Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Blessure à la patte chez le chien

Les blessures à la patte du chien prennent de nombreuses formes. Elles sont la conséquence de diverses causes : accident de la route, une chute, des éclats de verre brisé, des débris de métal, du gravillon, les changements thermiques...

Ces blessures sont en effet une source de douleurs et de souffrance passagères pour l’animal mais si elles ne sont pas traitées à temps, elles peuvent s’aggraver et devenir une véritable source de gêne pour votre ami à quatre pattes.

Blessure aux coussinets du chien

Pour se déplacer, le chien doit se servir de ses pattes et plus précisément de ses doigts. La raison pour laquelle il est appelé digitigrade. Il dispose également d’une structure anatomique appelée coussinet faite d’une sensible couche d’épiderme richement vascularisée , elle-même recouverte d’une autre couche plus épaisse afin de protéger la patte.

Les coussinets assurent un rôle d’amortisseur et d’isolant thermique puisqu’ils permettent au chien de marcher sur des surfaces rudes et accidentées, chaudes ou froides tout en gardant les extrémités du chien bien protégées.

Cela dit, il arrive souvent qu’en marchant l’animal se blesse et se coupe la patte par un éclat de verre, un petit gravillon, un morceau de métal jeté par terre, ou se brûle les coussinets par un bitume surchauffé durant la période d’été, ou encore du gel pendant la saison d’hiver. Ce genre d’accidents est à l’origine de gênes et de douleurs intenses.

Car il faut savoir que cette partie est richement innervée ce qui peut entraîner des claudications, des épisodes infectieux, crevasses et engelures qui peuvent faire souffrir le canidé. Une bonne prise en charge est nécessaire afin de soigner les plaies et soulager le chien.

Voici quelques conseils pour soigner une blessure au coussinet du chien :

  • Laver la plaie avec de l’eau tiède.
  • Éliminer les poils dans l’espace entre les doigts pour éviter l’accumulation de micro-organismes.
  • Appliquer de l’eau oxygénée (peroxyde d’hydrogène) pour nettoyer la plaie et ensuite sécher avec une compresse sèche et propre.
  • Des pommades cicatrisantes sous prescription vétérinaire sont efficaces pour la cicatrisation et dans le cas de brûlure (sous forme de gel ou spray).
  • Utiliser des pansements 1 à 2 fois par jour.

Il est nécessaire d’emmener le chien chez le vétérinaire dans le cas d’une blessure au coussinet.

Par ailleurs, dans le souci de prévenir la survenue de pareils accidents et garder les coussinets de l’animal en bonne santé , il convient de :

  • Vérifier et examiner de manière régulière et rigoureuse l’état des coussinets de l’animal.
  • L’usage de crème hydratante ou de lotion en vue d’hydrater et de renforcer les coussinets.
  • Les chaussettes ont pour but d’assurer la protection des pattes du chien pendant les promenades, surtout dans les régions où le sol est très accidenté ou thermiquement capable d’altérer les coussinets du chien.
  • Le nettoyage régulier au quotidien des pattes de l’animal est de règle notamment après chaque promenade.
  • Dans le cas où les coussinets sont craquelés, il faut penser à appliquer une crème pour favoriser la cicatrisation.

Blessure aux doigts de patte du chien

Tout comme les coussinets, les doigts du canidé sont vulnérables et fragiles. N’importe quel objet tranchant peut être une cause de coupures ou d’éraflures douloureuses pour l’animal.

Ces partie de la patte du chien peuvent souffrir de crevasses pendant la saison de grand froid, c’est pourquoi il est important de vaseliner ses doigts, de les rincer avec de l’eau tiède après chaque sortie et de lui faire enfiler des petites bottines de protection. De plus couper les poils qui se trouvent dans l’espace interdigital peut épargner l’animal les risques de blessures aux doigts avec des morceaux tranchants de verre qui peuvent s’y coller.

En gros, il faut procéder de la même manière que pour traiter un coussinet blessé, et si malgré tous les premiers soins dispensés au chien, la blessure ne guérit pas, il faut donc vite prendre un rendez-vous chez le vétérinaire.

Blessure aux griffes du chien

Les griffes sont des éléments qui se voient à l’extrémité de chaque doigt de nombreux animaux comme le chien. Acérées et bien aiguisées, ces dernières assurent plusieurs fonctions parmi lesquelles :

Les griffes permettent au chien de s’accrocher au sol et aux surfaces glissantes, de plus elles lui procurent une très grande stabilité, c’est pourquoi il est capable de se déplacer, de courir et de changer de direction sans perdre d’équilibre.

Les griffes permettent également à l’animal de creuser le sol et saisir sa proie.
Elles peuvent aussi assurer d’une certaine manière la protection de la patte et des coussinets des corps étrangers qui peuvent se trouver sur son chemin (débris de métal, gravillon, caillou).

Néanmoins ces griffes tout comme les coussinets et les doigts du chien sont exposées aux blessures . C’est la raison pour laquelle il faut prêter beaucoup plus d’attention aux changements de comportements ou de la démarche du chien : les boiteries, par exemple, indiquent généralement que l’animal a mal et qu’il n’arrive pas à utiliser ou s’appuyer sur sa patte.

