Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Chat : Polydipsie

Les comportements, les habitudes alimentaires et de prises de boissons du chat sont des paramètres à surveiller et à prendre en compte à chaque changement.

En effet, tout changement de ces paramètres doit alerter le propriétaire quant à la présence d’un trouble. Toutefois, il ne faut pas s’inquiéter, il y a explication à tout.

Parmi ces paramètres à prendre en compte : la quantité d’eau absorbée par le chat quotidiennement. Lorsque la consommation d’eau par le chat augmente, on parle de polydipsie.

Définition de la polydipsie

La polydipsie est une consommation excessive et de grande quantité d’eau précédée par une soif intense. Chez le chat, la quantité moyenne consommée par jour est entre 40 et 60ml/kg/jour avec un maximum de 100ml/kg/jour.

Au delà, on parle de polydipsie. Toutefois cette consommation varie en fonction du climat et du régime alimentaire. Un changement alimentaire (le passage d’une alimentaire humide vers une alimentation sèche par exemple) ou un climat chaud peuvent favoriser une consommation excessive d’eau par le chat mais sans atteindre le stade d’une polydipsie.

Souvent dans les cas inquiétants, la polydipsie est accompagnée de polyurie, qui est l’émission excessive d’urines : on parle du syndrome polyurie-polydipsie (PUPD).

En résumé, tout changement dans les habitudes alimentaires et toute modification de fréquence de la prise d’eau chez le chat doit alarmer sur la nécessité d’une consultation chez le vétérinaire.

Mon chat boit beaucoup : les causes

Si votre chat boit beaucoup, plusieurs causes peuvent être responsables. On peut distinguer les causes non pathologiques des causes pathologiques :

Causes non pathologiques :

Il s’agit notamment de causes alimentaires. En effet, une nourriture sèche et salée favorisera une consommation plus importante d’eau qu’une alimentation humide. Par exemple, les croquettes sont plus sèches et salées que les pâtées, dans ce cas, le chat va consommer une quantité plus importante en eau pour compenser ce manque en apport hydrique.

Le climat aussi peut être en cause : en été, le chat, comme tout être vivant, a tendance à boire davantage.

Il faut distinguer également entre la quantité absorbée et la fréquence de consommation d’eau. Dans certains cas, le chat boit la même quantité d’eau quotidienne mais en plusieurs fois. Ce comportement peut être interprété comme un signe de communication.

Causes pathologiques :

Il existe plusieurs causes de la polydipsie d’origine pathologique chez le chat.

  • Dans le cas de diarrhées, vomissements ou fièvre à cause de maladies sous-jacentes, le chat aura tendance à boire de grandes quantités pour compenser les pertes en eau à causes de ces symptômes.
  • Insuffisance rénale
  • Diabète sucré
  • Hyperthyroïdie.

Urine claire : conséquence de la polydipsie

La polydipsie est un apport excessif en eau vers l’organisme. Si l’apport hydrique est abondant et excessif, l’organisme doit maintenir un certain équilibre du milieu intérieur et tend à éliminer cette quantité d’eau excessive.
Les urines d’un chat en bonne santé est de teinte jaune.

Toute modification de la couleur des urines chez le chat doit alerter sur la nécessite d’emmener votre animal de compagnie chez le vétérinaire.

Dans le cas d’une polydipsie, l’organisme tend à maintenir son équilibre en éliminant l’apport excessif en eau et c’est pour cette raison que la diurèse chez un chat polydipsique est abondante et la couleur des urines est très claire ou même transparente.

Liste des maladies provoquant la polydipsie chez le chat

Plusieurs maladies peuvent être à l’origine de la polydipsie chez le chat :

  • Les maladies entraînant les vomissements et les diarrhées : dans ce cas, les pertes en eaux sont compensées par une consommation excessive.
  • Diabète : il existe deux types de diabètes qui provoquent des polydipsies chez le chat :
    • Le diabète insipide chez le chat (water diabetes en anglais) : Il est du soit à un défaut de synthèse de l’hormone antidiurétique ou à un problème des reins incapables de répondre à l’action de l’hormone antidiurétique. Dans les deux cas, le chat montre une soif excessive et une production abondante d’urine.
    • Le diabète sucré chez le chat : présence de sucres dans les urines qui provoque une fuite excessive en eau compensée par une polydipsie.
  • L’insuffisance rénale chronique chez le chat : dans ce cas d’insuffisance rénale, le chat atteint élimine des urines diluées et abondantes. Cette polyurie est compensée par une importante polydipsie.
  • La Lipidose hépatique chez le chat : une des causes de l’insuffisance hépatique, elle est observée chez les chats obèses ou en surpoids excessif. Parmi les signes cliniques on peut constater une consommation excessive d’eau et une polyurie.
  • L’hyperthyroïdie chez le chat : elle est fréquente chez le chat âgé, il s’agit de l’augmentation de sécrétion des hormones thyroïdiennes. Parmi les signes cliniques de ce trouble métabolique, une soif excessive chez le chat avec comme conséquence une polyurie avec des urines claires.
  • L’Hypercalcémie chez le chat : c’est une augmentation du taux de calcium dans le sang. Parmi les signes cliniques : soif intense et consommation excessive d’eau associée à une polyurie.

