Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Blessure à la patte chez le chat

Une main de fer, un gant en soie. Ça a l’air d’être la parfaite description de la patte d’un chat. Douces et si moelleuses protégeant jalousement au fin fond de leurs cœurs des griffes acérées dignes d’un petit prédateur. Toutefois les pattes du félin sont aussi vulnérables et fragiles.

Caillots, morceaux de verre, petit gravillon, ou encore une toute petite épine peuvent facilement blesser, léser, saigner et faire boiter cette petite boule de fourrure.

C’est pourquoi il convient d’avoir une idée sur l’ensemble des blessures qui peuvent toucher les pattes du chat.

Comment les reconnaître ? Et surtout comment réagir dans de telles circonstances ?

Blessure aux coussinets des chats

Les coussinets du chat sont les parties les plus exposées de son corps aux blessures et traumatismes qui le guettent constamment. Dehors en pleine nature, ou à l’intérieur de votre appartement, n’importe quel corps étranger ou objet tranchant (éclat de verre, métal) qui se trouvent sur son chemin peuvent le blesser, le faire signer, voire même rendre ses déplacements pénibles voire même provoquer des boiteries.

C’est la raison pour laquelle une minutieuse inspection de ses pattes du chat est très utile pour pouvoir repérer la source du mal et le soulager par la suite.
Il est de même pour les plaques chauffantes ou toute autres source de chaleur capables de brûler et léser les coussinets de votre petit félin.

Alors, si la plaie située au niveau du coussinet est minime, pas trop douloureuse, il est possible de soigner son animal de compagnie par soi-même. D’abord, il faut tâcher à désinfecter la plaie en premier, puis appliquer une pommade dont le but est d’induire la cicatrisation.

Cependant si la blessure est profonde, saignante et trop douloureuse il est judicieux de contacter le vétérinaire traitant pour soigner convenablement le chat blessé.

Blessure aux doigts de patte de chat

Le doigt d’une patte de chat est la partie sur laquelle s’implante une griffe, elle-même faite de minuscules phalanges. Les doigts sont également exposés aux éventuels accidents qui surviennent souvent lors d’une chute, un accident de voiture voire encore quand un objet lourd vient s’y écraser.

C’est alors que le doigt peut bien être fracturé ou blessé. Le chat souffre d’une douleur intense dés qu’il pose sa patte par terre, c’est pourquoi vous allez observer des claudications, miaulement avec une vocalise différence d’un simple miaulement, comme une sorte d’un gémissement de douleur. Si tel est le cas, il est nécessaire de contacter au plus vite le vétérinaire pour une consultation médicale.

Blessure aux griffes du chat

Bien qu’elles soient rigides et naturellement résistantes, les griffes du chat ne sont pas à l’abri des éventuels épisodes fâcheux. Toutefois, certains incidents ne sont pas si graves d’autant que les griffes ont le potentiel de vite repousser.

Une griffe peut se blesser durant une bagarre notamment lors de la période de chaleur des femelles, ou lors d’un accident de route par exemple. À ce moment il faut vérifier que le chat n’a pas perdu une ou plusieurs de ses griffes. Si c’est le cas, un saignement est constaté car cette région est richement vascularisée.

Il est donc important d’emmener le chat chez le vétérinaire pour une éventuelle désinfection de la plaie afin d’éviter tout risque d’infection, et la mise en place d’un traitement adéquat pour soulager l’animal et favoriser la guérison.

Cependant si la griffe est bel et bien toujours implantée à sa place mais cassée au niveau de la partie blanche kératinisée et non vascularisée, il suffit juste de la couper avec un coupe-griffe conçu spécialement pour le chat. Il est déconseillé d’utiliser un coupe-ongle. Si la lésion est douloureuse, il vaut mieux consulter un vétérinaire.

Entorse de la patte du chat

Que ce soit un chat d’intérieur qui ne sort que rarement ou un chat menant une vie plus au moins libre, il suffit d’une chute inattendue et le chat souffrira de douleurs à cause d’une entorse au niveau de l’une de ses pattes.

Victime de boiterie, incapable de poser sa patte, sensible au moindre contact, de se déplacer avec agilité comme il en a l’habitude, le chat passe presque toute sa journée endormi. Dans ce cas il faut rapidement emmener le chat vers le vétérinaire pour une consultation médicale spécialisée, où il va l’examiner et lui fera passer un examen radiologique pour confirmer que c’est bien une entorse et non pas une fracture fermée.

Une fois le diagnostic posé, le vétérinaire va devoir lui administrer sur le champ des anti-inflammatoires pour soulager sa douleur, et lui prescrire des gouttes en pipettes pour les 6 jours à venir. En attendant sa remise en état, le chat doit éviter tout effort physique susceptible de compromettre sa convalescence.

Fracture de la patte du chat

Une patte fracturée est la conséquence d’un choc traumatique important survenant lors d’une bagarre entre chats, un accident de route ou encore un saut raté ou une chute. Dans de rares cas, des troubles de croissance peuvent également entraîner une fracture de la patte du petit chaton.
Cependant ce genre de plaie peut parfois passer inaperçue chez un chat ayant un tempérament plus au moins tenace et indépendant.

