Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Vomissement chez le chat

Les vomissements chez le chat se traduisent par l’expulsion involontaire du contenu de l’estomac par la gueule.

Causes des vomissements chez le chat

Plusieurs raisons sont responsables des vomissements chez le chat, les plus communes sont les suivants :

  • boules de poils ;
  • prise trop rapide de nourriture ;
  • changement d’alimentation ou l’introduction de nouveaux aliments sans transition progressive ;
  • consommation d’aliments non appropriés, tels que de la nourriture avariée ou des corps étrangers ;
  • intolérance ou des allergies à certains aliments ;
  • infections gastro-intestinales dues aux virus, bactéries, champignons ou parasites ;
  • inflammation de l’estomac et/ou de l’appareil intestinal ;
  • tumeurs de l’estomac, de l’intestin ou d’autres organes ;
  • maladies affectant d’autres parties du corps : reins, foie, pancréas ou thyroïde.

Comment réagir face aux vomissements chez le chat

On ne sait pas forcément comment réagir quand son chat vomit, ni comment s’y prendre ;

Voici quelques conseils :

  • Le vomissement chez le chat est un événement douloureux, stressant pour lui, de ce fait, il faut le laisser faire et ne pas le toucher ni le déplacer, même s’il vomit sur un tapis ou un canapé.
  • Observer le vomi du chat. S’il s’agit de poils, tout va bien. S’il s’agit de nourriture, il a pu manger hâtivement, ce qui l’aura perturbé. En revanche, si une anomalie est décelée comme une consistance inquiétante, du sang ou un corps étranger, il est conseillé de consulter votre vétérinaire.
  • Il faut garder un œil sur votre chat et s’assurer qu’il ne développe pas d’autres symptômes (fièvre, gencives jaune ou très pâle, abattement…) ou qu’il ne se remette pas à vomir de manière rapprochée. Au moindre doute dans les 24 à 48 heures, une consultation chez votre vétérinaire s’impose.
  • Le vomissement a tendance à déshydrater l’animal, il faut veiller à toujours laisser à sa portée une source d’eau fraîche et propre.

Les pathologies provoquant un vomissement chez le chat

Inflammation du tractus gastro-intestinal : gastrite ou gastro-entérite

Les vomissements chez le chat pourraient être causés par une inflammation de son estomac (gastrite) ou de son estomac et de ses intestins (gastro-entérite).

Ce trouble médical est commun et peut être causé par une mauvaise alimentation, une mauvaise digestion ou l’ingestion d’un agent pathogène et il est fort probable qu’il soit accompagné de diarrhées ou de selles molles, de fièvre, de faiblesse ou de malaise.

Présence de vers digestifs

Les vomissements chez votre chat peuvent être provoqués par des vers digestifs.

Troubles de l’absorption intestinale

Les vomissements peuvent aussi être entraînés par une malnutrition causée par une mauvaise absorption intestinale. Il en va de même pour des pathologies de type colite ou pancréatite.

Diabète ou insuffisance rénale

Certaines maladies systémiques comme l’insuffisance rénale ou le diabète sucré peuvent causer les vomissements chez le chat.

L’hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie féline est une maladie qui résulte d’un excès de production d’hormones thyroïdiennes qui sont responsables de la régulation du métabolisme basal de l’animal.

Par conséquent, le métabolisme basal s’accélère, cela affecte le cœur qui va battre plus fort pour répondre à la demande sanguine augmentée.
L’hyperthyroïdie touche généralement les chats âgés (d’environ 10 ans).

Les chats atteints d’hyperthyroïdie peuvent présenter au moins deux des symptômes suivants :

  • Augmentation de l’appétit,
  • Boulimie,
  • Vomissement,
  • Diarrhée,
  • Tachycardie,
  • Polyuro-polydipsie,
  • Présence d’un nodule sur la thyroïde à la palpation,
  • Troubles du comportement et nervosité.

