Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Vermifuge chez le chat

Il faut savoir qu’un chat sur deux est sujet à une infestation parasitaire par des vers !

Entre fleurs et petits papillons, dans vos jardins, ou à l’intérieure de vos maisons, vos petits compagnons à quatre pattes courent en permanence le risque d’être contaminés, et contaminants à leurs tours, notamment pour les enfants, ou toute autre personne ayant un système de défense fragile ou défaillant.

Heureusement, une solution existe à ce problème. Grâce aux vermifuges, vous pouvez protéger votre petite boule de poils de toutes sortes de parasites intestinaux tout en évitant de transmettre le parasite aux membres de la famille.
Les vermifuges sont des produits médicamenteux qu’il est impératif d’avoir chez-soi.

En effet, ce sont des substances ayant des formes galéniques diverses, destinées à débarrasser les chats des vers parasitaires, qui sont contractés par un contact direct avec de la terre ou par ingestion de puces, tiques ou encore de la viande mal cuite.

Souvent inaperçus au début de la maladie, c’est pourquoi il faudra examiner fréquemment son chat, cela permettra de déceler les signes et les symptômes du parasitisme et d’intervenir rapidement.

Fréquence du vermifuge chez le chat

En règle générale on estime que les chatons doivent recevoir un traitement spécifique, précis et sérieux, étant donné qu’ils sont contaminés à leurs naissances via leurs mères, déjà parasitées.

Donc la transmission s’est faite durant la période de gestation ou pendant la lactation. C’est pourquoi leur vermification doit être entreprise très tôt, toutes les deux semaines le premier mois, puis tous les mois jusqu’à l’âge de six mois.

Quant à la femelle en gestation, elle doit recevoir un traitement adapté quelques jours avant la saillie, puis vers le 45éme jour de la gestation et après la mise bas.

Tandis que pour la vermification d’un chat adulte, cette dernière prend en considération le mode de vie de votre animal de compagnie. C’est-à-dire, si votre chat ne sort jamais, du genre un peu sédentaire alors deux vermifuges annuels sont suffisants.

Par contre, s’il a tendance à sortir beaucoup, il convient de le vermifuger quatre fois par an et à chaque nouvelle saison, cela peut vous épargner vous ou votre entourage et en particulier vos enfants, de courir le risque d’être contaminés par les vers parasitaires de votre chat.

L’importance du vermifuge chez le chat

Vermifuger votre chat est une action essentiellement importante. Bien que les chats supportent généralement les parasites intestinaux. Cela n’est point suffisant car ils demeurent toujours vulnérables face à une invasion parasitaire.

Il faut savoir que les vers internes chez le félin sont scindés en deux familles bien distinctes : les vers ronds ou nématodes et les vers plats ou cestodes... ces derniers ont le pouvoir de perturber la croissance du jeune chaton, causer et entretenir le développement de certaines lésions très graves, dangereuses, parfois irréversibles , voir même potentiellement mortelle pour l’animal.

Un vermifuge va permettre ainsi de chasser, tuer et éradiquer ces vers vivants, et hébergés à l’intérieur du tube digestif de votre animal, mais aussi de les éviter s’il vient d’être administré dans un cadre préventif.

Bien entendu, les vermifuges n’ont pas d’importance que dans la prévention et la protection des chats contre les parasites intestinaux, mais ils sont aussi importants pour la santé de l’être humain.

Il est à noter que certains parasites peuvent être également transmis à l’homme et mettre sa santé en danger, en particulier les enfants qui sont souvent en contact avec les chats, ou encore les personnes qui sont sous immunodépresseurs.

Vos notions d’hygiène à vous-même et à votre animal, vos chaussures, vêtements, ou n’importe quel autre objet susceptible d’ être parasité et leurs servir de véhicule , sont malheureusement leurs passeport d’entrée à l’ intérieur de votre maison.

Choix du vermifuge

Comme toute substance médicamenteuse, un vermifuge pour chat ne doit être dispensé que sous l’avis d’un professionnel, votre vétérinaire saura choisir le vermifuge qui convient le plus au besoin de votre animal.

Il est fondamental de choisir un vermifuge qui peut assurer le protection de l’animal d’un maximum de parasites, autrement dit, celui qui est le plus actif sur la plupart des vers parasitaires digestifs et même cardiaques ou pulmonaires, qu’il ne faut absolument pas sous-estimer.

Certains sont alors plus actifs sur les vers ronds comme l’ascaris, d’autres montrent plus d’efficacité sur les vers plats tel que les ténias.

En règle générale les vermifuges pour chat possèdent un large spectre d’action, ils agissent entre autres sur le toxocara cati, l’ancylostoma tubaeforme et taenia spp.

En plus, le choix du vermifuge se fait essentiellement en fonction des conditions de vie de votre félin, de son âge et son type de parasitisme. D’ailleurs, il faut noter qu’il y un certain nombre de produits qui sont à proscrire chez les femelles en gestation et les chatons.

