Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Chat : Refus de manger

Un félin qui ne mange plus, n’est pas un très bon signe. En effet, un état anorexique survenant subitement chez un animal, aussi gourmand que le chat, est un signe d’alarme à ne pas négliger.

Souvent une perte d’appétit ne peut traduire qu’une perturbation liée directement à des causes physiques, médicales, ou encore à certains facteurs qui ne figurent pas dans le cadre médical.

Or le danger d’un état anorexique chez votre animal de compagnie découle du fait, que si par ignorance ou négligence, vous ne prenez pas au sérieux de pareils symptômes, l’état de votre petit animal peut vite se dégrader, et mettre en jeu son pronostic vital.

Chat qui ne mange plus : les causes

« Mon chouchou, a l’habitude de dévorer le contenu de sa gamelle avec enthousiasme, je vous jure qu’il miaulait de bonheur quand je lui servais sa nourriture. Mais, soudainement il n’en veut plus, mon chat ne mange plus !! Quelles sont les causes possibles de cet étrange comportement ? ».

Tous comme les chiens, les chats peuvent souffrir d’une inappétence occasionnelle. Votre félin peut toutefois aller jusqu’à sa gamelle, renifler, et repartir ou miauler devant celle-ci, sans y toucher, ou encore il peut montrer une indifférence pour son contenu.

En effet, les principales causes pour une perte d’appétit chez votre chat, sont très nombreuses, voici quelques motifs, parmi les plus fréquents qui peuvent expliquer et éclaircir pourquoi votre animal s’abstient de se nourrir :

  • La présence d’une gêne buccale, douloureuse, provoquée par une accumulation tartrique, une gingivo-stomatite, ou d’une lésion inflammatoire d’origine dentaire. Ces dernières vont pousser le félin à éviter de se nourrir, tous simplement pour ne pas souffrir et avoir mal.
  • Pharyngite, les infections parasitaires (vers), Typhus et leucémie féline.
  • Insuffisance rénale, insuffisance cardiaque et hyperthyroïdie.
  • L’altération de l’odorat lors d’une infection par le coryza.
  • Empoisonnement par un produit toxique, l’ingestion d’un objet minuscule ou une boule de poils, bref, tout ce qui peut obstruer le système digestif et troubler le transit occlusal chez le chat.
  • La sénescence, et les troubles articulaires qui s’associent comme l’arthrite, ou encore, le changement de ses besoins nutritionnels liés à son âge avancé.
  • Stress, anxiété, dépression : le chat est particulièrement sensible à tout changement de son environnement, habitudes, nourriture, déménagement ou même l’arrivé d’un autre animal, ou une nouvelle personne. Il s’agit d’une anorexie psychogène.
  • Une mauvaise qualité d’aliments, pauvres en viande et en apports nutritionnels essentiels pour le chat.
  • Changement brusque de ses croquettes, sans l’avoir préparé une semaine plutôt, votre félin peut ne pas apprécier sa nouvelle nourriture, et donc ne va plus manger.

Comment réagir face à un chat qui refuse de s’alimenter

La perte d’appétit peut être un symptôme non négligeable d’une maladie sous-jacente. La douleur et la souffrance peuvent ainsi abolir l’envie de s’alimenter chez votre chat.

Cela dit, face à une telle situation, il convient en premier lieu de ne pas paniquer, de tenter de stimuler l’appétit de votre animal de compagnie, avant même d’aller solliciter votre vétérinaire traitant.

Voici diverses techniques et solutions dont vous pouvez user afin de motiver et encourager votre animal domestique à manger :

  • Si votre animal est souffrant de pathologies bucco-dentaires, ou de maux occasionnés par les phénomènes de dentition chez le petit chaton, pensez à changer de nourriture. Et essayer de réduire la taille des proportions.
  • Si vous remarquez que son alimentation coince, alors n’hésitez pas à la réchauffer pour quelques secondes aux micro-ondes.
  • Saupoudrez le contenu de sa gamelle avec de la poudre de la levure de bière, si cette méthode ne marche pas, alors songez à changer de produit alimentaire, mais en douce, la transition doit se faire de manière progressive.
  • Éviter les gourmandises en dehors des heurs fixes des repas, mais essayer de l’encourager, en mangeant près de lui, ou de le nourrir avec votre main.
  • Si vous avez plusieurs chats dans votre domicile, tachez à faire en sorte, que chacun dispose de sa propre gamelle, comme ça vous aller bannir la compétitivité entre vos animaux.
  • Assurez-vous que sa gamelle se trouve loin de sa litière, et surtout dans un coin calme et tranquille.

Cependant, si malgré tous vos efforts et tentatives de chasser l’anorexie, et de booster l’appétit de votre petite boule de poils, demeurent malheureusement inefficaces, alors, il est grand temps d’aller rendre visite à votre vétérinaire traitant.

L’anorexie du chat

On peut parler d’anorexie, si votre chat cesse de se nourrir, quelle que soit la raison, et qui peut durer pour plusieurs jours. Cela entraîne par la suite, une perte de poids, et engendre de graves conséquences en particulier chez le chat.