L’insuffisance rénale

L’insuffisance rénale est une perturbation de la fonction du rein qui survient lorsqu’il ne peut plus accomplir sa fonction de détoxification de l’organisme, des déchets (toxines) s’y accumulent et les premiers symptômes apparaissent.
L’insuffisance rénale peut survenir de deux façons : aiguë et chronique.

L’insuffisance rénale aiguë

Elle survient de façon brutale, le rein ne peut soudainement plus éliminer les toxines produites par l’organisme, les symptômes apparaissent brusquement, l’affection est généralement réversible.

Cette maladie se traduit par les symptômes suivants :

  • perte d’appétit.
  • mauvaise haleine.
  • vomissements et diarrhée. 
  • difficultés pour uriner.

L’insuffisance rénale chronique

Elle apparaît progressivement et de façon irréversible, les troubles qui en résultent sont décelés à un stade avancé de la maladie. Elle est causée par un endommagement du rein qui ne peut plus éliminer les toxines produites par l’organisme.

Chez les chats atteints de cette maladie, on rencontre les symptômes suivants :

  • Polydipsie et polyurie.
  • Vomissements et fatigue.
  • Perte d’appétit, amaigrissement et déshydratation.
  • Ulcères dans la bouche, vomissement plus fréquents et diarrhée.
  • Anémie.

La pancréatite

La pancréatite chez le chat est une inflammation du pancréas, qui se traduit par différent symptômes :

manque d’appétit et grande soif, vomissements, diarrhée, fatigue et fièvre.

Ces symptômes ne sont pas spécifiques à cette maladie, il est donc difficile de la diagnostiquer, le vétérinaire fera un examen approfondi et même des prélèvements de sang et d’urines.

Les tumeurs et les cancers

Les tumeurs et les cancers peuvent atteindre les chats de tout âge mais touchent principalement les chats âgés.

On peut citer :

  • Le lymphome C’est le cancer le plus fréquent chez le chat, il touche les globules blancs (lymphocytes) et les organes où elles se trouvent : la rate, les reins, les ganglions, les intestins, etc… Le lymphome se traduit par des vomissements, une occlusion intestinale et de la diarrhée.
  • Les tumeurs mammaires Les tumeurs mammaires sont le plus souvent des tumeurs malignes. Elles touchent généralement les chattes âgées. Lors du diagnostic, des métastases sont présentes dans 50% des cas, le pronostic est alors mauvais.

Les boules de poils (trichobézoards)

Votre chat a tendance à se lécher le corps pour se toiletter, sa langue râpeuse accroche les poils qu’il est contraint d’avaler.

Ils s’accumulent dans son estomac et forment des boules de poils volumineuses qui restent bloquées dans l’estomac et causent plusieurs troubles tels que des vomissements, constipation et perte de l’appétit.

Les MICI

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), sont des maladies chroniques qui touchent le tractus digestif, elles résultent d’une hypersensibilité à certains antigènes présents dans le tube digestif, provoquant une réaction inflammatoire contre ces antigènes qui conduit à l’infiltration de la paroi par des cellules inflammatoires.

Cette maladie se manifeste par les symptômes suivants  :

  • Diarrhée chronique.
  • Vomissements
  • Troubles de l’appétit et amaigrissement.

Les diarrhées chroniques

Ce sont des diarrhées qui persistent durant plus de 3 semaines malgré les traitements administrés. Elles sont principalement dues causes suivantes :

  • maladies parasitaires telles que les vers digestifs, les giardioses, les coccidioses, les cryptosporidioses. Ces parasites peuvent être décelés par une coproscopie (examen des selles sous microscope)
  • allergies ou intolérances alimentaires accompagnées de troubles digestifs.
  • causes extra-digestive : insuffisance rénale, problème hépatique, péritonite.
  • maladies infectieuses : provoquées par le virus de la leucose féline (FeLV), virus de l’immunodéficience féline (FIV) ou par le virus de la péritonite infectieuse féline (PIF).
  • maladies d’origine immunitaire : colite ou entérite éosinophilique, lymphoplasmocytaire provoquées par des infiltrations des intestins par différentes cellules du système immunitaire.
  • tumeurs digestives : lymphomes digestifs touchant les chats adultes.

