Comparez les mutuelles animaux, trouvez le meilleur prix

Je compare maintenant


Enquête sur l’assurance animaux : des Français mal informés

Les animaux attirent régulièrement notre sympathie et notre affection. Pourtant, tout le monde n’est pas disposé à en accueillir un ou plusieurs chez soi et pour cause : c’est une charge et une responsabilité qui requiert du temps et de l’argent.

Pourtant, comme le démontre cette enquête réalisée par le site Animaux-relax.com en décembre dernier, beaucoup de Français gardent une certaine réserve sur le sujet.

L’assurance pour animaux, une « idée stupide » ?

Ainsi, sur 1069 propriétaires de chiens et de chats, 11% ne savent même pas qu’il existe des mutuelles pour animaux tandis qu’un bon quart trouve stupide l’idée d’assurer son animal ! Partant de là, il n’est guère surprenant de constater que peu de personnes ont souscrit à ces mutuelles : 4,5% l’ont fait pour leur chien et 2% pour leur chat.

Pourtant, si un quart rejette l’idée de l’assurance, les trois quarts restants ne sont pas opposés à l’idée. Le problème, c’est qu’ils trouvent au choix l’assurance trop onéreuse (57% des personnes interrogées avancent cet argument) ou n’éprouvent qu’une confiance limitée envers les assureurs spécialisés (17% d’entre eux). 14% des sondés ont même cité ces deux problèmes à la fois.

Reste que 88% d’entre eux trouvent les soins vétérinaires trop coûteux...

Les manquements des propriétaires à la législation en vigueur

Il existe de très bonnes raisons pour assurer son animal, ce que le panel interrogé ne nie pas. La moitié d’entre eux ont évoqué le souci de prévention et un bon tiers a avancé l’argument financier. On compte également 10% qui se sentent davantage concernés car ils possèdent un animal de race.

En vérité, les propriétaires d’animaux sont surtout mal informés. Près des trois quarts de ces propriétaires n’ont même pas déclaré leur animal auprès de leur assurance. La plupart des propriétaires de chiens ignorent aussi les mesures à suivre en cas de morsure de leur animal. Dans ce cas de figure, la morsure doit être déclarée en mairie, le chien doit être examiné par un vétérinaire à trois reprises dans les deux semaines suivant la morsure. Pendant ce même délai, il doit également être soumis à une évaluation comportementale.

Or 45% ignorent ce dernier point, 61% ont oublié le caractère obligatoire de l’examen vétérinaire et 67% ne se souvenaient plus qu’il fallait déclarer la morsure en mairie.

Pour information, la mutuelle animaux couvre les accidents, les maladies et la prévention pour votre animal. La cotisation est mensuelle avec un taux de remboursement allant de 50 à 100% et une franchise atteignant au maximum 150 euros. L’animal doit être assuré avant ses 5 ou 8 ans mais il ne pourra pas être pris en charge en cas de maladie héréditaire.

Enquête exclusive sur le noel  2016 des animaux.

A propos de l’enquête :

Cette enquête a été réalisée par http://animaux-relax.com du 5 au 21 décembre 2016 en interrogeant un panel de 1069 clients propriétaires d’un chien ou d’un chat (489 hommes et 580 femmes).


Je compare les mutuelles animaux

Ecrire un avis :





Faites confiance à nos assurances partenaires