Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

La constipation chez le chat

La constipation chez le chat est un trouble de transit intestinal qui peut avoir plusieurs origines plus ou moins graves. Le degré de gravité de la constipation chez le chat peut dépendre de plusieurs facteurs et notamment sa durée.

La constipation se traduit par l’absence de matières fécales ou l’émission de matières fécales sèches, dures et difficiles à évacuer.

La non-prise en charge d’une constipation chez le chat peut aboutir à l’accumulation d’amas de matières fécales volumineux appelés fécalomes dans le côlon : il s’agit du syndrome de coprostase chez le chat.

L’absence de matières fécales dans la litière du chat de façon occasionnelle n’est pas alarmante. Au-delà de 36 heures de constipation en particulier si l’état généal. du chat est dégradé, une consultation chez le vétérinaire est nécessaire.

Comment reconnaître un chat constipé ? Que faire ?
Cet article vous dira tout.

Causes de la constipation chez le chat

Plusieurs causes peuvent être responsables de la constipation chez le chat. Voici les plus fréquentes :

  • Ingestion de boule de poils : Pendant sa toilette, le chat ingère des quantités de poils qui s’accumulent au niveau de son estomac. Ces boules de poils sont généralement évacuées à travers les vomissements. Toutefois, il se peut qu’elles restent bloquées au niveau des intestins et forment une sorte de bouchon qui ralentit le transit intestinal et empêche le chat de déféquer.
  • La sédentarité : C’est la cause la plus fréquente. Elle touche surtout les chats vivants en appartement ce qui favorise une faible activité physique et ont un mode de vie plus sédentaire. Il faut savoir que l’activité physique favorise un bon transit intestinal.
  • Alimentation déséquilibrée : Une alimentation riche en fibres peut favoriser un bon transit. L’alimentation du chat doit avoir des apports suffisants en fibres. L’apport hydrique doit être aussi pris en considération : l’eau doit être tout le temps disponible et en grande quantité surtout si le chat est nourri avec des croquettes.
  • Problèmes de litière : Une litière sale et mal entretenue peut être une source de stress pour le chat qui va se retenir et refuse de déféquer. Un changement de litière peut aussi provoquer ce comportement.
  • Maladies : Plusieurs maladies peuvent avoir comme conséquence la constipation. Il peut s’agir par exemple de maladie chronique de l’intestin, d’une insuffisance rénale, du mégacôlon (dilatation excessive du colon) ou une tumeur. Une fracture du bassin chez le chat peut également entrainer une constipation.
  • Vieillesse : Plus le chat avance dans l’âge, plus il a des problèmes de transit. Que ce soit la diarrhée ou la constipation, ces troubles de transit peuvent survenir chez les chats âgés et peuvent être pris en charge par un simple changement d’alimentation.

Symptômes de la constipation chez le chat

Les signes révélateurs d’une constipation chez le chat peuvent être très spécifiques et faciles à détecter si vous connaissez les habitudes de votre animal de compagnie.

Parmi les symptômes les plus fréquents :

  • Le chat constipé peut faire plusieurs allers et retours vers sa litière.
  • Le chat adopte une position accroupie avec l’apparition de spasmes d’efforts dans une tentative de déféquer.
  • Des selles en petites quantités, de coloration foncée, dures et compactes.
  • Le chat ne va plus vers la litière : un chat constipé ressent des douleurs pendant la défécation. Le chat associera cette douleur à la litière vers laquelle il développera une sorte d’aversion. Raison pour laquelle, on remarquera la présence de petites quantités de matières fécales en dehors de la litière.
  • Dégradation de l’état général du chat.

Dans certains cas plus grave encore, lorsqu’il y a une absence totale des matières fécales dans la litière, interprétée par l’impossibilité du chat à déféquer, on peut constater d’autres symptômes :

  • Vomissements.
  • Prolapsus rectal.
  • Déshydratation.
  • Ventre gonflé et dur.

Il s’agit là d’une urgence vétérinaire et il est recommandé d’emmener le chat immédiatement chez le vétérinaire.

Constipation chez le chat âgé

Un chat âgé a tendance à se lécher plus souvent pour faire sa toilette ce qui le prédispose à ingérer plus de poils. Avec la vieillesse du chat, le transit intestinal ralenti. Ces deux facteurs favorisent les troubles du transit et en particulier les constipations chez le chat âgé.

Toutefois, il existe toutefois des produits et des aliments destinés aux chats seniors riches en fibres pour lutter contre ces constipations.