Les diarrhées aiguës

Elle se manifeste de façon temporaire, mais il est conseillé de prendre ses précautions pour la soigner rapidement, d’autant plus que le chat est exposé à une déshydratation qui peut causer l’altération de son état.

Les causes les plus fréquentes de cette diarrhée sont les suivantes :

  • parasites digestifs : ascaris chez les jeunes et les vers digestifs chez les adultes, ils provoquent une irritation digestive avec diarrhée et vomissements.
  • Il est conseillé de vermifuger les chats régulièrement (tous les mois) jusqu’à l’âge de six mois, puis au moins 4 fois par an à l’âge adulte.
  • gastro-entérites.
  • diarrhées d’origine alimentaire
  • typhus (ou panleucopénie féline)
  • intoxication, ingestion d’aliments avariés ou d’objets non comestibles

Les maladies de l’appareil digestif chez le chat

La gingivite 

C’est une inflammation des gencives, causée principalement par le calicivirus, le tartre, les tumeurs, des dents abîmées.

Les gencives s’enflamment et plusieurs symptômes peuvent être remarqués : gonflement et rougeur de la gencive, mauvaise haleine, le chat ne mange plus, ne boit plus à cause de la douleur, perte de poids, sécrétion de pus et hypersalvation.

Si votre chat souffre de ces symptômes, Il est conseillé de l’emmener chez le vétérinaire.

La constipation

La constipation chez le chat est un entassement anormal des selles qu’il ne peut pas évacuer, cela devient alarmant lorsque le côlon est complètement obstrué et que le chat n’a pas fait ces besoins depuis un certain temps (plus de quatre jours), mais il ne faut pas attendre plus de deux jours de constipation pour emmener votre chat chez le vétérinaire.

La constipation chez le chat peut être due à divers facteurs, voici les plus importants :

  • Alimentation pauvre en fibres ;
  • Manque d’hydratation du corps, le chat ne boit pas suffisamment d’eau ;
  • Obésité ;
  • Boules de poils
  • Corps solide que le chat a avalé tel qu’un jouet, un tissu, des fils, des os, etc. qui cause l’obstruction.

Il est nécessaire de vérifier la litière du chat quotidiennement, et observer s’il a les symptômes de constipation dont les plus courants sont comme suit :

  • Petites selles dures, souvent accompagnées de sang ;
  • Manque d’appétit et perte de poids ;
  • Passer plus de temps à la litière ;
  • Douleurs au niveau du ventre
  • Léthargie ;
  • Irritabilité.

Traitement contre le vomissement du chat

Pour soulager votre chat des vomissements, certains médicaments peuvent être administrés :

Les antiémétiques : sont utilisés comme traitement symptomatique, lorsque votre chat est malade, ou en prévention du mal des transports, ils permettent d’arrêter les vomissements. Il est recommandé de les administrer au moins 30 mn avant le repas.

Les pansements digestifs : tels que la smectite ou la montmorillonite, ils aident permettent de panser les différentes parties du tube digestif. Disponibles chez le vétérinaire sans ordonnance, il est conseillé de les administrer 30 minutes avant le repas.

Les antiacides : à administrer 30 minutes avant le repas, ils protègent l’estomac en cas de vomissements.

Les antibiotiques : avant d’administrer un antibiotique à votre chat, il est préférable de consulter votre vétérinaire.

Il est également conseillé de vacciner et vermifuger votre chat périodiquement, parce que ça les protège de tout risque de maladie de l’appareil digestif et principalement des vomissements qui sont causées par les différentes maladies précédemment citées.

Si malgré tous ces conseils votre chat ne se sent pas mieux, ne tardez pas à consultez un vétérinaire.

