Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Pancréatite du chat

La pancréatite féline

La pancréatite féline est une pathologie qui affecte le pancréas du chat et son fonctionnement vital pour l’organisme. En général, la pancréatite féline est méconnue, sous diagnostiquée. Elle touche toutes les races de chats et toutes les classes d’âge, en particulier les chats âgés.

Le pancréas du chat est un petit organe situé à proximité du duodénum (segment initial de l’intestin grêle). C’est aussi une glande mixte, autrement dit elle assure une fonction exocrine et une fonction endocrine :

  • Fonction endocrine : sécrétion d’hormones, principalement l’insuline et le glucagon, dans le sang 
  • Fonction exocrine : sécrétion d’enzymes pancréatiques (sécrétions digestives), comme la lipase et l’amylase, qui jouent un rôle important dans la digestion.

La pancréatite féline correspond à lune atteinte inflammatoire du pancréas qui a pour finalité l’autodigestion de l’organe par les sécrétions digestives qu’il synthétise. Selon le mode d’apparition et l’observation des lésions histologiques (des tissus), on distingue deux types de pancréatites chez le chat : aiguë et chronique.

Il est à noter que la pancréatite du chat est l’une des trois pathologies du tractus alimentaires qui constituent le syndrome appelé " triade du chat " qui correspond à inflammation du foie, du pancréas et de l’intestin grêle.

Comprendre la pancréatite aiguë chez le chat

Chez un chat atteint de pancréatite, l’activation enzymatique intracellulaire va provoquer des modifications histologiques suivant un mécanisme complexe où d’autres facteurs sont impliqués.

Au final, ce processus va mener à la formation d’œdèmes, à des inflammations et des nécroses hépatiques. Ainsi, on parle de pancréatite aiguë inflammatoire et pancréatite aiguë nécrotique, on distingue une autre forme suppurative de la pancréatite aiguë. Les nécroses correspondent à la destruction des cellules à cause de la diminution de l’apport sanguin vers les tissus.

La pancréatite aiguë chez le chat est d’apparition soudaine, se manifeste avec des signes cliniques violents. En fonction de la sévérité du cas, elle peut durer quelques semaines. Les modifications morphologiques qui en découlent sont réversibles, donc une récupération possible.

Les éventuelles complications concernant la pancréatite aiguë du chat sont nombreuses, elles peuvent causer la mort de l’animal. Il s’agit généralement d’atteintes hépatiques et rénales, complications respiratoires et cardiovasculaires.

Comprendre la pancréatite chronique chez le chat

Contrairement à la pancréatite aiguë, ce type d’affection pancréatique est irréversible. La pancréatite chronique chez le chat se caractérise par l’augmentation de la formation de tissu fibreux : une fibrose pancréatique. Elle peut être la conséquence de lésions sévères survenue lors d’une pancréatite aiguë.

Ce type de pancréatites est le plus fréquent, il est souvent asymptomatique. La maladie peut évoluer durant des mois sans que le moindre signe clinique n’apparaisse. Ceci explique le fait qu’elle soit difficile à diagnostiquer.

Il existe une autre forme de pancréatite chronique chez le chat, une forme active. Elle peut se manifester avec les mêmes signes cliniques qu’une pancréatite aiguë.

Les causes de la pancréatite du chat

Dans la majorité des cas de pancréatite chez le chat, les causes sont inconnues. C’est une maladie généralement décrite comme idiopathique, c’est-à-dire une pathologie qui n’a pas de cause connue.

Dans certains cas, on peut associer la pancréatite aiguë à des infections virales ou parasitaires (herpès virus, toxoplasmose), aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ou encore à des atteintes hépatiques.

De plus, les traumatismes pancréatiques pourraient favoriser cette atteinte du pancréas chez le chat.

La pancréatite chronique chez le chat pourrait survenir suite à des épisodes répétés de pancréatites aiguës entraînant des répercussions irréversibles. En outre, elle pourrait être liée à des tumeurs pancréatiques ou à des infections parasitaires du pancréas.

