Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Danger de la chenille processionnaire chez le chien

Les chenilles processionnaires du pin sont d’un danger extrême pour le chien, leur appellation a pour origine le fait que leurs œufs soient pendus sur un pin, et aussi leur façon de de déplacer : elles se déplacent les unes derrière les autres et cela fait penser à une procession religieuse.

Les chenilles processionnaires du pin descendent de l’arbre et recherchent un sol meuble pour s’y enterrer et se transformer en papillons. Une fois la transformation accomplie, les papillons cherchent à leur tour un pin pour y pondre leurs œufs et ainsi le cycle de reproduction se renouvelle.

D’apparence inoffensive, les chenilles processionnaires du pin représentent un danger pour les animaux de compagnie, et notamment les chiens, la toxicité des poils des chenilles cause de graves dégâts quand ces dernières entrent en contact avec la peau ou la muqueuse d’un chien, une réaction violente se produit.

Il est possible de reconnaitre les chenilles processionnaires grâce à leurs caractéristiques  : un de leurs signes distinctifs est leur moyen de déplacement, elles descendent des arbres en file indienne pour se terrer sous le sol.
Elles peuvent également être reconnues par leur aspect, elles sont très velues et de couleur brune penchant vers le noir, elles ont des tâches rousses et peuvent atteindre cinq centimètres de long.

Il existe également des chenilles processionnaires de chêne, elles se différencient de celles du pin de par leur couleur, elles sont plus claires, de couleur grise argentée et sont de plus petite taille, environ 3 centimètres.

Comment réagir quand le chien est en contact avec une chenille processionnaire

Si le chien entre en contact avec des chenilles processionnaires, il est impératif de le faire consulter par un vétérinaire le plus vite possible.

Les symptômes qui apparaissent évoluent de façon très rapide, c’est pour cela que l’administration d’un antihistaminique le plus rapidement possible permet de lutter contre les éventuelles allergies qui peuvent apparaître.

Le vétérinaire pourra ensuite administrer un traitement adapté en fonction des symptômes que présente le chien et des lésions qu’il présente, ainsi, des antidouleurs permettent de limiter les douleurs qu’il peut ressentir, ainsi que des anti-inflammatoires.

Le traitement des lésions se fait de façon locale. Et dans le cas d’une nécrose de la langue, le vétérinaire devra avoir recours à la chirurgie, qui consiste à retirer une parte de la langue, ou l’ablation de cette dernière dans les cas les plus graves.

Les dangers des chenilles processionnaires pour les chiens

Les chenilles processionnaires du pin, malgré leur apparence inoffensive et leur mode de déplacement cocasse, représentent un vrai danger pour les animaux de compagnie, notamment les chiens, elles possèdent des poils venimeux qui se détachent de leurs corps pour se défendre en cas d’éventuel danger.

Les chiens qui sont de nature curieuse, ils ont tendance à renifler et à mordiller tout ce qui pique leur curiosité, ils s’approchent des chenilles qui attirent leur attention, pour jouer avec elles.

Les chenilles considérant les chiens comme une menace, libèrent leurs poils venimeux, qui peuvent entrer en contact avec la peau ou les muqueuses du chien, et les agressent de façon très violente, la réaction peut se traduire par des irritations ou des réactions allergiques, le chien ressent de fortes douleurs et des œdèmes et des brulures peuvent apparaître.

Les symptômes d’une allergie aux chenilles processionnaires sur un chien

Quand le chien entre en contact avec les chenilles processionnaires du pin, et qu’il est piqué par leurs poils, il subit une violente irritation et une réaction allergique, les douleurs qui en résultent le poussent à se lécher et se gratter, et ses babines et sa langue risquent fortement de subir une infection.

Les symptômes qui apparaissent chez le chien sont :

  • Des inflammations et des brulures au niveau de l’épiderme et des muqueuses du chien.
  • L’apparition d’œdèmes.
  • Des douleurs importantes suite aux irritations et aux inflammations.
  • On peut constater une salivation</ importante du chien.