Prévenir des vomissements chez le chat

Votre chat est exposé au cours de sa vie à différentes maladies qui pourraient provoquer les vomissements, il existe certaines bonnes pratiques pour les prévenir :

Vermifugation préventive : à effectuer chaque mois jusqu’à l’âge de 06 mois, puis 02 fois par an (pour un chat d’appartement) et 04 fois par an pour les chats ayant accès à l’extérieur.

Mise à jeun temporaire : elle permet au tube digestif de se reposer, mais ce jeûne ne doit pas dépasser les 24 heures, et est déconseillé chez les jeunes chatons, ça risque de leur causer une hypoglycémie.
La mise à jeun est aussi préconisée pour prévenir les vomissements causés par le mal des transports. Pour favoriser l’hydratation de votre chat, la mise à disposition d’une eau fraîche est nécessaire car les vomissements ont tendance à le déshydrater rapidement.

Déparasitage périodique : traitement contre les puces vecteurs de maladies pouvant affecter l’appareil digestif.

Visite vétérinaire : à faire au moins une fois par an, votre vétérinaire effectue un bilan général pouvant diagnostiquer précocement certaines maladies qu’il pourrait traiter rapidement.

Surveiller l’alimentation de l’animal :

  • Il faut faire attention à ce que votre chat mange, surtout quand il est à l’extérieur.
  • Se laver les mains après avoir manipulé votre animal, éviter de faire manger plusieurs animaux dans la même assiette, etc.
  • Le changement d’alimentation doit être fait de façon progressive pour éviter les troubles digestifs.

Brossage régulier, notamment lors des périodes de mue afin d’atténuer la formation des boules de poils.

Traitement naturel des vomissements chez le chat

En plus des médicaments précédemment cités dans l’article, certains remèdes maisons peuvent être adaptés contre les vomissements : Reposer son estomac : il faut éviter de donner de la nourriture à votre chat pendant 12 heures.

Test d’hydratation 

Ceci permet de connaître le degré d’hydratation du chat qui vomit, il consiste à soulever la peau de ses omoplates, si elle est élastique et se remets à sa place rapidement, cela veut dire que votre chat a un bon niveau d’hydratation, si au contraire, la peau met du temps à se remettre en place, cela indique un niveau élevé de déshydratation. Dans ce cas, votre vétérinaire lui prescrira des liquides hydratants.

Hydratation

Dans certains cas, lorsque le chat lape l’eau, son estomac subit un bouleversement et vomit aussitôt.
Il est préférable de lui donner des copeaux de glace toutes les 15 minutes pour éviter que l’eau léchée soit expulsée.

Pedialyte

Un pedialyte peut être préparé à la maison en mélangeant 2 litres d’eau, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 cuillère à café de sel, 6 cuillères à soupe de sucre, faire bouillir le mélange obtenu pour assurer une bonne dissolution des ingrédients.

Sirop à pancakes ou miel

Imprégner les gencives du chat avec du sirop à pancakes ou du miel pour lui donner de l’énergie après les vomissements qui l’affaiblissent.

Régime pauvre

Un régime pauvre s’impose après le 12 heures de jeunes, il est préférable de privilégier de la nourriture pour bébé à base de viande, sans oignon ou ail.

Retour à la normale

Il faut éviter un retour brusque à un régime alimentaire normal, Il est recommandé de réintroduire progressivement un régime alimentaire durant 3 à 4 jours dès que votre chat ne vomit plus.

Si après avoir appliqué ces traitements naturels, votre chat vomit encore, il est impératif de consulter votre vétérinaire.

Prévention des boules de poils chez le chat

  • Brossage quotidien pour enlever les poils morts, notamment en période de mue.
  • Il est possible de donner à manger de l’herbe à votre chat pour l’aider à évacuer les boules de polis par voie fécale
  • Une pâte laxative peut être administrée à votre chat 2 à 3 fois par semaine en dehors des repas (1 heure avant le repas ou 6 heures après), cela va permettre aux boules de poils d’être évacuées dans les selles.
  • Privilégier une alimentation riche en fibres favorisant l’élimination des boules de poils par voie fécale.

