Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Allergie du chien

Comment reconnaître une allergie chez le chien

Lorsque le chien entre en contact avec des agents allergènes, son système immunitaire réagit de façon excessive, cette réaction disproportionnée se produit à cause de la sensibilité de l’animal à certains allergènes.

Le plus souvent, les symptômes qui surviennent suite à une allergie sont de nature cutanée et qui se traduisent par des rougeurs, des démangeaisons ainsi que des gonflements un peu partout sur sa peau. Dans d’autres cas, l’allergie peut se traduire par des troubles digestifs ou respiratoires.

Les allergies chez le chien peuvent évoluer, apparaître et disparaître tout au long de sa vie. Généralement, les premiers symptômes d’une allergie apparaissent lorsque le chien a entre six mois et deux ans.

Afin de reconnaître une allergie chez le chien, il faudra observer les symptômes qui se manifestent, et le plus souvent, une visite chez le vétérinaire sera nécessaire afin de s’assurer de l’état de santé de son animal.

Les symptômes d’une allergie chez le chien

Plusieurs symptômes peuvent apparaître lorsqu’un chien souffre d’une allergie, les plus courants sont :

  • Le plus souvent, lorsqu’un chien souffre d’une allergie, les symptômes qui apparaissent sont de nature cutanée, et se traduisent par des démangeaisons, notamment lorsque les puces sont à l’origine de l’allergie, dès lors, plusieurs parties du corps du chien sont touchées, notamment le bas du dos, le ventre, les pattes arrière ainsi que la base de la queue. Dans ce cas, le chien va commencer à se gratter et à se mordiller très souvent.
  • L’inflammation des zones touchées, on constate dans ce cas des sortes de plaies humides.
  • La peau est abîmée suite aux inflammations, et dans certains cas, un développement de bactéries et de champignons se produit causant des troubles secondaires.
  • Une perte de poils.
  • Des troubles digestifs se traduisant par des vomissements, des diarrhées et des flatulences peuvent apparaître suite à une allergie alimentaire.
  • Différents troubles respiratoires, de la toux des éternuements et une respiration sifflante.

Les causes d’une allergie chez le chien

Plusieurs causes sont à l’origine d’une réaction allergique chez le chien :

  • Les piqûres de puces dont la salive peut créer une réaction allergique.
  • L’ingestion d’aliments contenant des substances allergènes.
  • L’inhalation de substances auxquelles le chien est sensible, telles que le pollen et la poussière.
  • Le contact physique direct avec des substances allergènes, telles que les produits ménagers.

Listes de toutes les allergies chez le chien

L’allergie alimentaire :

L’allergie alimentaire est assez fréquente chez le chien, elle est causée par une sensibilisation de l’organisme à une substance allergène présente dans son alimentation.

Les allergènes présents dans les aliments sont assez difficiles à identifier, mais il faut savoir qu’en général, ils proviennent de protéines présentes dans certains types de viandes ainsi que dans des céréales.

Les allergies alimentaires peuvent causer des troubles qui peuvent être digestifs et cutanés qui persistent jusqu’à l’élimination de l’allergène responsable de ces symptômes.

Dans certains cas, une allergie alimentaire peut conduire à un choc anaphylactique qui met la vie du chien en danger et qui nécessite une prise en charge rapide chez le vétérinaire.

La dermatite atopique :

La dermatite atopique est très fréquente chez le chien, elle est causée par la salive des puces qui crée une réaction à la surface de la peau, dans ce cas, on parle de la dermatite par allergie aux piqûres de puces.

Le chien peut avoir des prédispositions à souffrir d’allergies à un ou plusieurs allergènes qui sont présents dans son environnement. La dermatite se traduit par une réaction cutanée avec des éruptions et des desquamations.

L’allergie suite à un contact direct avec des substances allergènes :

Il s’agit d’une réaction abusive de l’organisme suite à un contact direct avec certaines substances, telles que les produits ménagers, ou des particules auxquelles le chien est sensible.

Ce type de réaction ressemble particulièrement à une allergie mais ça n’en est pas une, et il est très difficile de la prévenir, car plusieurs substances ou particules présentes en permanence dans l’environnement du chien peuvent la déclencher.

Les allergies suite aux piqûres d’insectes :

En plus des puces, plusieurs autres insectes, tels que les abeilles et les guêpes peuvent être à l’origine de réactions allergiques chez le chien suite à une piqûre.

La réaction se présente sous la forme d’une réaction inflammatoire. Lorsque le chien est piqué par un insecte, il est nécessaire de retirer immédiatement le dard planté dans la peau, avant de désinfecter la zone touchée par la piqûre.

Une visite chez le vétérinaire permettra d’éviter les éventuelles complications qui pourraient survenir suite à une piqûre d’insecte.

Allergie alimentaire

L’allergie alimentaire est une réaction de l’organisme à un certain nombre d’aliments, ou de substances contenues dans les aliments, cette réaction peut être due à une anomalie du tube digestif du chien, à une nourriture qui n’est pas adaptée ou de mauvaise qualité ainsi qu’à certains aliments allergènes.
L’allergie alimentaire cause différents troubles digestifs, tels que les diarrhées et les vomissements.