Malgré l’aspect solide et rigide des griffes du chien, il est fort probable que l’animal s’arrache également une griffe pendant une bagarre, en s’accrochant parfois aux tissus, aux objets solides ou encore pendant des séances de leur entretien . Une blessure aux griffes peut être trop hémorragique et fortement douloureuse pour le chien car cette zone est hautement vascularisée et innervée , dès lors la première chose à faire est de l’isoler et de se rendre immédiatement chez le vétérinaire en vue de lui prodiguer les soins nécessaires.

Entorse de la patte du chien

Par définition l’entorse chez le chien est une altération de l’un des composants de l’articulation (le tendon, le ligament ou le muscle) suite à un accident ou un choc brutal. Une entorse qui n’est pas prise en charge dans l’immédiat peut rapidement s’aggraver.

En général, les signes cliniques d’une entorse sont assez spécifiques :

  • Boiteries.
  • Des douleurs violentes,
  • Des gémissements ou grognements au moindre contact,
  • Augmentation perceptible du volume de la région atteinte,
  • Changement de comportement : anorexie, léthargie, perte d’appétit.

Face à une entorse, il est primordial d’éviter au chien toute activité physique pour une période de deux jours au minimum afin que le processus de guérison puisse s’établir convenablement. Les promenades doivent être de courtes distances pour ne pas épuiser l’animal et aggraver sa lésion.

Dans le souci de réduire le gonflement au niveau de l’articulation et la douleur, l’application d’une vessie de glace sur la lésion pour 10 à 15 minutes , chaque deux heures, peut-être très bénéfique en soulageant les douleurs et en améliorant le processus de la guérison.

Cependant le recours à la chaleur humide pendant 10 à 15 minutes avec un intervalle d’une heure, peut-être encore plus bénéfique pour un chien plutôt âgé. En effet la chaleur tend à améliorer la circulation sanguine, à favoriser la relaxation musculaire et agit comme un antalgique pour diminuer considérablement la douleur ressentie par le chien.

En revanche si aucune amélioration ne s’est produite durant les deux jours de repos et de soins à domicile, il vaut mieux amener le chien pour une consultation chez le vétérinaire.

Fracture de la patte du chien

Lors d’une bagarre ou un accident de la route, le chien peut être victime d’une fracture ou d’une altération de continuité de la substance osseuse.

Souvent les fractures se présentent sous deux formes :

  • Fracture ouverte de la patte du chien : il est possible dans ce cas de visualiser l’os fracturé qui entre en contact avec le milieu externe, avec généralement présence d’une plaie hémorragique.
  • La fracture fermée de la patte du chien : absence de communication avec l’environnement extérieur et absence d’hémorragie.

Les signes cliniques d’une une fracture osseuse chez le chien sont :

  • Douleurs intenses,
  • Boitement,
  • Hémorragies,
  • Déplacement ou chevauchement anormal de la partie fragmentée,
  • Un gonflement important de la partie cutanée.

Dans un cas pareil, il faut amener sans perdre du temps l’animal chez le vétérinaire pour lui dispenser les sois adaptés dans le but d’apaiser ses douleurs et d’éviter les surinfections et autres complications.

Prise en charge de l’assurance chien pour les blessures à la patte du chien

Les blessures à la patte du chien sont des blessures fréquentes qui peuvent toucher tous les chiens. Ces blessures nécessitent une prise en charge immédiate et les soins peuvent être onéreux.

En effet, une consultation souvent indispensable peut coûter entre 3 à 60 euros. Dans le cas d’une fracture de la patte chez le chien, les soins peuvent s’élever jusqu’à 600 ou 700 euros. Dans certains cas, l’hospitalisation est nécessaire et les frais peuvent coûter jusqu’ à 50 euros journaliers en moyenne. Tous ces frais peuvent peser lourd sur le budget dédié aux soins de votre animal de compagnie.

Pour pouvoir vous aider à couvrir les besoins vétérinaires incessants de votre animal de compagnie, il est donc recommandé de souscrire à une assurance santé animale qui peut rembourser une partie ou l’intégralité des frais vétérinaires.
Il existe des assurances chien qui peuvent donc prendre en charge les frais vétérinaires de votre animal de compagnie. Pour faire le choix d’une assurance qui répond le plus à vos besoins, le comparateur en ligne et gratuit animaux-relax.com a mis à votre disposition une panoplie d’assurances santé animale pour vous aider à faire votre choix.

Quand consulter pour une blessure à la patte

Une boiterie chez le chien d’apparition brusque, une difficulté à se déplacer, des écoulements sanguins, une augmentation de volume, un changement de couleur, des gémissements, ou un chien qui lèche constamment et avec intensité une zone particulière peuvent vous indiquer que votre animal souffre d’un mal au niveau de sa patte.

Coupure, blessure ou brûlure ? En vue de déceler l’origine de ses maux il faut d’abord examiner l’état de ses pattes et la sévérité de la blessure.