Questions fréquentes


Le vomi jaune ou la bile est très fréquent chez les chats, mais ce n’est pas pour autant qu’il est sans danger pour votre chat, car comme il peut être dû à un jeûne prolongé, il peut aussi être provoqué par des pathologies telles que la pancréatite, maladies inflammatoires intestinales, problèmes hépatiques, ou par l’ingestion de corps étranger ou des substances toxiques (produits détergents, pesticides, insecticides et plantes toxiques)

Comme il n’est pas aisé de diagnostiquer ce qui provoque ces vomissements de bile, il est impératif d’emmener votre chat en urgence chez le vétérinaire.

Par ailleurs, il est judicieux de signaler les symptômes observés comme la diarrhée, la fatigue et l’abattement, la perte d’appétit et le changement de comportement, et de prendre un prélèvement de son vomi, pour faciliter le diagnostic vétérinaire.


Si votre chat vomit ses croquettes aussitôt après les avoir mangé, il est fort possible qu’il souffre de problèmes gastriques qui provoquent des vomissements précoces, tels qu’un ulcère, reflux gastriques, gastrite, ou un défaut de vidange gastrique.

Ces vomissements pourraient aussi être dus à une déglutination trop rapide de ses croquettes, ou à l’existence d’un corps étranger dans sa bouche, sa gorge ou son œsophage qui gêne l’ingestion des aliments.

Il est recommandé de consulter le vétérinaire le plus tôt possible.


La purge chez le chat est un phénomène courant, en effet le chat se purge pour éliminer les boules de poils qui s’accumulent dans son estomac, pour l’aider aussi lors de la consommation d’aliments difficiles à digérer, soit pour calmer son estomac ou pour vomir ces aliments que son estomac ne peut pas assimiler.

Comme ces purges son douloureuses, le chat mange de l’herbe qui a une action vomitive, de ce fait, lors des purges, il est naturel de trouver dans le vomi des bruns d’herbes.

C’est pour cette raison, qu’il est conseillé de présenter à votre chat de l’herbe (graminées) pour l’aider à se purger.

Néanmoins, il est très important d’observer la fréquence des vomissements de votre chat, s’il vomit constamment ou s’il présente d’autres symptômes, il est vital de consulter le vétérinaire.


Divers causes pourraient être à l’origine des vomissements chez le chat : intoxications alimentaires, intolérance et allergies à certains aliments, boules de poils, prise rapide de nourriture ou certaines pathologies.

Il existe certains remèdes maisons qui peuvent être appliqués à votre chat tels que la mise à jeun de votre animal, hydratation, Pedialyte, brossage quotidien pour réduire les poils morts, utilisation de gamelles anti- glouton pour qu’il mange doucement et changement de ces croquettes par des croquettes hypoallergéniques.

Si les vomissements persistent après avoir appliqué ces remèdes maisons, une visite chez le vétérinaire s’impose pour l’examiner et, éventuellement, réaliser des examens d’imageries.

Comme il a été précédemment mentionné dans l’article, le vomi jaune ou la bile est causé soit par un jeûne prolongé, des maladies ou l’ingestion de corps étrangers ou substances toxiques, de ce fait à part la mise à un régime adéquat du chat, aucun remède ne peut être administré, avant qu’il soit exposé à un vétérinaire pour qu’il puisse diagnostiquer la cause de vomissement de la bile.


Lorsque le chat vomit de l’eau, il est fort probable que cela soit dû au fait qu’il ait bu trop vite, et que le vomi soit simplement une régurgitation. Il n’est donc pas forcément nécessaire de s’inquiéter, mais si cela se reproduit, il est fortement conseillé de consulter son vétérinaire traitant afin d’établir un diagnostic précis et de lui administrer un traitement si besoin est.