Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Gestation chez le chat

Temps de gestation chez le chat

La gestation chez le chat dure environ neuf semaines, elle s’étale généralement de 63 à 68 jours. C’est un processus qui s’accompagne de changements apparents chez la femelle chat, toutefois ils ne sont clairement perceptibles qu’à partir de la 3ème ou 4ème semaine.

Il est essentiel de consulter un vétérinaire dès l’apparition des signes de la gestation afin de déterminer la durée de la gestation et pouvoir entourer la chatte gestante de tous les soins et l’attention nécessaire tout au long de ces semaines.

Gestation chez le chat semaine par semaine

La gestation chez les chats dure environ 9 semaines, elle se déroule suivant des étapes qu’il est utile de connaître afin de bien prendre soin de la femelle en gestation à chacune d’elles.

La gestation de la chatte, à partir du moment de la saillie jusqu’à la fin se déroule selon les étapes suivantes :

De la 1ère semaine jusqu’à la 3ème semaine

Durant cette période, la chatte va montrer une attitude câline et cherche le contact de son propriétaire.

Vers le 21ème jour, les futurs chatons sont à l’état embryonnaire, leur forme caractéristique est visible par échographie. Une palpation de l’abdomen par le vétérinaire permet de déceler la présence des fœtus et leur nombre.

De la 4ème semaine jusqu’à la 6ème semaine

Cette période s’accompagne de modifications dans le comportement de la chatte gestante. Elle devient de moins en moins active, elle est moins agile et a tendance à économiser ses efforts. Par ailleurs, son dos commence à se creuser et son ventre s’arrondit.

Durant cette période, il est nécessaire d’apporter des modifications à son régime alimentaire et privilégier une nourriture spécifique aux chattes gestantes. De plus, des traitements antiparasitaires et vermifuges seront indiqués par le vétérinaire pour prévenir la transmission de parasites aux futurs chatons.

De la 7ème jusqu’à la 9ème semaine

Les changements de comportement de la chatte gestante vont s’accentuer et s’amplifier davantage. Elle cherche à préparer son nid pour la mise bas, un endroit calme, moins bruyant et moins lumineux. À ce stade, le propriétaire devrait se pencher à lui aménager l’espace qu’elle aura elle-même choisi pour que la mise bas se déroule dans les meilleures conditions possibles.

A quelques jours avant que la gestation n’arrive à son terme, elle émet des ronronnements et des miaulements intenses, et peut même avoir une attitude agressive. Ceci s’explique par les contractions qui commencent déjà à se produire.

A cette étape, il ne faut pas s’inquiéter, ce sont des réflexes tout à fait naturels, il faudra juste la surveiller discrètement et l’entourer de toute l’attention nécessaire sans pour autant perturber son intimité.

Les signes de la gestation chez le chat

Les signes de la gestation chez la chatte ne sont pas assez marqués au début. On observe essentiellement un changement de comportement : la chatte devient plus câline, plus affectueuse et proche de son maître. De plus, elle perd l’appétit durant les premiers jours.

Des signes caractéristiques de la gestation chez la chatte commencent à apparaître dès la 3ème ou la 4ème semaine. Il s’agit de changements de comportement ainsi que des modifications corporelles.

  • Un changement d’apparence qui se caractérise par le grossissement des mamelles, les tétines prennent une couleur rosâtre. Des changements sont également visibles au niveau du ventre qui s’élargit et du dos qui se creuse.
  • Un changement progressif dans les habitudes alimentaires : l’appétit et la prise de boisson augmentent, ce qui implique une prise de poids.
  • La chatte est d’un tempérament encore plus câlin, elle adopte une attitude craintive. Au fil des semaines, elle s’isole de plus en plus et cherche un endroit tranquille pour ses futurs chatons.

Il est à noter que chez les femelles de chat de race Siamois, la gestation ne s’accompagne pas de changements significatifs dans le comportement. Ainsi, il convient d’être très attentif à tout changement qui survient au cours de sa période de gestation.

Dès l’apparition de ces changements, il est recommandé de consulter le vétérinaire afin de constater la gestation et de vous indiquer les contrôles et le suivi nécessaires.