Il est impératif de consulter un vétérinaire dès que l’on constate que son chien présente des signes d’allergie alimentaire, les symptômes occasionnés peuvent causer une déshydratation rapide de l’animal et une détérioration de son état de santé général.

Allergie aux parasites

Les parasites prennent le chien comme hôte et s’installent à la surface de son épiderme afin de se nourrir de son sang. Les piqûres des parasites causent des démangeaisons poussant le chien à se gratter et à se mordiller très fréquemment.

Un certain nombre de chiens sont allergiques aux puces, ces dernières provoquent des DAPP (dermatite par allergie aux piqûres de puces) les symptômes qui se manifestent dans ce cas sont des rougeurs sur la peau et des lésions cutanées suite aux grattages et aux léchages du chien qui tente de calmer les démangeaisons.

Afin de traiter une allergie aux parasites, il faudra emmener son chien chez un vétérinaire qui lui prescrira un traitement antiparasitaire. Il est également conseillé de veiller à ce que le chien ait une bonne hygiène en procédant à des lavages fréquents, cela permettra d’éliminer le maximum de parasite et d’atténuer l’allergie.

Allergie cutanée

Le chien peut être atteint d’une allergie cutanée lorsqu’il entre en contact avec certaines substances ou produits qui peuvent lui causer des lésions cutanées. Les produits d’entretien, les shampoings ainsi que des objets avec lesquels il est en contact au quotidien, tels que ses jouets ou son collier peuvent être à l’origine d’une allergie cutanée.

Dans ce cas, il sera primordial d’identifier le produit ou l’objet à l’origine de l’allergie et d’éviter que son chien n’entre en contact une nouvelle fois avec lui, cela permettra d’éviter d’éventuelles lésions cutanées dans le futur.

Comprendre la dermatite atopique chez le chien

Quand un chien entre en contact avec des allergènes présents dans son entourage tels que les acariens, le pollen et les spores de moisissures, une réponse immunitaire se produit, on parle alors de dermatite atopique.

La réponse immunitaire engendre des lésions cutanées et des démangeaisons qui poussent le chien à se gratter et à se lécher très fréquemment, cela a pour conséquence de causer des irritations de la peau.

La dermatite atopique n’est pas facile à déceler chez le chien, il faudra porter son attention sur les signes qui se manifestent, car en plus des lésions cutanées, il est aussi possible de constater l’apparition de boutons, de rougeurs, d’otite ou de conjonctivite.

La dermatite atopique est une affection chronique, le chien devra être pris en charge tout au long de sa vie en lui prodiguant les soins adaptés de façon appliquée.

Afin d’adapter le traitement de façon efficace, il est possible d’effectuer des tests cutanés qui permettront de déterminer les allergènes responsables de la réponse immunitaire chez l’animal.

Le traitement pour soigner les allergies chez le chien

L’allergie du chien ne peut pas être guérie, aucun traitement ne peut la faire disparaître, l’animal aura ses allergies tout au long de sa vie, néanmoins, il existe des traitements qui visent à soulager les symptômes occasionnés et qui améliorent considérablement le confort de vie du chien.

Les traitements sont administrés en fonction du type d’allergie dont souffre le chien :

  • Afin d’éviter les allergies causées par les parasites, il faudra administrer à son chien des traitements antiparasitaires de façon périodique, cela permet de lutter contre la DAPP.
  • Il est possible de consulter son vétérinaire pour une prescription d’aliments hypoallergéniques pour le chien.
  • Les antihistaminiques peuvent être prescrits pour agir contre les substances allergènes, mais ils sont peu efficaces.
  • Lorsque le chien souffre d’ulcères indolores, des antibiotiques lui seront prescrits.
  • L’administration de cortisone par voie orale ou application locale permet de soulager les symptômes occasionnés par l’allergie.
  • L’alimentation du chien peut être adaptée afin de lui fournir des acides gras essentiels.

Prévention allergie chez le chien

Pour prévenir les allergies chez le chien, il est nécessaire de prendre des mesures préventives et de veiller à ce que l’animal ait une bonne hygiène de vie.

Plusieurs mesures de prévention existent :

  • Le chien devra bénéficier d’une alimentation adaptée, il est possible de demander conseil à son vétérinaire afin d’établir un régime alimentaire sans risque pour son animal.
  • Il faudra procéder à un lavage et à un brossage régulier du chien, cela permettra d’éliminer les allergènes qui pourraient se coller à ses poils.
  • Un traitement antiparasitaire appliqué de façon périodique est nécessaire pour prévenir la DAPP.
  • Il faudra également nettoyer l’environnement du chien, et notamment les endroits où il a l’habitude de dormir, cela permet d’éliminer les puces et d’aspirer la poussière.

Questions fréquentes

Lorsque le chien fait face à des agressions ou des changements dans son environnement, il est touché par le stress. Le stress chez le chien se traduit par des modifications psychologiques et un changement de comportement.