Traitement des maladies entraînant un chat à boire beaucoup

Il n’existe aucun traitement symptomatique pour la consommation excessive de l’eau chez le chat. Il est nécessaire d’identifier la cause pathologique exacte pour déterminer la conduite à tenir.

Dans ce sens, le vétérinaire se reposera sur l’examen clinique, les examens complémentaires et les antécédents concernant la modification des comportements en consommation d’eau chez votre chat.

Il est donc nécessaire d’observer et de prendre note à chaque modification du comportement chez votre chat.

Après diagnostic, le traitement administré sera posé en fonction de la cause détectée :

Traitement du diabète chez le chat :

Le traitement du diabète chez le chat peut s’avérer lourd. Il s’agit d’une insulinothérapie (injection sous-cutanée biquotidienne d’insuline).

En parallèle, un régime alimentaire est recommandé  : alimentation très faible en glucides et riche en protéines. Les chats en surpoids ou obèses doivent être mis en diète et les faire maigrir.

Traitement de l’insuffisance rénale chronique chez le chat :

Dans ce cas, un rein ou une partie seulement est détruite de façon irréversible. Toutefois, une prise en charge adaptée permettra au chat de vivre des années avec une bonne qualité de vie.

Le traitement repose essentiellement sur une alimentation adaptée : faible en protéines et en phosphore. Il est également suggéré de donner de la vitamine D et B pour booster l’organisme. Lors de la survenue de crises, une perfusion pour hydrater le chat est recommandée.

Lors de l’insuffisance rénale chronique, un suivi régulier de votre chat chez le vétérinaire est nécessaire.

Traitement de l’hyperthyroïdie chez le chat :

Ce traitement principalement repose sur deux volets : un traitement médicamenteux et une alimentation adaptée.

Le traitement est à base d’antihyperthyroïdiens sous forme de comprimés pour bloquer la production d’hormones thyroïdiennes. C’est un traitement à vie.

Le régime alimentaire d’un chat souffrant d’une hyperthyroïdie doit être faible en iode. Cette alimentation pauvre en iode doit être la seule alimentation du chat.

Quantité d’urine normale chez un chat

Le changement de la couleur, du volume ou des caractéristiques de l’urine excrétée par le chat sont des paramètres très importants et à prendre en compte lorsqu’on soupçonne un trouble.

En effet, toute modification de ces paramètres doit être notée et mentionnée lors de la consultation chez le vétérinaire.

Une urine normale est de couleur jaune. Toute modification de la couleur des urines du chat est anormale et doit amener à une consultation rapide chez le vétérinaire.
Par ailleurs, la quantité d’urine excrétée par le chat est également un paramètre à prendre en compte.

La quantité normale d’urine émise par un chat en bonne santé est de 10 à 20 ml/kg/j. autrement dit un chat de 4 kg émettra de 40 à 80ml d’urine par jour. Au-delà, on soupçonnera une polyurie.

Quantité d’eau normale chez un chat

Le chat boit en moyenne 40 à 60 ml/kg/j. Pendant les périodes de grosses chaleurs, en été par exemple, cette consommation peut atteindre 100ml/kg/j. Au delà de cette quantité maximale, on soupçonnera une polydipsie.

Toute modification de consommation, que ce soit une soif intense ou une baisse de la consommation, peut être un signe d’alarme et une consultation chez le vétérinaire doit être envisagée.

Questions fréquentes


Pour savoir quelle est la quantité consommée d’eau consommée quotidiennement par votre chat, nous vous recommandons d’utiliser un test :

Vous aurez juste besoin d’un verre mesureur. Mettez une quantité d’eau que vous mesurez et la changer toutes les 12 heures. Il ne faut pas oublier de calculer la quantité d’eau retirée et la soustraire à la quantité mise au début. Au bout de deux à trois jours de test, vous pouvez calculer la quantité d’eau moyenne consommée par votre chat. Pour ne pas fausser le résultat, il est nécessaire de ne pas priver le chat d’eau pendant la journée.


Un chat généralement en bonne santé, propre et éduqué ne souille jamais à coté du lieu où il dort et mange. Il fait ses besoins dans sa litière avec une fréquence moyenne de 3 à 4 fois par jour.

Par contre, un chat qui a des problèmes urinaires ou atteint du syndrome polyurie-polydipsie, urine plus que d’habitude.

Les premiers critères à observer pour voir si votre chat urine beaucoup :
- Litière devient humide rapidement.
- Le chat se dirige plus fréquemment vers sa litière.
- Le chat urine dans des endroits différents.