Le déroulement de la gestation

La gestation chez la chatte se caractérise par des changements sur le plan comportemental et morphologique qui évoluent au fil des semaines. Sur le plan embryonnaire et fœtal, c’est tout un processus qui va se dérouler à partir d’une fécondation réussie de l’ovule.

  • La toute première étape après la fécondation consiste en des divisions cellulaires de l’ovule fécondé, ceci se produit 60 à 68h après l’accouplement.
  • Les divisions successives de l’ovule fécondée va mener à la formation de blastocyste, c’est à ce stade et sous cette forme qu’a lieu la nidation dans l’utérus.
  • Vers la fin de la deuxième semaine, le placenta est déjà formé, les différents nutriments essentiels au développement de l’embryon sont assurés par le réseau sanguin de la chatte .
  • A la fin de la troisième semaine, les embryons sont visibles par échographie, ils mesurent 2,5 cm. Ils atteignent une taille de 3 à 4 cm vers la fin de la quatrième semaine, il est possible de distinguer les membres des chatons qui sont entrain de se former.
  • Au cours de la sixième semaine, les fœtus mesurent environs 5 cm, leur le système nerveux, muscles des futurs chatons ainsi que le nez et les oreilles se développent.
  • Au début de la huitième semaine, les poils recouvrent déjà les futurs chatons.
  • Les fœtus atteignent un développement complet vers la fin de la septième semaine, avant la mise bas, à ce stade ils mesurent environs 13 cm.

Signes de fin de gestation

La gestation chez la chatte dure entre huit et neuf semaines, les derniers jours avant la fin de cette période il faudra faire attention aux signes indicateurs de la mise bas.

Les principaux signes annonciateurs sont :

  • un changement du comportement de la chatte, elle devient nerveuse, irritable et très agitée ;
  • une perte d’appétit,
  • une augmentation du volume des mamelles ;
  • elle miaule, elle est très agitée et se promène dans la maison à la recherche d’un endroit calme pour faire son ‘’nid’’
  • sa température va légèrement baisser, de 1° environ.

Contrôle vétérinaire d’une gestation

Dès l’apparition de signes indiquant que la chatte est gestante, une consultation chez le vétérinaire est nécessaire. D’abord, pour un examen clinique général, ensuite pour confirmer la gestation. Cette confirmation est effectuée par échographie vers le 21ème jour de la gestation.

Par la suite, des examens et des contrôles seront nécessaires pour s’assurer du bon déroulement de la gestation, s’assurer également de la santé de la chatte gestante et de la portée. Dans ce sens, des examens radiologiques sont réalisés à partir du 40ème jour, ils permettent de déceler la présence de squelettes de fœtus ainsi que déterminer le nombre de fœtus attendus.

Ces visites de suivi permettent au vétérinaire de s’entretenir avec le propriétaire de la chatte gestante et lui prodiguer tous les conseils sur les soins nécessaires qu’il doit apporter à la chatte tout au long de la durée de la gestation jusqu’à la mise bas.

Par ailleurs, à partir de la quatrième semaine, l’alimentation de la chatte gestante devra être adaptée à son état et aux besoins spécifiques et essentiels pour le développement des fœtus. Ainsi, un apport alimentaire spécifique doit être intégré progressivement dans son régime alimentaire, le vétérinaire va vous conseiller quel type d’alimentation choisir et en quelles quantités.

La mise bas

Généralement, la chatte s’occupe elle-même de son travail de mise bas. Généralement, tout se déroule bien, il faut juste la laisser faire et la surveiller.
La mise bas chez les chats dure entre 2h et 6h en moyenne, cette durée dépend de l’âge de la chatte et du nombre de chatons à naître.

Ces derniers naissent entourés d’une membrane appelée l’amnios ou sac amniotique, à un rythme de un chaton toutes les 10 à 60 minutes. La chatte s’occupe elle-même de déchirer la membrane qui les entoure puis à les lécher afin d’activer leur fonction respiratoire et la circulation sanguine. Elle se charge également de couper le cordon ombilical et de manger le placenta de chaque chaton.