Dans les cas bénins où les lésions sont superficielles sans saignement important ni douleurs insupportables, vous pouvez vous en occuper par vous-même de la blessure. Toutefois, dans certaines situations, une consultation immédiate chez le vétérinaire s’impose , tel est le cas lorsque :

  • La perte du liquide sanguin est impressionnante.
  • Les coussinets de votre animal souffrent de crevasses ou de blessures récurrentes, ou changent d’aspect, de couleur voire même elles deviennent nauséabondes.
  • Le chien manifeste une grande difficulté à se déplacer.
  • Vous constatez la présence d’un corps étranger coincé dans la blessure et que vous ne pouvez pas l’enlever de peur d’aggraver la situation.

Traitement des blessures de la patte

Les blessures de la patte du chien sont assez courantes, dès qu’une boiterie est observée il faut tout de suite examiner la patte de l’animal à la recherche d’un doigt gonflé, de l’objet en cause de la blessure qui peut être une épine, des débris métalliques ou de verre cassé.

En fonction de la gravité de la lésion, le chien peut recevoir les premiers soins à domicile sinon dans le cabinet du vétérinaire.

A domicile, les soins d’une blessure à la patte passent d’abord par un nettoyage de la plaie avec un antiseptique et de l’eau savonneuse. La partie blessée doit être séchée avant d’appliquer une pommade, un gel ou un spray cicatrisant.
En suite, à l’aide d’une compresse stérilisée, il faut appliquer une pression bi-digitale pendant quelques minutes avant de bander la patte blessée.

Le pansement doit être changé une à deux fois par jour jusqu’à cicatrisation complète.
En revanche si au delà de 24 heures, les douleurs sont toujours persistantes et la plaie ne s’est pas améliorée, il est donc question d’une consultation spécialisée chez le vétérinaire , qui peut administrer des soins appropriés selon le cas de l’animal, comme les sutures ou la prescription de quelques antibiotiques sans mettre la vie du chien en danger.

Questions fréquentes

Une augmentation du volume de la patte de votre chien peut-être le résultat de problèmes au niveau des articulations, une piqûre d’insecte, des blessures ou encore suite aux brûlures de la patte.
Le gonflement n’est pas un accident anodin et s’il n’est pas pris sérieusement en charge il peut bien devenir une véritable source de douleurs et de gênes pour votre animal. L’identification de la cause du gonflement est le premier pas pour pouvoir soulager votre chien.

Si l’augmentation du volume fait suite à un accident de route ou une mauvaise chute, il faut déposer au contact de l’enflure une serviette un chaude, pour une meilleure circulation sanguine et une atténuation de la douleur.

Il est ensuite nécessaire d’emmener le chien chez le vétérinaire pour une consultation poussée et complétée par plusieurs examens complémentaires (radiographie, analyses hématologiques) afin de préciser l’étiologie du gonflement et traiter votre compagnon avec efficacité.

Si par malheur votre chien domestique vient de se blesser la patte, instinctivement il va commencer à se lécher la plaie ce qui peut se compliquer par des épisodes sur-infectieux, d’où l’importance de vite traiter la plaie.

Nettoyage rigoureux et désinfection, application de gel ou de crème cicatrisante, puis couvrir le tout avec un pansement afin d’assurer la protection de la blessure.
Dans la majorité des cas, le pansement provoque une certaine gêne et le chien tend souvent à l’enlever. Il est donc utile de le garder le plus longtemps possible en utilisant une collerette ou un produit moins contraignant pour votre chien comme les chaussettes.

Ces dernières offrent une protection et isolation optimale de la plaie, mais également un confort lors de ses déplacements. Il suffit de mettre en place le pansement de cicatrisation, puis un bandage et faites enfiler par la suite les chaussettes souples à votre animal domestique.

Cependant les chaussettes ne doivent pas entrer en contact direct avec la blessure, elles doivent être impérativement séparées par un pansement médical.

Une plaie à la patte du chien peut être bien plus profonde qu’une simple égratignure superficielle. Dans tous les cas, il est primordial de nettoyer la plaie à la patte de votre chien et la désinfecter dans le souci d’éviter la survenue des surinfections.
Tout d’abord, vous devez estimer la profondeur et la gravité de la plaie, si la blessure est importante alors il faut conduire votre animal domestique chez le vétérinaire.

Avec de l’eau et du savon nettoyez la plaie délicatement, et enlever tout corps étranger qui se trouve au niveau de la plaie. Ensuite à l’aide d’une compresse imbibée d’eau oxygénée, appliquez une pression avec vos deux doigts pour quelques secondes afin de faire cesser l’écoulement du sang.

Une fois terminé, vérifiez que la blessure est bien propre et assez dégagée, avant de mettre en place le pansement qui va protéger la plaie et favoriser sa guérison. En dernier lieu, il est recommandé de bien bander l’ensemble sans toutefois, trop serrer pour l’isoler du milieu extérieur et de tous les facteurs qui peuvent entraver le bon déroulement de la cicatrisation.