Dans certains cas, des conséquences graves peuvent apparaître suite à l’infection :

  • La nécrose de la langue : elle peut causer de graves lésions qui sont parfois fatales pour le chien. Dans les cas les plus graves, le vétérinaire se voit obligé d’euthanasier le chien car ce dernier n’est plus en mesure de se nourrir.
  • Un choc anaphylactique ou allergique qui touche principalement le système respiratoire du chien.

Il est important de savoir que les chenilles processionnaires du pin représentent également un danger pour l’homme, elles peuvent causer des irritations de la peau et des yeux, il faudra être vigilent et éviter de manipuler son chien s’il est entré en contact avec elle, et ne pas hésiter à consulter un médecin si ces symptômes sont constatés chez soi.

Geste d’urgence à adopter en cas de vive réaction du chien

Les chenilles processionnaires du pin représentent un réel danger pour le chien, mais également pour l’homme, c’est pourquoi il est important de savoir comment réagir pour éviter les problèmes que cela pourrait causer :

  • Eviter de manipuler son chien, pour éviter d’entrer en contact avec les poils venimeux, ils peuvent causer des irritations de la peau et des yeux.
  • Dès que des réactions sont constatées chez le chien, une visite chez le vétérinaire s’impose, et ce le plus rapidement possible, l’évolution rapide des symptômes qui apparaissent peut causer de graves séquelles pour le chien.
  • Identifier les nids des chenilles processionnaires et les signaler à la mairie, il faudra les éliminer pour éviter tous problèmes à l’avenir.

Le traitement contre les dégâts des chenilles processionnaires sur un chien

Les chenilles processionnaires du pin peuvent causer de graves dégâts chez le chien, des traitements sont prescrits en fonction des symptômes qui apparaissent :

  • Des antidouleurs sont prescrits au chien, ils permettent de limiter les douleurs causées par les irritations et les inflammations.
  • Des anti-inflammatoires sont prescrit pour lutter contre les réactions allergiques qui pourrait se produire.
  • Un traitement local des différentes lésions qui apparaissent chez le chien.
  • Dans le cas d’une nécrose de la langue, une opération chirurgicale est pratiquée par le vétérinaire, la partie touchée de la langue est retirée, et dans les cas les plus graves, une ablation de la langue est pratiquée.

Prévention en balade ou dans le jardin

Des mesures préventives peuvent être prises pour éviter que le chien n’entre en contact avec les chenilles processionnaires du pin, et ce aussi bien pendant les balades que dans le jardin, notamment dans les zones à risques :

  • Il est impératif de savoir reconnaître les chenilles processionnaires du pin, leurs nids, ainsi que les endroits où elles sont susceptibles d’apparaître, ainsi, il sera possible d’identifier leur présence, d’éviter que le chien entre en contact avec elles et de s’en débarrasser.
  • Des pièges contre les chenilles processionnaires existent, il est possible de les installer autour des arbres et ainsi éviter qu’elles touchent le sol et qu’elle entre en contact avec le chien.
  • Il faut signaler les chenilles processionnaires à la mairie dès qu’elles sont identifiées.

Zone à risques en France (présence de chenilles processionnaires)

Les zones d’activité des chenilles processionnaires du pin sont en constante expansion en France, et cela est dû au réchauffement climatique. Elles sont fortement présentes en région parisienne, et elles remontent vers les massifs montagneux, et de fortes zones d’activité à Orléans et à Rennes.

La France n’est pas le seul pays touché par les chenilles processionnaires du pin, plusieurs autres pays d’Europe le sont, aussi, il faut savoir que des épisodes de procession ont également lieu au mois de novembre.

Même si la région dans laquelle on habite n’est pas touchée par les chenilles processionnaires, il est important de connaître ce problème, car en cas de déplacement cela permettra de prendre les mesures nécessaires pour protéger son chien et de lui éviter des graves problèmes.

Questions fréquentes

Les dégâts que peuvent causer les chenilles processionnaires peuvent varier, en fonction des zones touchées chez le chien, la vitesse à laquelle il a été pris en charge et l’évolution des symptômes.

L’évolution des symptômes est très rapide, en l’espace de quelques heures le chien peut souffrir de graves séquelles. Si le chien n’est pas pris en charge rapidement par un vétérinaire, il sera exposé à des complications qui peuvent se produire et le mettre en danger.