Le placenta est une structure tissulaire qui relie l’embryon à la paroi utérine et qui garantit les échanges vitaux et nécessaires au développement fœtal. Il est expulsé au cours de la dernière phase de la mise bas, parfois il est expulsé peu de temps après la naissance du chaton.

À ce stade, si elle manifeste des signes de faiblesse, car trop épuisée par la mise bas, le propriétaire peut intervenir mais délicatement.
À la fin de la mise bas, la maman s’occupe de ses chatons, le fait qu’elle ne le fasse pas est un signe qui devrait vous alerter.

Tout au long de la mise bas, il est important de rester à ses cotés, de la rassurer et être attentif au moindre problème qui puisse survenir.

Nombre de chatons par gestation chez le chat

En général, la chatte atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 6 mois en moyenne. Pendant ces périodes de chaleurs, l’accouplement a lieu et la fécondation des ovules se produit. Les périodes de chaleurs surviennent notamment au printemps et automne, une chatte peut avoir 2 à 3 portées par an.

Généralement, le nombre de chatons par portée varie entre 4 et 8 chatons.
Le nombre de chatons à naître peut être déterminé au cours des examens échographiques et radiologiques chez le vétérinaire.

Le cas de la césarienne

De manière générale, la mise bas chez les chats se déroule sans problème majeur, il faudra tout de même rester vigilant et attentif au moindre signe alarmant. Il arrive parfois que des complications surviennent, et pratiquer une césarienne devient inévitable afin de faire sortir les chatons.

Chez les chats, le recours à la césarienne est rare, elle est décidée par le vétérinaire après avoir établi un diagnostic en effectuant divers examens. En cas où elle est décidée, une césarienne nécessite impérativement une hospitalisation de la chatte, le moment pour réaliser l’intervention tiendra compte de l’état de santé de la maman et des fœtus.

La procédure chirurgicale se déroule sous anesthésie générale, suivant un protocole précis, des soins post-opératoires seront nécessaires pour éviter toute complication.

Mort intra utérine d’un chaton

Lors de la mise bas chez les chats, des complications peuvent survenir et provoquer la mortalité des chatons nouveau-nés. Selon des études, ce phénomène concerne 5% du total d’une portée à la naissance.

Parfois, tous les chatons ne sont pas expulsés lors de la mise bas, ainsi les chatons non expulsés seront touchés par une infection qui a pour origine le col de l’utérus. Cette mort fœtale va avoir des répercussions graves sur la santé de la mère, une prise en charge adéquate sera nécessaire.

C’est pour cela, qu’une surveillance de la chatte au cours de la mise bas est importante afin de vérifier que tous les chatons ont été bel et bien expulsés en dehors de l’utérus.

Complications diverses liées à la mise bas

Certaines complications peuvent survenir au cours et après la mise bas chez les chats. Ils constituent des risques plus ou moins graves pour le fœtus et la maman elle-même.

  • La complication la plus souvent rencontrée concerne l’inertie utérine, c’est-à-dire des contractions utérines insuffisantes ou inefficaces pour expulser les chatons.
  • Dans la plupart des cas de mise bas chez les chats, le chaton à sa naissance présente la tête en avant. À de rares fois, ils se présentent de travers à cause d’une mauvaise position fœtale, ils risquent ainsi de s’étouffer. De plus, ceci a pour conséquence de retarder l’expulsion des autres chatons, ce qui représente un risque pour le bon déroulement de la mise bas.
  • Une infection bactérienne suite à la mise bas peut se produire. Cette infection, appelée métrite ou endométrite, affecte l’utérus, elle est favorisée par l’absence d’hygiène ainsi qu’une mise bas anormale, qui ne s’est pas déroulée convenablement.

Lorsqu’une difficulté ou un signe d’une mise bas anormale survient, il est primordial de contacter le vétérinaire. Pour cela, une surveillance de la chatte tout le long des phases de la mise bas est vivement recommandée.

Questions fréquentes

La maturité sexuelle chez les chattes est atteinte à l’âge de 5 à 6 mois, ainsi elle peut avoir sa première portée à cet âge si la fécondation a eu lieu. Toutefois, l’âge idéal pour une première portée chez la chatte se situe entre 8 et 9 mois, les périodes les plus fertiles se situent entre 2 à 5 ans.