Néanmoins, il faut savoir différencier entre un manque ou une perte d’appétit, et un animal ayant un appétit disant un peu difficile.

En réalité, l’anorexie est considérée comme un symptôme qui fait partie du tableau clinique de plusieurs pathologies chez le chat. L’existence d’autres signes accompagnateurs, peut être d’une grande utilité pour votre vétérinaire dans l’orientation de sa démarche diagnostic.

Parmi ces signes, on reconnaît :

  • Des symptômes généraux : comme l’augmentation de la température, abattement de l’animal, déshydratation.
  • Des signes digestifs : comme les vomissements, les diarrhées aiguës.
  • Des signes cardiovasculaires et respiratoires.
  • Les signes urinaires et comportementaux, alors ces derniers sont semblables aux changements d’attitude et de comportement après un stress intense, ou encore un marquage de territoire.

Comme tout autre processus pathologique, l’état anorexique du chat est une suite inévitable de nombreuses causes, et comme on vient d’en parler précédemment, l’orientation du diagnostic est possible grâce à ces signes accompagnateurs de l’anorexie.

On peut regrouper les causes de l’anorexie dans les six catégories suivantes :

  • Causes infectieuses (infection gastro-intestinale, respiratoire, et vésicale...).
  • Causes métaboliques (diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale...).
  • Causes douloureuses.
  • Causes toxiques (empoisonnement avec un produit périmé, par exemple).
  • Causes tumorales.
  • Causes comportementales.

Pour pouvoir s’assurer de l’origine présumée de l’anorexie, et poser un diagnostic correct, votre vétérinaire va devoir pratiquer de analyses d’ordre biochimique, hématologique et sanguin en plus des analyses urinaire ; des examens radiologiques, par exemple : la radiographie du thorax et l’abdomen ou l’échographie.

Aversion alimentaire chez le chat

Autant que propriétaires d’un chat, vous allez sûrement reconnaître cette situation : Votre chat éprouve un profond dégoût à une nourriture, qu’encore hier, il l’apprécie et dévorer avec joie. Il s’agit bien d’une aversion alimentaire féline.

Cela peut apparaître et se développer, si votre chat a récemment trop consommé de sa nourriture préférée, et que par la suite, il a eu des douleurs intenses dans son ventre, dès lors, il ne va plus en manger parce qu’il vient de l’associer à un souvenir traumatique (douleur).

Une aversion alimentaire peut résulter également d’absence de calme quand il est entrain de manger, de telles circonstances, sont des sources de perturbation pour le chat.

Certains chats sont maniaques, ils ne peuvent tolérer un manque d’hygiène, ce qui les pousse à ne plus avoir de l’intérêt pour la nourriture, et donc ils deviennent anorexiques.

C’est la raison pour laquelle, il faut toujours se débarrasser des restes de la nourriture de votre table, des bouts de croquettes mouillées, et faire en sorte que la gamelle soit propre.

Les traitements pour un chat qui ne mange plus

Dans le cas ou votre vétérinaire ne trouve pas de causes médicales à la perte d’appétit chez votre félin, il peut vous prescrire quelques compléments alimentaires et vitamines, afin de calmer et déstresser votre animal de compagnie.

De même , le caresser et passer un peu de temps à jouer avec lui , peut faire énormément du bien à votre petit félin, et permettre ainsi le retour de son appétit .
En revanche, si la cause est plutôt médicale, soigner votre ami à quatre pattes, pourrait nécessiter le recours à d’autres méthodes thérapeutiques. Le principe du traitement est symptomatique et étiologique :

  • Votre vétérinaire traitant peut prescrire des substances médicamenteuses à votre chat comme les anti-vomitifs, les anti-diarrhéiques. Néanmoins, si la cause retenue est d’origine comportementale, les psychotropes et les antidépresseurs vont prendre le relais.
  • Si votre animal se trouve déshydraté : une voie de perfusion ou encore l’usage d’une sonde naso-gastrique afin de le réalimenter et empêcher l’anorexie de perdurer dans le temps peuvent être envisagées. .
  • Le traitement diététique et comportemental consiste à restaurer un régime alimentaire adéquat, et effectuer certaines modifications dans l’environnement et le mode de vie de votre chat.
  • Le traitement chirurgical : ce dernier s’impose en cas d’éventuels processus tumoraux, occlusion intestinale, ou dans le cadre d’avulsions ou de soins dentaires.

Risques chez le chat qui ne mange plus

Il est évident qu’un manque d’appétit et un état anorexique sont des éléments à risque car ils peuvent renseigner sur un état ou un processus pathologique chez le chat.