Constipation chez le chaton

La constipation peut également toucher les chatons. Les conséquences d’une constipation chez le chaton peuvent être plus graves que chez le chat adulte. Parmi les causes de la constipation chez le chaton :

  • Un chaton non sevré a besoin de sa maman pour l’aider à déféquer. En effet, la maman lèche le rectum du chaton pour stimuler ce dernier à faire ses besoins. Frotter le ventre du chaton pourra l’aider à déféquer si le chaton est orphelin.
  • Infestation parasitaire : une infestation massive de parasites peut bloquer totalement le transit et provoquer la constipation chez le chaton.
  • Ingestion d’un corps étranger.
  • Déshydratation : si le chaton n’a pas accès à l’eau ou s’il est en période de sevrage, le risque de déshydratation est élevé, ce qui peut entraîner une constipation.

Diagnostic de la constipation chez le chat

Une constipation chez le chat qui dure plus de 36 heures nécessite une consultation chez le vétérinaire. Le vétérinaire, à partir de l’examen clinique tentera de déterminer la cause exacte de la constipation.

Pendant l’examen clinique, le vétérinaire réalisera une palpation abdominale et/ou un toucher rectal pour déterminer un début de suspicion. Toutefois, c’est l’examen clinique complémentaire ou approfondi qui va permettre d’établir un diagnostic précis.

En effet, la radiographie est généralement nécessaire pour détecter la cause exacte de la constipation et éviter ainsi toute complication : mégacôlon ou une occlusion intestinale par exemple.

Dangers de la constipation chez le chat

La constipation chez le chat peut être passagère après l’ingestion d’un produit ou d’un refus du chat du à un stress comme elle peut être la conséquence d’un trouble plus grave qu’il faut corriger. L’un des dangers d’une constipation non traitée chez le chat est l’apparition du mégacôlon.

Le Mégacôlon

Le mégacôlon : il s’agit de l’augmentation du diamètre du colon du à une constipation chronique. Il touche le chat d’âge moyen ou âgé. Même si son origine est idiopathique, c’est-à-dire, la cause est inconnue, toutefois, quelques études ont montré que le mégacôlon est causé par :

  • Un refus de déféquer (stress, problème de litière).
  • Obstruction (corps étrangers, boules de poils, fracture du bassin) qui provoque une constipation

Parmi les signes cliniques, on peut constater :

  • Une anorexie et perte de poids
  • Emission de selles peu fréquentes et s’il y a émission, les selles sont dures et sèches
  • Fatigue

Le pronostic est généralement réservé sauf si la prise en charge est rapide. Le traitement est le plus souvent chirurgical avec le retrait d’une partie ou l’intégralité du côlon.

L’occlusion intestinale

L’occlusion intestinale : c’est l’arrêt, mécanique, total ou partiel du transit intestinal. Autrement dit, les aliments ne passent plus vers les intestins du chat. Elle peut mécanique ou obstructive.

Il existe deux types d’occlusions :

  • L’occlusion intestinale totale : peut être causée par une constipation chronique avec accumulation d’amas de selles donnant le syndrome de coprostase, qui est un blocage de l’évacuation des matières fécales.
  • L’occlusion intestinale partielle : dans ce cas le transit est fortement ralenti mais il existe tout de même.

Traitement contre la constipation chez le chat

Le traitement de la constipation du chat dépendra essentiellement de la cause. Le vétérinaire prescrira néanmoins un traitement symptomatique pour soulager le chat.

Le but étant de rétablir le transit en ramollissant les selles, le vétérinaire prescrira :

  • Lubrifiants et enzymes locales : les enzymes possèdent une action de décomposition des gros amas de matières fécales en petits volumes faciles à évacuer.
  • Laxatifs pour chats : il existe des laxatifs pour chat sous différentes formes. En gel, en pâte ou en comprimés, ces laxatifs ont pour objectif d’accélérer le transit intestinal.
  • L’huile de paraffine : elle est également efficace mais son utilisation doit être contrôlée pour éviter le phénomène de fausse route.
  • Lavement : dans le cas de coprostase, le vétérinaire réalisera un lavement intestinal sous anesthésie. Dans certains cas plus graves, une opération chirurgicale peut être envisagée.
  • Médicaments : des traitements médicamenteux peuvent être également prescrits avec comme objectif la stimulation des contractions intestinales.

Après ce traitement, le vétérinaire recommandera un nouveau régime alimentaire riche en fibres particulièrement.

Prévention contre la constipation chez le chat

La prévention de la constipation chez le chat passe essentiellement par un changement du régime alimentaire et de l’hygiène de vie du chat. En effet, il est nécessaire de mettre de grandes quantités d’eau à disposition du chat.

Il est également utile de favoriser une alimentation humide pour prévenir la constipation chez le chat. Une alimentation par exemple avec moins de croquettes et plus de pâtée riches en légumes verts. D’autre part, il existe une herbe destinée aux chats qui peut favoriser un bon transit.