La chatte peut être gestante même au-delà de l’âge de 7 ans, mais cela s’accompagne de différents risques comme l’avortement ou les malformations chez les chatons.


Les contractions chez la chatte gestante débutent en général 24h à 48h avant la mise bas, elles ne sont pas visibles mais le comportement de la chatte en est un indicateur : elle s’occupe énergiquement à préparer son nid pour accueillir ses futurs chatons.
Quand la fréquence des contractions augmente et leur intensité évolue, vous pouvez constater que le rythme de la respiration de la chatte augmente, elle ronronne de plus e plus fort et ses pupilles se dilatent.

Au cours de la mise bas, l’intensité des contractions (abdominales et utérines) augmentent lors de l’expulsion des chatons. À ce stade, il est important de bien observer les contractions car si vous constatez l’absence de contractions durant deux heures alors qu’il reste des chatons non expulsés, il faudra contacter le vétérinaire au plus vite.


La chatte atteint sa puberté vers l’âge de 5 à 6 mois, elle peut être atteinte précocement ou tardivement selon la race de la chatte.

Lorsque la chatte est gestante trop jeune, ceci pourrait amplifier le risque d’anxiété et de stress au cours de la mise bas. Il est recommandé d’attendre que la chatte atteigne une bonne maturité sexuelle, vers l’âge de 08 à 12 mois, pour qu’elle s’accouple. Pour mieux situer l’âge idéal pour une reproduction, on peut dire qu’il faut patienter jusqu’à la 2ème ou 3ème période de chaleur pour la laisser se reproduire.

Chez les chattes, la période des chaleurs survient le plus souvent au printemps et en automne. Lorsque l’accouplement et la fécondation ont eu lieu, la naissance des chatons aura lieu dans environ 9 semaines.

Les chatons nés au printemps sont généralement moins sujets aux risques de maladies et au froid grâce aux conditions climatiques favorables.

En tant que propriétaire de chat, il est essentiel de garantir à la chatte gestante les meilleures conditions pour un bon déroulement de la mise bas. Deux semaines avant l’arrivée de la gestation à terme, il faut penser à :

- Préparer une caisse de mise bas propre, accessible à la chatte. Celle-ci doit être placée à un endroit peu lumineux, calme et de manière à éviter les courants d’air. Il faudra également l’habituer à cet espace nouveau pour elle afin qu’elle s’y sente bien et à l’aise. Si elle montre des signes d’anxiété ou qu’elle rechigne à occuper la caisse que vous avez aménagée pour elle, il ne faut pas la forcer. Laissez-la choisir son propre espace pour la mise bas.

- Il convient de tapisser le fond de la caisse avec une matière propre, absorbante et qu’on peut changer facilement. Différentes options se présentent à vous pour préparer ce couchage pour la chatte gestante : papier absorbant, papier journal, serviettes ou couvertures lavables spéciales pour chats. Ce couchage est à changer quotidiennement, la propreté de la caisse est très importante.

- Au cours de la mise bas, vous seriez probablement obligés d’intervenir pour aider la chatte qui trouve des difficultés à cause d’une faiblesse ou d’autres complications. Ainsi, il est primordial de vous y préparer à l’avance afin de parer à tout imprévu :

1-Noter les coordonnées du vétérinaire afin de l’appeler pour vous conseiller en cas de problème ;

2-L’hygiène des mains est importante au cours de toute intervention, ainsi il faut prévoir un désinfectant pour le lavage des mains,

3-Des serviettes propres, une solution antiseptique, une paire de ciseaux et probablement d’autres outils ou produits que vous aura conseillés le vétérinaire au préalable lors des visites de contrôle de la gestation.

4-Disposer d’une alimentation spécifique pour chaton ou un kit d’alimentation en cas où une difficulté empêchant le chaton de téter de sa mère se présente.

À sa naissance, le chaton a un poids qui varie généralement entre 85 gr et 120 gr. Ce poids dépend de la race du chat ainsi que le nombre de chatons de la portée.
De manière générale, on dit que le poids normal d’un chaton nouveau-né se situe aux alentours de 100 gr.