Parmi les risques d’une anorexie ou une absence d’appétit chez le chat, on peut citer :

  • La perte de poids chez votre animal, une fatigue constante, baisse de son immunité, ce qui favorise un état de vulnérabilité de l’animal face aux maladies dites opportunistes.
  • La lipidose hépatique est l’un des risques, les plus redoutée d’une anorexie chez un chat, l’organisme félin va devoir trouver une autre source énergétique pour compenser son manque d’alimentation, alors il dégrade les graisses contenues dans les tissus cellulaires, pour libérer de l’énergie et stocker des triglycérides, les organes se mettent alors à souffrir en particulier l’intestin et le foie, qui va devenir plus gras.
  • Les répercussions de l’anorexie félines peuvent encore altérer le fonctionnement normal des différents organes du chat.

Par ailleurs, il faut savoir que le pronostic de l’anorexie chez votre animal domestique est fonction de l’état général de votre félin et de la durée des symptômes.

Toute suspicion d’une modification anormale du poids du chat, de ses habitudes alimentaires, de la nature et de la quantité de ses matières fécales doit vous alerter et une consultation chez le vétérinaire doit être envisagée.

Le suivi pour le chat qui ne mange plus

Généralement, un état anorexique chez un chat peut se prolonger jusqu’à une période de trois jours. Le danger d’une perte d’appétit dans la population féline, découle de l’importance du risque de la lipidose hépatique.

Dans certains cas, l’animal doit être hospitalisé. S’il souffre d’éventuelle déshydratation, une voie veineuse et une perfusion glucosée pour le réhydrater, et lui procurer tous les fluides dont il en a besoin, est fortement recommandée.

Il existe des cas où il est possible que le chat résiste aux traitements proposés. La persistance de son état anorexique impose la mise en place d’une sonde naso-gastrique ou naso-œsophagienne, qui sont plutôt convenables, voir même idéales pour la réalimentation à court terme du chat.

En règle générale, un chat qui ne mange plus, et mit sous traitement, doit être observé d’une manière intense les trois à quatre premiers jours, jusqu’à la levée de l’urgence, et le retour de son appétit. Ensuite, il faudra maintenir les visites à un rythme régulier chez votre vétérinaire, afin de s’assurer que la forme du chat revient à la normale.

Questions fréquentes

« Il faut surtout pas attendre plus que 24 heures pour aller voir votre vétérinaire. »

Vaut mieux agir immédiatement, une maladie est facilement traitée si elle est prise en charge au bon moment, ainsi les conséquences fâcheuses sont évitées.

Si votre ami à quatre pattes refuse de s’alimenter depuis presque deux jours , suite à un changement brusque de son comportement alimentaire, il est préférable de lui servir un aliment qu’il apprécie pour voir s’il peut retrouver son appétit, sinon si ça ne fonctionne pas, dans ce cas vous devez vite consulter votre vétérinaire, puisque les conséquences métaboliques de l’anorexie chez le félin peuvent se développer après avoir endurer 4 jours sans alimentation.

Un chat malade et anorexique devrait donc idéalement être réalimenté au maximum trois jours après le début de son aversion alimentaire.

Il est vrai qu’il est impossible, que vous restez de marbre, en voyant votre chouchou souffrir d’anorexie. Cependant, le forcer à manger pour ne pas mourir de faim, ne fera qu’aggraver et empirer la situation, puisque à la base l’une des principales causes d’anorexie est le stress.

Du coup, l’idéal est de le calmer, le rassurer, le caresser et le couvrir d’affection, cela vas à retrouver petit à petit son appétit, et restaurer son comportement alimentaire.

Une sonde naso-œsophagienne ou naso-gastrique est l’un des moyens thérapeutiques utilisés afin de secourir votre chat, dans les cas sévères. Une éventuelle déshydratation ou le besoin urgent d’une réalimentation, et même pour éviter de créer une aversion alimentaire chez le félin.

La sonde est en effet très privilégiée, car elle est facile et simple à mettre en place, permet également d’administrer la nourriture directement dans l’œsophage, sans pour autant stresser l’animal.

Votre animal à quatre pattes manifeste une inappétence, vous êtes perdus, que faire ? C’est la question qui vous trotte l’esprit.

Voici donc, quelques astuces qui peuvent vous apporter un peu d’aide :

- Dans un premier temps, si votre chat refuse de se nourrir et de s’alimenter comme il en a coutume, pensez à lui proposer un autre produit alimentaire.
- Essayer de lui consacrer un petit coin calme dans votre demeure, afin de l’aider à retrouver sans calme, chasser le stress et récupérer son appétit encore une autre fois.
- Les félins détestent la nourriture froide, la réchauffer au microonde pour au moins 10 secondes, peut donner envie à votre animal de s’alimenter.
- Ajouter de la poudre de la levure de bière au contenu la gamelle de votre chat, pourrait bien l’inciter à manger, mais également, elle est particulièrement bonne pour sa santé et permet de renforcer son pelage.
- L’humidification des croquettes avec de l’eau tiède va aider les chats âgés et les petits chatons en plein dentition, qui ont tendance à éviter de s’alimenter à cause de leurs problèmes buccaux.
- Opter pour les bouillons de viande et de légumes, un véritable régime équilibré pour votre chat.