Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Gingivite chez le chat

Chez les chats, tout comme chez les chiens, les maladies bucco-dentaires sont assez fréquentes, toutefois elles ne constituent pas un motif de consultation courant en médecine vétérinaire.

Tartre, maladie parodontale et caries sont des affections bucco-dentaires souvent négligées par les propriétaires des chats, pourtant ce sont des atteintes buccales qui pourraient évoluer vers des complications néfastes à la santé du félin.

La plus courante de ces atteintes buccales chez le chat est la maladie parodontale constituée de : la gingivite et la parodontite.

La gingivite chez le chat est définie comme étant une inflammation qui affecte les gencives. C’est une affection de la cavité buccale localisée au niveau des gencives du chat.

Selon l’évolution de l’inflammation et des lésions induites, on peut distinguer :

  • une gingivite érythémateuse : une forme classique de gingivite chez le chat, elle s’accompagne de rougeurs au niveau de la gencive. La formation d’œdèmes (gonflement du tissu gingival)
  • une gingivite ulcèro-nécrotique et une gingivite hyperplasique : ses formes se manifestent lors d’une atteinte buccale appelée gingivostomatite.

Symptômes de la gingivite chez le chat

Au tout début de l’inflammation des gencives, il n’existe pas de signe apparent, visible de la gingivite, à part une halitose, autrement dit une mauvaise haleine du chat.

Par la suite, la gingivite chez le chat se manifeste par des signes visibles au niveau des gencives et du comportement du chat, ainsi on peut constater :

  • une rougeur et un gonflement des gencives du chat ;
  • des saignements de la gencive, par exemple lorsque le chat mâche des aliments durs ou quand on applique dessus une légère pression.
  • au fur et à mesure que l’inflammation progresse et persiste dans le temps, elle s’accompagne de douleurs qui rendent la mastication assez délicate pour le chat. À terme, le chat ne mange plus, perd de l’appétit. Une perte poids peut en découler sur le long terme.
  • le chat est stressé, irritable et montre un comportement dépressif ;
  • des ulcérations et mènent à une fragilisation importante des tissus de soutien de la structure dentaire.

Que faire en cas de gingivite chez le chat

Votre chat a la gencive rougeâtre et gonflée ? Il a une mauvaise haleine et trouve des difficultés à mâcher ses aliments ou rechigne à s’alimenter ?

Ces signes sont évocateurs d’une gingivite chez votre chat, il faudra impérativement le faire consulter par un vétérinaire. La gingivite est une source de douleurs pour votre chat, elle altère considérablement sa qualité de vie et son état de santé. Une prise en charge précoce de ce problème va le soulager et lui faire éviter de graves complications.

En tout premier lieu, il est primordial d’instaurer dans l’immédiat des mesures d’hygiène dentaire et buccale de votre chat. Pour cela, un brossage des dents et un bain de bouche avec un gel de chlorhexidine sont les moyens les mieux indiqués.

Pour minimiser les effets de l’inflammation et soulager le chat, il est possible de recourir à l’usage de remèdes maison ainsi que des remèdes homéopathiques qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes.

Dans ce sens, il existe des solutions homéopathiques à base de Belladona et de Mercuris solubilis ainsi que d’autres composants, ces solutions aident à diminuer le gonflement et réduire l’inflammation.

Des remèdes maison existent également pour soulager des symptômes de la gingivite chez votre chat. Il s’agit d’extraits de plantes tels que la camomille, en solution diluée à appliquer sur la gencive du chat l’aide de coton ou une gaze imbibée avec la solution.

Il est vivement recommandé de demander conseil à un spécialiste quant au choix du remède naturel à choisir, car les chats ont une très grande sensibilité à ces remèdes à cause de leur concentration élevée.

Causes entraînant des gingivites chez le chat

La gingivite chez le chat est principalement causée par l’accumulation de la plaque dentaire. Cette dernière est un dépôt sous forme d’une pellicule qui se forme de manière continue. Elle se compose de glycoprotéines, de polysaccharides et de bactéries, elle forme une sorte de biofilm qui recouvre les dents et finit par causer des inflammations de la gencive.

La plaque dentaire se forme tout autour de la gencive, allant même jusqu’à la racine de la dent. Elle est d’une couleur blanchâtre à grisâtre, le tartre va se former après minéralisation de la plaque.

Le tartre en grande quantité peut être associé à une inflammation de la gencive à l’origine de la gingivite chez le chat.

L’accumulation de la plaque dentaire et la formation du tartre à l’origine de l’inflammation de la gencive sont exacerbées et favorisées par divers facteurs pathologiques ou non pathologiques.

Il s’agit principalement de :

  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire,
  • le régime alimentaire du chat,
  • une prédisposition génétique ;
  • des affections virales liées à une infection par le calicivirus et l’herpesvirus, associées au coryza du chat, la leucose ou le sida du chat.
  • une défaillance dans la réponse immunitaire face aux affections buccales, ceci constitue un facteur favorisant et aggravant la gingivite chez le chat.

Remède gingivite chez les chats

Lorsque vous constatez les symptômes de la gingivite chez votre chat, il est important de consulter le vétérinaire afin de déterminer la cause et mettre en place le traitement nécessaire.

Lors de la consultation, le vétérinaire va procéder à une vérification des gencives ainsi que la cavité buccale du chat afin de déterminer si l’inflammation est localisée ou étendue à d’autres parties de la cavité buccale. L’examen également a pour but de constater la présence ou l’absence d’ulcérations buccales.