Le mode d’administration du vermifuge

Une fois qu’il aura porté son choix sur le vermifuge adapté, votre vétérinaire va vous indiquer son mode d’emploi ou d’administration, qui est également choisi avec précaution en prenant en considération l’attitude de votre animal.

Le vermifuge pour chat se présente sous différentes formes pharmaceutiques à savoir : comprimés, pipettes, sirops buvables ou sous forme de pâtes.

Les comprimés

Les comprimés sont la forme pharmaceutique la plus courante, on les trouve sous diverses tailles, couleurs, goûts et arômes agréables. Pour y procéder Il y’ a deux principales façons :

- Soit vous présentez le comprimé à votre félin et il va l’avaler comme une friandise.

- Soit vous ouvrez la gueule de votre chat avec une main et vous poussez le comprimé derrière la base de la langue, ce qui provoquera un réflexe de déglutition.

Les pipettes

Les pipettes sont aussi largement employées car elles sont pratiques et ne causent pas de gêne pour l’animal, elles limitent les risques de vomissement ou de perturbation intestinale, en particulier chez des animaux présentant déjà des symptômes des troubles du tube digestif.

Utilisées de la même manière que les pipettes antipuces, ces vermifuges doivent être administrés directement sur la peau de l’animal dans le cou, après avoir écarté les poils sur une longueur de 2 à 3 cm pour pouvoir appliquer le produit contenu dans la pipette.

Ce type de vermifuge traite aussi bien les vers ronds que les vers plats, il est conseillé de renouveler la cure 15jours après, ensuite tous les 3 à 4 mois.

Le sirop buvable

Le traitement vermifuge en solution buvable pour chat, sert à traiter certaines infestations parasitaires. Chez le chaton, le poids corporel doit être évalué aussi précisément que possible avant de calculer la dose qui doit lui être administrée.

Le vermifuge en pâte

Le vermifuge en pâte est administré par voie orale, la dose de la pâte est aussi liée au poids corporel du chat.

Présenté en une seule fois pour l’animal, à l’aide d’une seringue graduée contenant de la pâte. La procédure est facile, soit vous déposez de la pâte directement sur la langue de votre animal, soit vous la dissimulez dans sa nourriture.

Temps d’action du vermifuge pour le chat

Le vermifuge est comme on l’a précédemment expliqué, un médicament qui permet de préserver la bonne santé de votre ami à quatre pattes, de tuer et de neutraliser grâce à son principe actif les vers parasitaires internes, présents dans le tube digestif de votre animal de compagnie.

Néanmoins le vermifuge pour chat n’agit pas seulement à titre préventif, mais également de manière spécifique à titre curatif.

En réalité les vermifuges pour chat vont agir au moment de la prise, leur effet ne va pas durer très longtemps, à peine une quinzaine de jours. C’est la raison pour laquelle il faut le renouveler de façon régulière dans le but de pérenniser son action antiparasitaire et assurer la protection de l’animal.

Questions fréquentes


L’efficacité des médicaments de vermification pour les félins est désormais indiscutable. Une fois dans l’organisme ils vont migrer à travers les tissus jusqu’à atteindre leurs cibles et sites d’action (le ou les tissus où le parasite s’est multiplié et infesté).

Le vermifuge pour chat a une action curative qui ne dure pas dans le temps : il agit le jour même où il a été administré à l’animal. Ce qui veut dire que l’état du chat va vite s’améliorer , vous allez remarquer qu’il a retrouvé son appétit petit à petit, que sa température commence à baisser et surtout une sorte de quiétude va s’installer, ce qui signifie que votre chat est soulagé. Quant au reste des symptômes ils vont disparaître graduellement avec le temps.

Cependant, cet effet appelé « chasse d’eau » ne va pas trop perdurer, puisque les parasites peuvent revenir à n’importe quel moment, d’où l’importance de renouveler le vermifuge constamment en respectant le calendrier recommandé.

Vous remarquez que les matières fécales de votre animal domestique viennent de se limiter en nombre, voir absentes de manière suspecte dans sa litière, devenues plus petites, de couleur très foncé et d’aspect plus dense et plus dur que d’habitude.

Vous allez de même constater qu’il arbore un comportement assez étrange. Il fuit sa propre litière, et manifeste de grandes difficultés pour faire ses besoins : des allers retours à son bac, miaulements et de nombreux essais mais en vain.

Il n’y a pas de raisons de s’inquiéter, votre chat est tout simplement constipé.
Vous allez sûrement vous posez certaines questions : Pourquoi mon chat est-il constipé ? Est-ce à cause des vers ? Mon chat est-il parasité ?