Une autre mesure efficace consiste à mettre une cuillère de l’huile de tournesol mélangée dans la ration quotidienne de votre chat permet non seulement un bon transit mais également l’élimination des boules de poils.

Favoriser l’activité physique de votre chat lui permettra également d’avoir une bonne hygiène de vie et favorisera un bon transit. Lui donner sa nourriture dans un jouet distributeur par exemple permettra ainsi d’éviter la sédentarité de votre chat, qui peut être l’une des causes de la constipation.

Enfin, il est important d’avoir une litière propre pour encourager le chat à l’utiliser. La nettoyer quotidiennement, changer le substrat et laver le substrat régulièrement permettront au chat d’avoir une hygiène de vie irréprochable

Prix pour faire soigner un chat constipé

Le prix pour soigner un chien qui est constipé dépend de la cause exacte. Le prix dépendra également du degré gravité du cas de constipation.

Le prix de consultation chez un vétérinaire est en moyenne de 30€. Le vétérinaire, face à un chat constipé, pourra éventuellement réaliser une radiographie pour établir le diagnostic exact.

Un cliché de radiographie coute en moyenne 40€. Un lavement intestinal coûte en moyenne 56 euros.

Dans les cas les plus graves, une chirurgie peut être envisagée. Celle-ci coûte en moyenne 300 à 400 €.

D’un autre côté, les traitements symptomatiques sont également indispensables pour le traitement de la constipation de votre chat. A titre d’exemple, les probiotiques pour chat, efficaces pour l’accélération du transit coûtent en moyenne 85€.

Ces prix peuvent varier en fonction des vétérinaires et des cliniques.

Questions fréquentes

Oui, il existe plusieurs remèdes naturels pour soigner un chat constipé et leur efficacité a été prouvée.

On peut citer par exemple :

- L’huile d’olive : elle agit comme lubrifiant pour les intestins et est utilisée contre la constipation chez le chat. Elle agit également contre l’accumulation des selles en les ramollissant. L’utilisation de l’huile ne doit pas dépasser une semaine.
- Les graines de psyllium : très riches en fibres, ces graines gonflent au contact de l’eau et ramènent avec elles les aliments pendant le transit intestinal.
- La citrouille : également très riche en fibres, elle peut être mélangée à la ration alimentaire de votre chat et est efficace pour la prévention des constipations.

Utilisée comme laxatif, l’huile de paraffine peut être efficace pour lutter contre la constipation chez le chat. Toutefois, il est conseillé d’utiliser l’huile de paraffine sous forme de pâte pour éviter les risques de déglutition ou de fausse route

L’alimentation pour un chat constipé doit être riche en fibres et humide. Il s’agit notamment des légumes verts (haricots, courgettes ou potiron). Il est également indispensable de donner de grandes quantités d’eau à votre chat constipé.

Oui, il existe des laxatifs pour chat qui sont utilisés pour accélérer le transit intestinal dans les cas de constipation chez le chat. Ils existent sous différentes formes :

- En gel : faits avec des goûts et odeurs attirants pour le chat, ils sont à lécher directement.
- En pâte : à donner directement de la main vers la gueule du chat.
- En comprimés : à faire avaler ou mélanger dans la nourriture.

Si la constipation du chat est passagère et/ou occasionnelle, il est très probable qu’il s’agit là d’un épisode non alarmant. Toutefois, si la constipation est prolongée au de la de 36 heures, en particulier, si elle est accompagnée d’autres symptômes, il est primordial d’emmener le chat immédiatement en consultation, car plusieurs causes de constipations peuvent être des cas d’urgences vétérinaires.

Les commentaires :

  • Réponse de

    PATRICIA HUBERT du 23 juillet

    Mon chat a souffert de constipation et j’en ai toujours parlé à ses vétérinaires lors de la visite annuelle.
    Nous en sommes restés là. L’année dernière, elle a fait un fécalomes, puis un deuxième, la véto a cru voir une tumeur à la première échographie. Puis, une autre échographie a indiqué autre chose. AZprès un traitement par médicaments (laxatifs) inefficace, on est venu à la chirurgie et l’ablation du mégacolon. Une opération lourde à tout point de vue (pour le chat et pour le propriétaire). Ysatis qui pesait 4 kilos, ne pesait plus que 2.5 après l’opération et pouvait à peine se tenir sur ses pattes (perte de la masse musculaire).
    Aujourd’hui, 6 mois après, elle est extraordinaire, elle court, elle chasse, elle boute les chats qui tentent des intrusions sur sa propriété, elle vient d’avoir 15 ans et je suis fière d’elle. Mais je regrette cependant de ne pas avoir perçu bien avant son mal être et son problème.