Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

La cataracte du chien

Un chien qui vieillit, c’est tout un processus naturel qui s’accompagne de modifications qui peuvent affecter sa qualité de vie. Les affections oculaires font partie des différents problèmes de santé auxquels sont sujets les chiens âgés.

La cataracte du chien, généralement reconnaissable par le phénomène de ‘’l’œil blanc’’ ou opaque du chien figure parmi les affections qui suscite l’inquiétude des propriétaires et altère considérablement le confort du chien.

Qu’est-ce que la cataracte ?

La cataracte se définit comme étant une altération de l’aspect du cristallin de l’œil, il devient opaque, ce qui lui confère une couleur blanchâtre. Le cristallin est la ‘’lentille de l’œil.

C’est une structure transparente située juste derrière l’iris de l’œil, composée d’une capsule et d’une matrice interne. Elle a pour fonction de concentrer la lumière sur la rétine, un rôle important dans le processus de la vision.

Une modification dans les protéines du cristallin puis leur cristallisation vont rendre le cristallin de plus en plus opaque. Ainsi, l’image perçue par l’œil est déformée, opaque. Plus la cataracte progresse plus l’imagé est flouée, ce qui impacte considérablement la vision du chien.

La cataracte du chien est une affection oculaire principalement liée à l’âge du chien. Appelée cataracte sénile, elle touche les chiens âgés, à partir de l’âge de 7 ans. Elle est bilatérale (elle touche les deux yeux) et progresse durant des années.

La race du chien est un facteur prédisposant à la cataracte, dans ce cas on parle la cataracte héréditaire. Certaines races, comme le Caniche, le Cocker anglais, le Cocker américain, le Golden retriever, le Labrador et
le Beagles sont plus disposées que d’autres races à développer une cataracte.

Le diabète est à l’origine de la cataracte diabétique du chien âgé. Sa progression est moins longue (quelques semaines), son évolution rapide peut entrainer la cécité du chien.

La cataracte chez le chien peut également avoir une origine congénitale ou survenir suite à des inflammations ou à des traumatismes de l’œil. Par exemple, les chocs directs ou indirects (griffes d’un autre animal, coups, corps étranger, accident…) peuvent altérer la structure du cristallin de l’œil du chien ou même le perforer.

Les symptômes de la cataracte chez le chien

L’altération progressive de la transparence de la cristalline sera visible sur l’œil du chien. Au centre, on observe un reflet blanchâtre au niveau de l’œil, il prend l’apparence d’une tache blanche au fur et à mesure que la cataracte progresse.

Il finira par avoir la forme d’un voile opaque de couleur bleutée. Dans des cas très avancés de la maladie on observe un voile d’une couleur blanc laiteux.

La cataracte s’accompagne d’une diminution progressive de la vision du chien, c’est une affection handicapante qui va altérer son comportement. Ce changement est d’autant plus visible lorsque la cataracte est à un stade avancé.

Le chien semble déstabilisé, il est prostré et parfois même agressif. Toutefois, la diminution de la vue n’altère pas gravement le sens de l’orientation car les chiens peuvent compenser cela en utilisant l’ouïe et l’odorat.

Le diagnostic pour la cataracte du chien

Les changements apparents dans l’œil du chien (reflet bleuâtre, voile opaque ou blanchâtre…) constituent le motif principal qui pousse les propriétaires des chiens à les faire consulter.

En ophtalmologie vétérinaire, définir la thérapie adéquate au cas de cataracte qui se présente va nécessiter un examen ophtalmologique. Il vise à diagnostiquer la cataracte chez le chien et déterminer sa cause.

En premier lieu, le spécialiste vétérinaire va poser une série de questions au propriétaire du chien. Il s’agit notamment de s’informer sur d’éventuels traumatismes subis par le chien récemment, s’il a eu des maladies et leurs traitements. Ce recueil d’information va aider à orienter le diagnostic vers une cause traumatique ou inflammatoire ou toute cause sous-jacente à la cataracte.

Par la suite, il procédera à évaluer les fonctions visuelles du chien et l’observation du cristallin et les différentes structures de l’œil. Cette dernière peut être effectuée avec différentes techniques d’ophtalmologie vétérinaires : ophtalmoscopie ; examen biomicroscopique et l’échographie oculaire.

L’opération de la cataracte du chien

La cataracte chez le chien, comme chez l’homme, est irréversible. Le traitement chirurgical est l’option de traitement la plus privilégiée pour redonner une vision correcte au chien.

Les traitements médicamenteux quant à eux sont très peu efficaces, le recours à leur utilisation est préconisé dans les cas où la chirurgie est contre-indiquée. Ils ont pour but de ralentir l’opacification du cristallin.

L’opération de la cataracte est contre-indiquée chez les chiens trop âgés à cause des risques dus à l’anesthésie. De plus, certaines maladies détectées au cours de la consultation peuvent représenter un risque pour la réussite de l’opération.

La chirurgie pour soigner la cataracte consiste à retirer le cristallin par une technique chirurgicale appelée la phaco-émulsification, puis le remplacer par un implant, une lentille transparente. Le remplacement du cristallin par un implant ou cristallin artificiel n’est pas systématique, il se fait sur proposition du chirurgien vétérinaire.

En effet, retirer le cristallin opacifié permet d’améliorer sensiblement la vision de votre chien. Par ailleurs, dans certains cas l’implantation de cette lentille n’est pas possible dans certains yeux.

Grâce aux progrès technologiques, du matériel et des techniques de pointe sont utilisées au cours de l’opération. C’est une opération délicate, réalisée en ambulatoire, elle est fréquente en ophtalmologie vétérinaire et a un taux de réussite très élevé.