De plus, des examens supplémentaires tels que l’analyse de prélèvement salivaire du chat, des analyses du de sang ainsi que des analyses des prélèvements faits à partir des lésions seront probablement proposés pour déterminer la cause et l’origine de l’inflammation et des éventuelles ulcérations.

Soigner la gingivite chez le chat va dépendre de l’état de l’inflammation (localisée ou généralisée) et de ses causes ainsi que les différents résultats du diagnostic.
En général, il est facile de traiter une gingivite chez le chat.

Le traitement consiste en la mise en place d’une hygiène buccale en appliquant quotidiennement un gel dentaire. Le plus souvent, un gel à base de chlorhexidine est indiqué. Par ailleurs, des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) sont également prescrits.

En cas de présence d’ulcérations, des antidouleurs et des antibiotiques (à base de spiramycine et de métronidazole) seront prescrits pour lutter contre l’infection et soulager le chat des douleurs.

Selon l’état des dents du chat, un détartrage est à envisager pour éliminer le tartre qui est une source d’inflammation des gencives. De plus, si les dents du chat sont en très mauvais état, une extraction de dents est envisageable aussi.

Quand les résultats du diagnostic révèlent que la gingivite du chat est secondaire à une infection par calicivirus, le mode de traitement sera adapté à la cause.

Quand la gingivite du chat devient chronique

La gingivite chronique chez le chat est une forme sévère et récidivante de gingivite, elle est généralement associée à une stomatite, c’est ce qu’on appelle une gingivo-stomatite chronique féline (GSCF).

Cette maladie est principalement causée par un déficit immunitaire, autrement dit une réponse immunitaire inadaptée ou insuffisante. Elle peut être causée par divers virus (FeLV, FIV, herpès virus félin ou Calicivirus). Les gingivites dans ce cas peuvent être agressives, se caractérisent par des signes cliniques assez spectaculaires (rougeurs importantes et lésions).

Prévention de la gingivite chez le chat

La gingivite chez le chat est principalement due à la formation en permanence de la plaque dentaire. En l’absence d’une hygiène dentaire régulière, les bactéries présentes dans la plaque dentaire trouvent des conditions favorables pour se développer. Ce développement bactérien est d’autant plus important lorsque la plaque dentaire se minéralise et se transforme en tartre.

En outre, le développement de l’enveloppe bactérienne est favorisé par un régime alimentaire à base d’aliments humides, ainsi que l’accumulation des restes de nourriture entre les dents.

Ainsi, l’hygiène dentaire chez le chat est d’une importance majeure dans la prévention de la gingivite et les maladies parodontales. Elle se base avant tout sur un brossage des dents du chat et la désinfection avec un bain de bouche (produits antiseptiques à base de chlorhexidine). Le brossage des dents et le bain de bouche doivent être des pratiques quotidiennes à intégrer dans la routine de votre chat dès son jeune âge afin qu’il s’y habitue et qu’il vous soit facile de l’effectuer.

A cet effet, il est recommandé de lui brosser les dents avec un dentifrice pour chats, en utilisant une brosse à dents souple ou un doigtier. Lorsque le brossage s’avère difficile à effectuer, il est possible de recourir d’autres produits d’hygiène buccodentaire, sous forme de comprimés à croquer ou de gels. Un rinçage dans les deux cas ne sera pas nécessaire.

Le type d’aliments constituant le régime alimentaire du chat est un facteur important à prendre en compte. Il faudra privilégier une alimentation faite maison pour votre chat, en tenant compte de l’état de sa santé buccale et des conseils du vétérinaire également.

Enfin, prévenir de la gingivite chez votre chat consiste aussi en une prévention contre le stress. Entourer votre chat de toute l’affection nécessaire et toutes les conditions de vie à même de lui garantir repos et tranquillité, va contribuer à lui faire éviter de souffrir du stress et à renforcer ses défenses immunitaires.

Questions fréquentes


Il existe des solutions à base de souches homéopathiques ayant des propriétés anti-inflammatoires et qui aident à diminuer le gonflement et les rougeurs de la gencive du chat. Ces remèdes contribuent à soulager des douleurs et des désagréments occasionnés à votre chat par la gingivite. Il est conseillé de demander l’avis du vétérinaire avant toute utilisation, afin de vous recommander le produit adéquat à utiliser.

En outre, le meilleur remède naturel pour la gingivite du chat c’est de veiller à son hygiène bucco-dentaire ainsi que de lui faire éviter toute source de stress. En effet, les chats sont des animaux domestiques très sensibles, un état de stress persistant pourrait affaiblir ses défenses immunitaires. Ainsi, calme et tranquillité et confort contribuent efficacement à renforcer son système immunitaire.


Généralement, la gingivite du chat se soigne facilement. Toutefois, dans les cas sévères où des ulcérations sont constatées, des antibiotiques sont prescrits afin de limiter et de contrôler la prolifération bactérienne.

Administrer des antibiotiques à votre chat souffrant d’une gingivite se fait uniquement sur avis du vétérinaire traitant.


Chez les chats et les chiens, les risques d’attraper des maladies deviennent importants avec l’âge. Dans le cas de la gingivite, une fréquence élevée a été observée chez les chats âgés de plus de 7 ans.

Les jeunes chats sont également susceptibles d’être atteints d’une gingivite. Il est important d’adopter les mesures d’une bonne hygiène dentaire et buccale de votre chat dès son jeune âge.

Les commentaires :

  • Réponse de

    Rak Jean Pierre du 30 mai

    Mon chat à une gengivite chronique, mais depuis 3ou 4 jpurs il a de la fievre
    Est-ce lié à la gingivite ou à aitre chose en plus ?
    Merci à toutes personne pouvant me renseigner