Dans des certains cas, mais qui restent assez rares, le chien peut être atteint d’une nécrose de la langue, les dégâts qu’elle pourrait causer peuvent être fatals au chien, il pourrait être euthanasié suite à l’ablation de sa langue, car il ne pourra plus se nourrir. Aussi, le chien peut être atteint d’un choc anaphylactique qui touche son système respiratoire, dans ce cas, le chien court de graves dangers, et il y a un risque de décès.

Il est possible de luter naturellement contre les chenilles processionnaires, il existe plusieurs méthodes pour ce faire :

- L’installation de pièges à chenilles : des pièges naturels qui peuvent être installés autour des arbres accueillant les nids de chenilles processionnaires sont un excellent moyen de lutter contre elles.

- Les pièges à phéromones : ce sont des pièges qui diffusent les odeurs des femelles pour attirer les papillons mâles, qui vont tourner autour du piège jusqu’à l’épuisement pour finir par tomber à l’intérieur de l’entonnoir dans lequel ils se retrouvent piégés et se noient dans du liquide qui a été préalablement versé à l’intérieur.

- Le bio pesticide : les pesticides à base de matières naturelles et qui ne sont pas novices pour l’environnement existent, ils peuvent être pulvérisés sur les nids des chenilles processionnaires du pin, et sur les arbres sur lesquels elles sont susceptibles d’installer leurs nids, ils sont d’une grande efficacité et sont d’excellents répulsifs naturels contre les chenilles processionnaires.

Un choc anaphylactique peut être causé par une forte réaction allergique, il représente un grave danger pour le chien et il peut se produire quand il entre en contact avec les chenilles processionnaires du pin, et des séquelles peuvent être engendrées :

- Des gonflements cutanés peuvent apparaître de façon soudaine sur le corps du chien.
- Le chien peut souffrir de vomissements.
- Une chute de tension brutale qui peut conduire à une perte de conscience du chien.
- Des troubles du rythme cardiaque.
- Un collapsus qui peut entraîner un arrêt cardiaque.
- Modification de l’état général du chien.
- Atteintes des voies respiratoires.

Le choc anaphylactique est un cas d’urgence, une prise en charge rapide chez le vétérinaire s’impose, mais le seul moyen de se prémunir c’est de toujours avoir avec soi une piqure d’adrénaline, cela pourra permettre au chien de tenir le coup en attendant un examen chez le vétérinaire.

Les pièges pour chenilles processionnaires se vendent sur le marché pour une trentaine d’euros, mais il est également possible de le fabriquer soi-même, pour ce faire, voici la marche à suivre :

Il faudra se munir du matériel indispensable à la fabrication du piège :

- Une nappe en plastique.
- Du boudin de mousse.
- Un bout de tuyau d’arrosage d’une longueur d’environ vingt centimètres.
- Un sac en plastique résistant.

Voici les étapes de fabrication du piège :

- La première chose à faire c’est de choisir l’endroit où le piège sera posé, il faudra qu’il soit assez loin du sol, mais pas trop haut, pour faciliter son installation.
- Mesurer la circonférence du tronc de l’arbre où le piège sera posé.
- Découper le boudin de mousse en fonction de la circonférence du tronc, il faudra ajouter une dizaine de centimètres avant de découper.
- Découper un morceau de la nappe en plastique d’une longueur égale à la circonférence du tronc.
- Fixer le boudin de mousse à la nappe en plastique préalablement découpée avec du scotch, il faudra orienter la fente vers le bas pour faciliter la suite de la fabrication.
- Retirer les grosses écorces de l’emplacement où le piège sera posé, il faudra obtenir une surface assez lisse pour ne laisser aucun espace entre le boudin de mousse et le tronc.
- Enrouler la nappe en plastique et le boudin de mousse autour du tronc en veillant à laisser un espace pour faire passer le tuyau d’arrosage.
- Fixer la nappe en utilisant du scotch, il faudra veiller à laisser un espace suffisant entre la nappe et le tronc d’arbre pour que les chenilles soient piégées.
- Mettre au fond du sac en plastique du sable, puis le refermer. Le sac devra être assez résistant pour ne pas se déchirer sous le poids du sable.
- Faire une fente dans le sac pour y introduire le tuyau d’arrosage.