Mais de façon générale un chat avec une patte fracturée, souffre de douleurs intenses.

Les signes cliniques peuvent être :

  • L’animal boite et manifeste une difficulté à marcher.
  • Le chat a du mal à poser sa patte par terre.
  • Le chat miaule et gémit de douleur.
  • Un frottement osseux peut être audible.

Si la fracture est fermée c’est-à-dire qu’elle n’est pas exposée au milieu extérieur, il est possible de la bander en appliquant une attelle en attendant de recevoir les soins vétérinaires appropriés.

En revanche en cas de fracture ouverte mettant à nu l’os traumatisé, un bandage est déconseillé, l’animal doit être amené sans perdre du temps au vétérinaire où il sera soumis à divers examens complémentaires afin d’estimer l’étendue et la gravité de la plaie et pouvoir lui prodiguer les soins nécessaires et adaptés à son cas.

Comme chez les êtres humains, les fractures peuvent être à l’origine de certains dommages collatéraux qui doivent être pris en considération et traités au même temps que la lésion principale.

Souvent un traumatisme ou une fracture survenant lors d’un accident est accompagnée d’hémorragie, de lésions au niveau de la rate et le foie de l’animal ou la colonne vertébrale. Des soins généraux sont généralement envisagés pour éviter tout risque de complications.

Les lésions ou plaies ouvertes doivent être rigoureusement nettoyées, désinfectées et suivies par des séances de contrôles.

Prise en charge de l’assurance chat pour les blessures à la patte du chat

Lorsque le chat vient d’être blessé suite à un accident, une chute ou toute autre cause, le soigner implique donc une consultation chez le vétérinaire. Une consultation dont le coût varie entre 30 à 60 euros.

Si par malheur il s’est fracturé la patte, les soins vont s’élever jusqu’à 300- 700 euros. Quant à une simple hospitalisation, les frais d’hospitalisation peuvent s’élever entre 300 à 1000 euros. Les soins des blessures à la patte du chat peuvent donc s’avérer onéreux et coûter une sacrée fortune.

Il est donc utile et très rentable de souscrire à une assurance chat. En effet, il est possible de bénéficier des remboursements et faire des économies en choisissant la formule qui répond le plus à vos besoins en termes de frais vétérinaires.
Plusieurs offres existent sur le marché et dont les prix varient en fonction des formules.

Dans le but d’aider à choisir une mutuelle santé animale pour votre chat, le comparateur en ligne animaux-relax.com permet de comparer plusieurs mutuelles afin de choisir l’assurance chat la plus adaptée.

Quand consulter pour une blessure à la patte

Les blessures à la patte d’un chat peuvent avoir diverses causes. Comme on l’a précédemment exposé, les petits cristaux de verre, des cailloux, les fragments de métal, des épines, les chutes ou encore les brûlures peuvent provoquer des blessures à la patte du chat.

Tout corps étranger tranchant peut entraîner une claudication, impossibilité de poser la patte atteinte sur le sol, lésion du coussinet ou une griffe arrachée et surtout des douleurs intenses ou des boiteries.

Une plaie peut aller d’une simple égratignure superficielle à une fracture ouverte profonde. Dès que vous constatez que votre chat à des difficultés à se déplacer, prenez le temps de vérifier et inspecter ces pattes, en particulier celle qu’il n’arrive pas à poser par terre. Si vous ne trouvez pas de trace de sang et qu’elle n’est pas trop douloureuse alors vous pouvez la désinfecter par vous-même et garder votre animal domestique dans un endroit calme, et le surveiller pendant quelques jours.

Si l’état du chat ne s’améliore pas au bout de quelques jours et que son état se dégradé : fièvre, perte de poids, refus de manger, il est nécessaire d’emmener votre animal de compagnie chez le vétérinaire. Celui-ci est le seul capable d’identifier la cause et d’établir une stratégie thérapeutique efficace.

Dans le cas ou la plaie est ouverte, étendue, pénétrante et hémorragique accompagnée de douleurs intenses exprimées par des gémissements, il est essentiel d’emmener le chat malade vers le vétérinaire pour examiner la blessure et entamer un traitement.

Le vétérinaire procédera à un examen clinique approfondi, un examen radiologique est généralement nécessaire. Dans certains cas, la chirurgie est envisagée et quelques jours d’hospitalisation sont nécessaires.

Traitement des blessures de la patte

Un chat peut boiter lorsque l’une de ses pattes, coussinets ou griffes sont blessés, coupés, brûlés, fracturés. Dans pareils cas, la première étape est de trouver l’origine de la douleur, dans le souci de lui procurer le bon soin adapté à sa situation.

Par ailleurs en fonction de la gravité et l’étende de la plaie, votre animal va recevoir ses soins de votre part ou de celle de votre vétérinaire traitant et peut même parfois être hospitalisé pour une petite période.