Avant la chirurgie, un bilan préopératoire est nécessaire pour une évaluation générale de l’état du chien et les fonctions de l’œil, évaluer le risque que va représenter l’anesthésie et la détection d’anomalies déjà présente dans l’œil.

Ce bilan consiste en un examen clinique et ophtalmologique et des analyses de sang.

L’opération de la cataracte est réalisée sous anesthésie générale, un microscope chirurgical et d’instruments de microchirurgie. Les deux yeux peuvent être opérés lors de la même intervention chirurgicale. Le chirurgien va pratiquer de minuscules incisions chirurgicales pour initier une ouverture, ensuite la matrice intérieure de cristallin est retirée par phaco-émulsification.

Par la suite, le cristallin artificiel est mis en place, enfin le chirurgien va refermer l’ouverture initiée auparavant par des sutures microscopiques avec du fil résorbable.

Après la chirurgie, le chien récupère au bout d’une semaine, des soins et des contrôles post-opératoires seront nécessaires pour garantir la réussite totale de l’intervention. Des anti-inflammatoires et des antibiotiques à application locale, sous forme de collyre, sont prescrits et administrés au chien dans les semaines qui suivent l’opération.

L’opération de la cataracte du chien n’est pas douloureuse, elle donne de très bons résultats en général. Une prise en charge précoce de la cataracte est un facteur déterminant qui garantit encore de meilleures chances de succès. Ainsi, il est important de prendre rendez-vous auprès du vétérinaire dès l’apparition des symptômes.

Prévention de la cataracte du chien

L’opacification du cristallin de l’œil du chien ne peut être arrêtée, toutefois il est possible de la ralentir. En tenant compte des prédispositions des races de chiens à la cataracte, il est possible de prévenir de cette affection oculaire en procédant à des dépistages réguliers chez le vétérinaire.

Une prise en charge précoce de la cataracte pourrait ralentir sa progression. De plus, des compléments alimentaires riches en antioxydants tels que la vitamine E et la lutéine peuvent contribuer à ralentir la progression de la cataracte.

La prévention post-opératoire de la cataracte

La chirurgie de la cataracte chez le chien est une opération qui a un taux élevé de succès. Toutefois, il faut savoir qu’une inflammation peut survenir au niveau de l’œil après l’intervention. Ainsi, des sois post-opératoires et un suivi régulier sont importants pour prévenir de toute complication néfaste.

À cet effet, des médicaments sous forme de comprimés et de gouttes sont administrés au chien durant les premières semaines après la chirurgie.

De plus, des contrôles réguliers seront nécessaires pour le suivi de l’animal, détecter toute évolution et agir en conséquence. Des contrôles sont indispensables quelques jours après l’opération,puis tous les trois mois et enfin tous les 6 mois.

Par ailleurs, les promenades et les sorties doivent être strictement limitées. Il faudra aussi procurer au chien toutes les conditions qui permettront de le mettre au calme et éviter toute agitation.

Questions fréquentes

Chez la plupart des gens, l’œil blanc chez le chien est, le plus souvent, directement relié à la cataracte. Certes, c’est l’un des signes principaux d’une cataracte à un stade avancé chez le chien, mais il peut être associé à d’autres affections oculaires. On cite en particulier la sclérose cristallinienne, une affection oculaire chez le chien, elle est liée à l’âge.

Un œil blanc ou opaque, c’est un signe à ne pas prendre à la légère, il convient de consulter un vétérinaire.


La perte de la vue chez le chien peut survenir à cause de différents facteurs vieillissement, maladies et traumatismes. Généralement, elle est difficile à constater, mais les effets de la perte de la vue vont influencer le comportement du chien, ce qui est un indicateur important qui doit vous alerter.

- Un voile bleu est visible sur un œil ou les deux à la fois.
- Le chien va paraître désorienté lorsqu’il est à un endroit auquel il n’est pas habitué.
- Lorsqu’il se déplace, il va se heurter aux objets, à se cogner partout.
- Parfois, le chien a une attitude agressive, il se montre craintif ou stressé.


La chirurgie pour traiter la cataracte du chien a un coût qui varie entre 800 et 1500 € par œil. Ce tarif inclut la consultation et l’anesthésie ainsi que le bilan pré-opératoire. Quant à la mise en place d’implants oculaires, elle coûte 250 € en moyenne.

Les frais de la chirurgie sont pris en charge par l’assurance chien. Les remboursements varient selon les formules souscrites et les limites des garanties.
La cataracte est une affection oculaire qui touche essentiellement les chiens âgés, à partir de l’âge de 7 ans.

Il faut savoir que les chiens âgés ne sont généralement pas acceptés par les assureurs. Ainsi, il faudra penser à souscrire à une assurance santé pour votre chien dès son jeune âge. Vous pouvez comparer les meilleures assurances chiens et chats sur Animaux-Relax.com, pour obtenir un devis gratuitement et en quelques minutes Différentes formules sont proposés, en fonction de l’âge de votre chien, de sa race et de vos attentes.

Bien qu’elle le taux de réussite de l’opération de la cataracte soit élevé, des complications post-opératoires peuvent survenir sur le court terme ou sur le long terme. Les principales complications sont le glaucome et le décollement de la rétine, elles surviennent rarement.

Afin d’éviter d’éventuelles complications, il est primordial de respecter les rendez-vous des visites de contrôle poste-opératoire ainsi que les différentes consignes du spécialiste vétérinaire.

La cataracte est une affection qui touche généralement les chiens âgés. Elle touche également les jeunes chiens, notamment la cataracte héréditaire. Il est à noter que la cataracte n’affecte pas les chiens à leur naissance.