Les symptômes de la pancréatite chez le chat

Les signes cliniques de la pancréatite chez le chat sont variables, le plus souvent peu spécifiques à l’affection (ils peuvent être imputés à d’autres maladies).

Dans le cas d’une pancréatique aiguë, des signes apparents sont perceptibles sur l’état général du chat. Il s’agit notamment de :

  • Etat d’abattement général chez le chat 
  • Perte d’appétit pouvant se compliquer vers une anorexie totale 
  • Vomissements et douleurs abdominales 
  • Diarrhée
  • Déshydratation
  • fièvre.

Quand la pancréatite aiguë devient très sévère ou se répercute sur d’autres organes, certains signes peuvent apparaître : jaunisse, constipation, le chat boit beaucoup et augmentation la production d’urine, formation d’une masse abdominale palpable.

Une pancréatite chronique chez le chat va se caractérise par les mêmes signes qui apparaissent lors d’une pancréatite aiguë. Néanmoins, on observe une dominance de quelques signes tels que : la perte de poids, perte d’appétit, vomissements et diarrhée.

Diagnostic de la pancréatite féline

Le diagnostic d’une pancréatite chez le chat fait appel à la fois à un examen clinique et des examens complémentaires. Il a vise à confirmer la suspicion de l’atteinte du chat par la pancréatite féline et faire une évaluation de l’état général de l’animal afin de décider de la démarche thérapeutique la plus appropriée au cas qui se présente.
Cette pathologie présente des symptômes très variables et peu spécifiques.

Un examen clinique a pour but d’orienter le vétérinaire en cas de suspicion de la pancréatite, et de différencier entre les symptômes, selon qu’ils soient provoqués par des troubles digestifs ou des douleurs abdominales.

Des examens complémentaires seront nécessaires, ils varient en fonction de la gravité des symptômes observés et de la forme de pancréatite suspectée.

Ces examens et techniques peuvent réalisés en clinique vétérinaire ou dans des laboratoires. Il pourrait s’agir de :

  • Tests biochimiques : principalement le dosage des enzymes pancréatiques : (lipase), la glycémie, dosage de l’urée et de la créatinine 
  • Ionogramme : il permet le dosage des électrolytes (calcium, potassium). Leur dosage est d’une grande utilité, des taux anormaux des électrolytes indiquent ce qu’on appelle un désordre électrolytique, un trouble assez évocateur d’une pancréatite aiguë
  • Dosage f-TLI : c’est le dosage de la trypsine féline sérique, et de son précurseur le trypsinogène
  • Dosage f-TPL : dosage de la lipase pancréatique sérique féline
  • L’échographie abdominale
  • Examen histologique (des tissus)

Les résultats obtenus à partir des observations des images échographiques et des différents tests vont déterminer le traitement adéquat à la forme de pancréatite diagnostiquée chez le chat.

Les traitements de la pancréatite du chat

Les traitements de la pancréatite du chat sont concentrés sur la prise en charge des différents symptômes qui en découlent et éviter certaines complications.

  • La première mesure à prendre est d’ordre alimentaire. En effet, lors d’une atteinte pancréatique, une diète est recommandée afin de mettre le pancréas au repos et diminuer progressivement la sécrétion des enzymes pancréatiques L’alimentation du chat se fera via une sonde d’alimentation ou par voie veineuse uniquement. Un jeûne total est déconseillé.
  • Les perfusions : elles sont importantes dans les cas de pancréatites chez le chat. Elles visent à corriger les désordres électrolytiques, à compenser les pertes survenues lors des vomissements et diarrhées, et lorsqu’un état de choc persistant est constaté. La fluidothérapie est le traitement d’urgence le mieux indiqué.
  • La douleur : utilisation à court terme d’opioïdes afin de soulager la douleur chez le chat ;
  • Les troubles digestifs : administrer des antivomitifs et des antiémétiques pour les vomissements et réduire nausées. Le médicament prescrit et son usage sont strictement encadrés.

Un traitement antiparasitaire peut être indiqué quand une infection parasitaire est à l’origine de la pancréatite.