Le poids est un facteur important dont il faudra tenir compte à sa naissance et les jours qui vont suivre car un poids faible est représente un important facteur de risque qui peut mener à la mortalité chez les chatons nouveau-nés.

Au cours des différents contrôles vétérinaires, tout au long de la gestation de la chatte, le vétérinaire aura déterminé le nombre de chatons à naître.

À la fin de la mise bas, si le nombre de chatons nés ne correspond pas au nombre indiqué par le vétérinaire, cela veut dire qu’il reste un ou des chatons non expulsés. Dans ce cas, il faut consulter le vétérinaire, celui-ci va effectuer une palpation ainsi qu’une radiographie et indiquer la démarche à suivre.

Au cours d’une mise bas qui se déroule dans des conditions normales, il faudra compter 15 à 30 min entre l’expulsion d’un chaton et celle de celui qui suivra. Ce laps de temps peut aller jusqu’à 1h quelques fois.

Il est important de faire attention à ce paramètre temps, car au-delà d’une heure si aucun chaton n’est expulsé, il faudra prendre contact avec le vétérinaire.


Après la naissance des chatons, les deux premières semaines sont très importantes pour les chatons nouveau-nés et leur mère, il faudra être attentif à tout signe évocateur d’un problème de santé et aider la maman à prendre soin de ses chatons.
Il faut garder les chatons et leur mère dans un coin calme, propre et paisible de la maison, dans un espace chaud et loin des courants d’air. Il faut veiller à garder la pièce constamment au chaud, car le froid est un important facteur de risque pour la santé des nouveau-nés.

De plus, il faut prévoir une alimentation spéciale pour les nouveau-nés et les alimenter dans le cas où leur maman ne s’en occupe pas. En effet, après leur naissance, il arrive que la chatte n’arrive pas à allaiter ses chatons, soit par négligence soit suite à une infection. Ainsi, il est primordial d’intervenir et de s’en charger.

Au cours des deux premières semaines de leur vie, le poids d’un chaton évolue progressivement, à un rythme de 5 à 20 grammes par jour. Le poids des chatons est un paramètre important à surveiller, pour cela il convient d’effectuer une pesée des chatons nouveau-nés tous les jours durant cette période, puis toutes les semaines jusqu’à l’âge de trois mois.

Par ailleurs, il faudra être attentif au moindre signe anormal qui survient sur l’état général de la chatte. Par exemple, suite à la mise bas, on peut observer un écoulement vaginal d’une couleur rouge à noirâtre et qui peut durer jusqu’à trois semaines. C’est un écoulement tout à fait normal, toutefois cela devient inquiétant lorsque sa coloration vire vers le jaune-vert et que cela dégage une odeur nauséabonde.

En outre, des signes tels que la perte d’appétit ou une baisse significative de sa forme. Certains symptômes sont caractéristiques d’infections plus ou moins graves qui peuvent affecter la chatte après la mise bas.


Les chats atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de six mois, les femelles sont plus précoces que les mâles. Ils se reproduisent quand la femelle a ses premières chaleurs.

En général, le nombre de chatons par portée varie de 4 à 8 chatons en moyenne. Il n’a pas été démontré de manière précise ou tranchée que le fait qu’il s’agit d’une première portée va influencer sur le nombre de chatons. C’est-à-dire, il peut y avoir autant de chatons lors de la première portée que les portées suivantes. Toutefois, il est probable que la première portée soit la plus petite de toutes les portées, il peut y avoir 1 à 4 chatons en moyenne.

Durant la gestation de la chatte, les fœtus sont protégés du milieu extérieur par un bouchon constitué de mucus qui ferme le col de l’utérus, c’est ce qu’on appelle le bouchon muqueux.

La perte ou la fonte du bouchon muqueux survient avant la mise bas (2 jours à 12 jours avant le début du travail), elle s’accompagne de l’écoulement d’un liquide épais et opaque. Généralement, la perte du bouchon muqueux n’est pas remarquée par le propriétaire car la chatte se nettoie par léchage quand cela se produit.