Une constipation chez le chat est le plus souvent le résultat d’une occlusion intestinale ou d’un problème de transit au niveau de son système digestif, à l’origine d’anorexie, de fatigue, amaigrissement, altération de son l’état générale avec une hausse de température. Des ballonnements sont aussi observables. La constipation chez le félin qui peut avoir de nombreuses causes, parmi lesquelles on peut citer :

- Vieillesse et sacs anaux infectés.
- Certains accidents entraînant la constipation chez le chat comme les fractures du bassin.
- La sédentarité et le manque d’activités physiques causent une altération de la motilité intestinale.
- La présence de boules de poils dans le tube digestif.
- La déshydratation.
- Et enfin une mauvaise alimentation ou l’ingestion de produits infestés et contaminés par des parasites, des puces, une eau souillée, ou même suite à un reniflement innocent des défécations et selles d’un autre animal par le chat.

Et donc oui, il est probable que votre chat soit parasité s’il souffre de constipation, dès lors il est conseillé de consulter votre vétérinaire pour une éventuelle prise en charge de votre chat.


Un chat peut contracter les vers intestinaux en ingérant ou en mangeant un animal déjà infesté ou de n’importe quel autre animal susceptible d’ être parasité ,une puce, de la viande pas trop cuite, ou encore en léchant, reniflant les déjections, les défécations ou des matières fécales et objets souillés. Les plus jeunes chatons naissent avec des parasites transmis de leur mère.

Les parasites intestinaux qui vivent à l’intérieur du corps du chat, sont reconnus pour être la cause des infestations félines dites discrètes, précisément au début de l’invasion. Ce qui veut dire, qu’un chat même infesté aura l’air d’être en très bonne santé et que les symptômes vont être difficiles à déceler. Parmi les signes et symptômes des infestations parasitaires chez le chat on peut avoir.

- Des selles plutôt liquides que compactes.
- Un chat infesté souffre de vomissement.
- Diarrhée aigu accompagnée de saignements et d’hémorragie.
- Un pelage terne,
- Un ballonnement au niveau abdominal.
- Lassitude, fatigue et baisse notable de sa vitalité du chat.
- Baisse de poids et amaigrissement.
- Anémie.
- Vous pourrez peut-être aussi constater la présence des vers parasitaires, dans les matières fécales de votre animal qui peuvent se traduire par un aspect proche de celui des petits grains de riz.

Si vous remarquez l’existence de l’un, ou de l’ensemble de ces signes, pensez sérieusement à rendre une petite visite à votre vétérinaire traitant, car cela veut dire que votre chat a des vers et qu’il est temps de vermifuger !


Si un jour votre chat commence à se frotter les fesses sur la terre, sur votre moquette ou tapis cela peut être le signe d’un trouble d’ordre médical et qui doit être considéré sérieusement.

Il existe plusieurs causes qui sont à l’origine de la démangeaison et l’irritation anale et péri-anale chez votre animal. Les vers parasitaires en particulier les ténias y sont les premiers à incriminer dans ce genre d’incident, c’est pourquoi une vermification régulière de votre chat, réalisée à raison de quatre fois par an, et à chaque nouvelle saison, s’avère particulièrement nécessaire et fortement recommandée.

En revanche, il n’y a pas que les vers qui poussent votre animal à frotter et traîner ses fesses par terre, les allergies et les troubles des glandes anales y sont également responsables, c’est pour cela qu’il est plus judicieux de demander conseil auprès de votre vétérinaire.


Plusieurs marques existent, et d’autres boutiques mettent à votre disposition, une gamme très riche, diversifiée, efficace et surtout pratique, de produits vétérinaires afin d’effectuer une vermification de qualité pour votre animal de compagnie.

En gros les prix des vermifuges pour chat sont en fonction du poids de l’animal (un chat de grand ou de petit format), plus le félin est grand plus le vermifuge est cher, que ce soit des comprimés, pipettes, sirops buvables ou des vermifuges en pâte, les prix proposés sur le marché peuvent aller de de 6 à 78 euros.

Quoique les frais des vermifuges et de la prise en charge vétérinaire de l’animal nécessitent un budget supplémentaire afin d’assurer le bien-être de votre félin, c’est pourquoi il est préférable de souscrire à une assurance santé pour chats qui va vous permettre de réduire vos dépenses, et de rembourser l’intégralité de vos frais vétérinaires en échange d’une contribution mensuelle.

Pour un remboursement jusqu’à 100% de vos dépenses, on vous suggère de comparer les assurances pour chat avec des comparateurs gratuits, indépendants et sans engagements comme animaux-relax.com, qui dispose d’un outil efficace qui pourra vous aider à porter votre choix sur l’offre qui vous convient le mieux.

Pour conclure, la vermification est une opération cruciale qui permet de chasser les parasites loin des chats, de prévenir leurs infestation, et d’éviter toutes les complications et les dégâts qui peuvent en résulter, depuis les petites démangeaisons et irritations anales jusqu’aux lourds troubles gastro-intestinaux, ou pire encore, le décès du chat.

Parmi ces parasites, certains sont potentiellement transmissibles de l’animal à l’homme et vice versa. Alors n’attendez pas que votre chat manifeste des signes d’infestation, pour instaurer votre propre système de prévention (notion d’hygiène, vermifuge régulier tout au long de la vie du félin, vaccination...), parce que c’est votre seul gage, pour offrir un meilleur confort de vie à votre chat.