L’usage des antibiotiques n’est pas nécessaire dans la plupart des cas. Il est uniquement indiqué dans les cas qui présentent des complications bactériennes. Ils sont également préconisés dans le cas où une chirurgie sera nécessaire, avant l’intervention chirurgicale.

Le recours à la chirurgie est envisageable lors d’une pancréatite chronique où une obstruction du canal biliaire est constatée.

Prix pour soigner une pancréatite chez le chat

Mettre en place un traitement pour la pancréatite du chat passe d’abord par établir un diagnostic. Soins et démarche diagnostique ont des coûts qui vont varier selon les tests et examens utilisés ainsi que les traitements préconisés.

Le tarif d’une consultation chez le vétérinaire est de 30€ en moyenne. Il faudra s’attendre à payer plus quand il s’agit d’une consultation d’urgence (de jour ou de nuit). Des consultations de suivi seront également nécessaires.

Suite à l’examen clinique, en cas de suspicion de pancréatite, des analyses et tests complémentaires seront demandés, par exemple :

  • Analyses en laboratoire : de 50 à 100 € ; 
  • Echographie : à partir de 40 € ;
  • Test fPL – Pancréatite : son tarif se situe autour de 46 € ;
  • Biopsie pancréatique.

Une hospitalisation du chat pourra s’avérer nécessaire pour lui prodiguer les différents soins et perfusions. Hospitalisation, soins et perfusions pourrait vous coûter entre 10 et 60 € par jour.

Outre les examens diagnostic et les soins, des mesures préventives peuvent présenter des dépenses supplémentaires telles que les consultations vaccinales (40 à 80 €) et le bilan sanguin annuel du chat (50 à 100 €).

Note : cette liste des examens et des soins n’est pas exhaustive et les tarifs mentionnés sont donnés à titre indicatif.

Prédisposition chez le chat à la pancréatite

La pancréatite féline touche tous les chats, la race et l’âge ainsi que le sexe du chat ne sont pas facteurs prédisposant à la maladie. Néanmoins, une prédisposition des chats de race Siamois à la pancréatite chronique a été décrite dans certaines études.

Prévenir de la pancréatite chez le chat

La pancréatite féline est un sérieux problème de santé chez les chats, ses causes et origines sont inconnues. Ceci rend difficile de dresser une liste de mesures préventives afin de la prémunir de cette affection redoutable.

Dès que les premiers symptômes se manifestent chez le chat, il est important de le faire consulter par un vétérinaire dans les plus brefs délais. Une pancréatite diagnostiquée et prise en charge à temps a un pronostic élevé et les risques de complications sont évités.

Par ailleurs, il est possible d’adopter certaines mesures préventives sur conseil du vétérinaire. Il s’agit par exemple de surveiller les habitudes alimentaires de votre chat, une perte d’appétit ou un chat qui ne mange plus pourrait être un indicateur sur un sérieux problème de santé. Un régime alimentaire équilibré, une activité physique quotidienne, des vaccinations ainsi que des traitements antiparasitaires contribuent à diminuer le risque d’atteintes pancréatiques à votre chat.

Régime alimentaire en cas de pancréatite chez le chat

De manière générale, lors d’une pancréatite avérée chez le chat, il est recommandé de lui faire adopter un régime alimentaire équilibré à base d’aliments hautement digestibles. La pancréatite s’accompagne de la perte d’appétit chez le chat, ainsi il faudra opter pour des aliments qui stimulent son appétit.

L’apport en matière grasse ne doit pas être trop réduit car cela pourrait affecter l’apport calorique notamment pour les chats. Des aliments d’une teneur en matière grasse allant de 10 à 12% sont conseillés.

De plus, l’apport en protéines dans l’alimentation doit être modéré afin d’éviter la stimulation pancréatique.

Donc, un régime alimentaire avec un apport modéré en matières grasses et en protéines et le régime de choix pour un chat atteint de pancréatite. Dans le cas où la pancréatite est associée à d’autres affections, intestinales par exemple, il sera préférable d’adapter ce régime alimentaire en fonction des cas qui se présente.