Si après inspection vous constatez que la plaie est superficielle, pas trop douloureuse et surtout il n’y a pas de trace de saignement, dans ce cas gardez votre animal chez vous, bien au calme il suffit quelques jours seulement pour que sa patte revienne comme avant.

Si par contre vous remarquez que votre animal domestique n’arrive toujours pas à retrouver sa démarche, ne s’alimente plus, et souffre davantage, seul votre vétérinaire pourra le soulager dans ce cas.

Dans son cabinet, votre vétérinaire va l’examiner, lui faire passer un examen radiologique notamment face à une entorse ou une éventuelle fracture de la patte. Souvent des substances pharmaceutiques ayant une action anti-inflammatoire, antibiotique sont administrées pour apaiser et protéger votre animal des surinfections.

Des sutures sous anesthésie sont réalisées pour refermer les plaies et assurer leur étanchéité, autrement la pose du plâtre ou une chirurgie sont indispensables pour soigner votre animal (fracture et traumatisme).

Questions fréquentes

Les pattes du chat sont si importantes pour lui, ce sont elles qui font de lui ce magnifique acrobate.

Néanmoins elles peuvent être blessées à tout moment et à n’importe quel endroit. Le propriétaire de l’animal joue un rôle primordial dans une telle situation, car une vérification et un rigoureux contrôle permettent de déceler la cause et intervenir au bon moment, épargnant ainsi au petit chat de souffrir d’autant que les enflures sont fortement douloureuses.

De ce fait il est essentiel de chercher tout gonflement au niveau de la patte, car cela est probablement le signe d’une morsure, une piqûre d’insecte, la formation d’abcès ou une infection endommageant les tissus profonds, comme ça peut être lié également à une réaction allergique.

De toute façon il faut que vous contactiez votre vétérinaire qui va chercher la vraie cause et va lui prescrire les médicaments nécessaires pour faire régresser le gonflement, résorber le pus s’il est présent et surtout éviter les mauvaises complications qui peuvent survenir comme la nécrose des tissus.

Il est possible dans les cas mineurs d’effectuer un petit soin soulageant la pression du gonflement, ce dernier consiste à nettoyer délicatement la partie altérée avec de l’eau tiède savonneuse, répété deux à trois fois par jour tout en évitant les zones ouvertes sous peine de favoriser le développement d’une infection.

Une patte blessée et qui vient de bénéficier d’un bon traitement doit être protégée. Protéger la patte blessée de votre chez est une étape importante dans le processus de guérison. Car cette protection a pour but d’assurer d’une part la guérison qui doit être faite correctement et rapidement sans aucune complication, et d’autre part pour permettre de simplifier et faciliter le quotidien de votre chat sans être une source de handicap.

Dans ce but, il convient de mettre en contact de la plaie un pansement protecteur, l’isolant de l’humidité, et empêchant votre animal de se lécher ou se gratter. Par ailleurs le bandage, le port d’une collerette ou d’un collier lune assure le bon déroulement de la cicatrisation, mais il est vraiment nécessaire que vous demandiez l’avis de votre vétérinaire traitant.

Il est important, avant de faire quoi que ce soit d’explorer la plaie, sa nature, son étendue et gravité. Soit la plaie est simple, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de sang, superficielle ressemblant à une petite égratignure, soit la lésion est grave, plus pénétrante et touche les tissus profonds, douloureuse, associée à une perte de sang, dans ce cas faites attention ce type s’infecte rapidement en absence de prise en charge immédiate.

Nettoyer la plaie est le premier geste de secours que vous devez pratiquer, afin de contrecarrer l’action pathogénique des bactéries et éviter les surinfections. Voici les gestes recommandés pour nettoyer et désinfecter une plaie de la patte de votre chat :
Il est conseillé de laver les mains à l’eau courante et au savon puis enfiler une paire de gant stérile, cela à pour but d’assurer votre protection et celle de votre animal de compagnie.

Le chat sera naturellement perturbé, voire agressif, dès lors il convient de l’immobiliser sans pour autant utiliser la force. Le calmer et le rassurer par des caresses est souvent efficace.

Préparer la zone à nettoyer, en libérant la plaie et ceci en coupant les poils qui l’entourent à l’aide d’une paire de ciseaux, ensuite nettoyer avec des compresses propres.

Avant d’appliquer un antiseptique, il faut rincer à nouveau à l’eau Cependant il est déconseillé d’utiliser les produits antiseptiques colorés, l’alcool et le coton.
Enfin, protéger la plaie avec une compresse mise sur la plaie préalablement nettoyée et désinfectée puis la fixer avec un bandage.

Généralement le chat n’aime pas ces bandages alors il les arrache, c’est pourquoi l’usage d’une collerette permet de le garder en place jusqu’à cicatrisation complète.
Néanmoins le risque de surinfection reste toujours probable, c’est la raison pour laquelle il est préférable de consulter le vétérinaire traitant.