Il est possible que le stress occasionne des symptômes similaires à ceux d’une allergie, mais ne peut jamais la provoquer.


Les médicaments antiallergiques ne sont pas très efficaces pour lutter contre l’allergie aux poils de chiens, mais il est possible de limiter l’effet de l’allergie en prenant certaines mesures :

- Procéder à des brossages et des toilettages réguliers du chien, cela permettra d’éviter la propagation des allergènes dans l’habitation.
- Effectuer des nettoyages réguliers de l’intérieur de la maison, cela permettra de fortement diminuer l’apparition des symptômes de l’allergie.
- Eviter de laisser le chien entrer dans la chambre de la personne allergique, il est impératif d’éviter d’être en permanence exposé aux allergènes, surtout durant les périodes de sommeil.
- Il faudra se laver les mains après chaque contact avec le chien.
- Il est impossible de complètement s’immuniser contre les poils de chien, néanmoins, en prenant les mesures adaptées, il sera possible de limiter considérablement les symptômes qui peuvent apparaître.


L’alopécie extensive désigne une perte de poils chez le chien, elle est généralement causée par un léchage et un toilettage excessifs qui conduisent à la formation de zones dépourvues de poils sur une ou plusieurs parties du corps, elle touche principalement les cuisses et le ventre du chien.

L’alopécie extensive peut avoir plusieurs causes :

- La dermatite part allergie aux piqûres de puces (DAPP) qui est la raison principale de l’alopécie extensive.
- Les allergies alimentaires.
- Les dermatites atopiques.
- Les infections urinaires qui poussent le chien à un léchage intensif.
- Une perte de poils due à une réaction à un traitement médicamenteux.

Il est possible d’utiliser des traitements naturels pour traiter l’allergie du chien :
Utiliser un bain d’avoine pour apaiser les démangeaisons du chien, l’avoine a des propriétés anti-inflammatoires et a une forte teneur en vitamines et en minéraux, elle permet de soigner les lésions cutanées, les plaies et les irritations.

Préparer une infusion de camomille et la mettre dans un pulvérisateur puis l’appliquer sur les zones touchées, cela permet de soulager les douleurs et de favoriser la guérison des plaies du chien.

Préparer une infusion de racine de pissenlit et de thé puis l’appliquer localement sur les zones touchées chez le chien, la racine de pissenlit a des propriétés anti-inflammatoires.

L’huile de poisson est riche en acides gras oméga-3, il s’agit d’un anti-inflammatoire naturel qui réduit significativement les démangeaisons et les infections, elle permet également de renforcer le système immunitaire de la peau du chien. L’huile de poisson peut être ajoutée à la nourriture du chien, quelques gouttes suffisent pour le traitement des allergies.

L’allergie peut causer des pertes de poils localisées chez le chien, c’est notamment le cas des allergies alimentaires dont les symptômes se traduisent par des pertes de poils sur certaines parties du corps.

La dermatite par allergie aux piqûres de puces peut également se traduire par des pertes de poils localisées.

Cependant, d’autres causes peuvent être à l’origine de la perte de poils localisées, on peut citer :

- La mue du chien 

Pendant sa mue, le pelage du chien se renouvelle, ce phénomène est tout à fait naturel et il se produit au printemps et à l’automne.
La perte de poils pendant les mues est plus ou moins importante, elle dépend des races et du mode de vie des chiens.
Il est conseillé de veiller à ce que son chien ait une alimentation adaptée, riche en bons acides gras et en vitamines, cela lui permettra d’avoir un poil de bonne qualité et de réduire les chutes.

- Les parasites

Les parasites peuvent causer une perte de poils localisée chez le chien, c’est notamment le cas des acariens. Lorsqu’ils sont présents sur le pelage du chien, les acariens causent des démangeaisons qui le poussent à se gratter de façon excessive, ce qui provoque la formation de lésions et de croûtes, par la suite, les poils tombent.

- La teigne 

La teigne est une mycose qui provoque des lésions cutanées chez le chien, ces lésions ont la particularité d’être rondes et dépilées, elles touchent principalement le dos et la tête.
Cette affection est très contagieuse, elle peut être transmise à d’autres animaux ainsi qu’aux humains, c’est pourquoi il est impératif de traiter le chien dès que des symptômes de la teigne sont décelés chez lui.

- Les troubles comportementaux

Lorsque le chien subit un stress ou une agression, des changements dans son comportement se produisent : il se lèche et se gratte de façon excessive, cela peut conduire à une perte de poils localisée et à la formation de plaques rouges et d’irritations sur sa peau.

- Les troubles hormonaux

Le chien peut souffrir d’un déséquilibre hormonal, tel que l’hypothyroïdie. Il s’agit d’une maladie hormonale assez fréquente chez le chien, elle se traduit par un déficit dans la production d’hormones, c’est-à-dire que la quantité d’hormones produite par les glandes thyroïdes est insuffisante pour le maintien du bon fonctionnement de l’organisme.
La perte de poils localisée ainsi que la baisse de la qualité du pelage font partie des symptômes de cette maladie.