Prise en charge de l’assurance chat pour une pancréatite chez le chat

La pancréatite chez le chat est un problème de santé qui pourrait engendrer des dépenses vétérinaires élevées. C’est une maladie dont le diagnostic va nécessiter différents examens (imagerie médicale, analyses standards et analyses spécifiques à la pancréatite, biopsies…).

De plus, il va falloir une hospitalisation du chat et la mise en place de différentes options de traitement. Tous ces actes et soins constituent des dépenses auxquelles il faudra faire face. Souscrire à une assurance santé chat va contribuer à alléger sensiblement les frais qui en découlent.

Il est important de savoir qu’une mutuelle pour chat peut rembourser l’intégralité des frais de vétérinaires que vous avez engagés lors des consultations et les différents actes vétérinaires. Il est possible de souscrire à une assurance chat à partir de 3,90 € par mois.

La mutuelle chat fonctionne de la même façon que votre mutuelle à votre mutuelle, à la différence que vous allez engager les frais de vétérinaire et de soins. Les remboursements seront effectués une fois que vous avez transmis à votre assureur la feuille de soins et les factures.

Les taux de remboursement varient selon les formules auxquelles vous avez souscrit et les garanties choisies. Les plus grands acteurs d’assurance en France disposent de formules variées à travers différentes offres. N’hésitez pas à comparer les meilleures assurances chiens et chats sur animaux-relax.com, et choisissez l’offre qui vous que vous jugerez intéressante.

Questions fréquentes

Oui. Une pancréatite aiguë chez le chat peut évoluer et avoir certaines complications graves, voire mortelles. Le plus souvent, la lipidose hépatique est connue pour être la principale complication de pancréatite féline.

C’est une pathologie qui touche principalement les chats, dans la plupart des cas elle entraîne le décès de l’animal.

Une prise en charge précoce de la maladie est primordiale afin d’éviter toute complication. Ainsi, une consultation chez le vétérinaire est très recommandée dès l’apparition des symptômes.

Le temps nécessaire pour soigner une pancréatite chez le chat va dépendre de la sévérité des symptômes et de l’évolution de la maladie. Le plus souvent, elle guérit en quelques jours.

Dans certains cas de pancréatite sévère chez le chat, il faudra prendre en compte la durée de l’hospitalisation, nécessaire pour procéder aux différentes perfusions (de 2 à 4 jours) et la durée des traitements médicamenteux.

Il faut savoir aussi que, après guérison, il existe un risque de rechute et de récidive. Un suivi vétérinaire régulier et des soins seront nécessaires sur de longues périodes.

La lipase pancréatique est une enzyme, elle intervient dans le métabolisme des acides gras. Elle joue un rôle primordial dans qui intervient dans la digestion des lipides. Cette enzyme est synthétisée dans le pancréas.

Lors d’une atteinte du pancréas la lipase pancréatique se retrouvera dans le sang, mesurer son taux dans le sang du chat est indiqué lors de la suspicion d’une pancréatite.

Soigner une pancréatite féline peut s’avérer être éprouvante pour votre chat. La durée de convalescence pourrait prendre quelques jours à quelques semaines, selon la sévérité des symptômes et les différents procédés thérapeutiques qu’il a subis.

C’est une période dans laquelle il doit être entouré de toute votre attention afin de l’aider à mieux récupérer.

Le pronostic quand il s’agit d’une pancréatite chronique n’est pas mauvais. Certes, elle peut s’accompagner de complications et des rechutes, mais avec un suivi et une prise en charge adéquate (parfois tout le long de sa vie), on peut retarder l’échéance fatale.

Ainsi, on ne peut statuer avec exactitude sur l’effet qu’aura une pancréatite sur votre chat sur son espérance de vie, ceci est fonction du suivi sur le long terme et des affections auxquelles la pancréatite est associée.

Les commentaires :

  • Réponse de

    DE CAPUA du 26 mai

    Je souhaiterai une mutuelle pour mon chat