Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Constipation chez le chien

La constipation chez le chien est un trouble du transit intestinal qui se traduit par l’absence ou la rareté des matières fécales et lorsqu’elles sont émises, ces matières fécales sont sèches, dures et difficilement évacuées. Dans certains cas, la défécation s’accompagne de sang ou de mucus.

Cette difficulté à évacuer les excréments, pousse le chien constipé à adopter une position accroupie assez spécifique qui se prolonge pour une bonne période au moment de faire ses besoins. Lorsque la douleur accompagne la défécation chez le chien, on parle de ténesme.

La constipation chez le chien peut avoir plusieurs origines des moins aux plus graves. Une constipation passagère peut survenir à la suite d’un stress ou d’une mauvaise alimentation, celle-ci guérit spontanément. Toutefois, lorsque la constipation dure plus de 48 heures chez le chien, il est nécessaire d’emmener l’animal en question pour une consultation chez le vétérinaire.

Causes de la constipation chez le chien

Plusieurs origines peuvent être mises en causes dans la constipation chez le chien. Voici les causes les plus fréquentes :

Cause alimentaire :

Les causes alimentaires entraînant les constipations peuvent être diverses et variées. En effet, un changement alimentaire brusque ou une alimentation faible en fibres pour ralentir le transit intestinal du chien.

Aussi, un manque d’eau accompagné d’une nourriture riche en fibres peut causer une constipation. D’un autre côté, l’ingestion de corps étrangers (os, sables, pierres, du plastique, terre ou des poils) peuvent provoquer également la constipation qui peut être accompagnée de douleurs dans certains cas.

Cause médicamenteuse ou iatrogène :

L’administration de certains médicaments peut provoquer la constipation chez le chien. Il s’agit notamment des médicaments spasmolytiques (anti-diarrhéiques), la morphine et ses dérivés, les antihistaminiques et les antiacides.

Cette origine iatrogène est également mise en cause lors de l’anesthésie utilisée à des buts d’examens ou d’une opération chirurgicale et peut provoquer un épisode de constipation chez le chien.

Stress ou changement de vie :

Un changement de propriétaire, un changement de ville ou un déménagement peuvent provoquer un stress et une angoisse chez le chien ce qui peut entraîner des épisodes de constipations.

Cause comportementale :

Dans certains cas, des chiens peuvent refuser tout simplement de faire leurs besoins à l’extérieur en raison d’une anxiété qui peut s’installer.

Ce refus de déféquer peut provoquer une obstruction dans la partie terminale du colon par les matières fécales desséchées. Ce problème peut être soigné et pris en charge par un éducateur canin.

Sédentarité :

Le manque d’activité physique ou le manque d’exercices peut provoquer un ralentissement du transit chez le chien. Elle touche surtout les chiens qui ne sortent pas beaucoup ou qui font des promenades de courte durée.

Les chiens âgés et les chiens obèses sont les chiens les plus touchés. Ce ralentissement du transit entraîne la déshydratation du contenu intestinal et donne des matières fécales sèches et dures.

Les douleurs :

Le chien lorsqu’il défèque adopte une position accroupie. Dans certains cas, il est impossible pour le chien d’adopter cette position, notamment lors d’atteintes neurologiques dans la région du bassin ou la présence de douleurs au niveau péri-anale ou rectal.

Ces douleurs accompagnent par exemple la présence de pustules ou de lésions des grandes anales. La constipation peut donc être liée à ces douleurs.

Infestation parasitaire :

Certains parasites digestifs comme les trichures peuvent provoquer des troubles digestifs divers chez le chien y compris la constipation.

Obstruction ou l’occlusion :

L’obstruction intestinale chez le chien peut avoir plusieurs origines :

  • Ingestion d’un corps étranger : Lorsqu’un chien ingère un corps étranger (plastique, tissu, divers objets), généralement il le vomit ou l’expulse par les voies naturelles. Toutefois, dans certains cas, ce corps étranger reste coincé dans le tube digestif et provoque une constipation douloureuse (ténesme) lors des tentatives vaines de déféquer.
  • Sténose rectale : il s’agit du rétrécissement du diamètre du rectum causé par la présence d’une masse à l’intérieur de l’intestin ou à l’extérieur à cause d’une masse qui le comprime. Ces masses peuvent consister en : tumeurs, hypertrophies de la prostate, abcès. Le rétrécissement du rectum provoque une constipation et l’aspect des matières fécales lorsque le rectum est rétréci est anormal.
  • Hernie périnéale chez le chien : elle s’agit d’un déplacement des organes pelviens et abdominaux vers la région du périnée (région anale). Ce déplacement d’organes provoque une obstruction dans la région anale et entraîne donc une constipation.

Diminution de la motricité ou motilité intestinale

Le déplacement des aliments dans le tube digestif vers les intestins se fait grâce à des contractions musculaires. Dans certains cas pathologiques, la motilité musculaire est perturbée et entraîne des troubles digestifs comme la constipation.

Parmi les causes de cette hypomotilité intestinale : hypothyroïdie, hypocalcémie, hypokaliémie, lésions des nerfs pelviens ou mégacôlon.

Symptômes de la constipation chez le chien

Lorsque le chien est constipé, les signes cliniques sont assez spécifiques et faciles à détecter. Toutefois, il est nécessaire de connaître les habitudes du chien pour les reconnaître. Parmi les symptômes de la constipation chez le chien, on peut souligner :

  • Forme et quantité des matières fécales : un chien constipé défèque peu ou pas du tout. Les matières fécales sont dures, compactes, sèches et de petite taille.
  • Douleurs : dans certains cas, la tentative de défécation du chien est accompagnée d’un gémissement de douleur, on parle de ténesme.
  • Saignements : la constipation peut s’accompagner de saignements à cause des tentatives forcées du chien à faire ses besoins.
  • Dans certains cas, la constipation est accompagnée de vomissements et une perte d’appétit.
  • La constipation chez le chien peut également entraîner un gonflement du ventre.
  • La fièvre est présente dans certains cas.

Constipation chez le chien âgé

La constipation chez le chien peut survenir au fur et à mesure que le chien vieillit. En effet, un chien âgé a une activité physique moins régulière qu’un chien jeune. Cette sédentarité peut être une des causes de la constipation.

Par ailleurs, ce manque d’activité physique peut également être causé par les problèmes locomoteurs, comme les arthrites, dont les chiens âgés sont les plus souvent victimes.

Ensuite, il faut savoir qu’avec la vieillesse, le transit intestinal chez le chien ralentit ce qui peut entraîner des épisodes de constipation réguliers. D’un autre côté, certains chiens, deviennent capricieux avec l’âge, et ne mangent pas assez de fibres ou ne mangent pas du tout, ce qui peut entraîner des constipations.

Constipation chez le chiot

La constipation peut également toucher le chiot. Si elle dure, la constipation du chiot peut provoquer des conséquences plus graves que chez le chien adulte : une mauvaise croissance étant une des complications.

Les chiots sont connus par leur tendance à avaler et ingérer n’importe quoi. Une ingestion de corps étrangers comme le plastique, du papier, du tissu ou divers autres objets peut provoquer la constipation ou un ralentissement du transit intestinal chez le chiot.

Des régimes contenant peu de fibres favorisent également la formation de selles de petites taille et collantes ce qui peut provoquer des constipations.
Chez certaines races poilues comme les poméraniens, les chiots, à cause d’un mauvais toilettage, peuvent ingérer des boules de poils, tous comme les chats. Ces boules de poils provoquent une obstruction et un ralentissement du transit intestinal.

Dans certains cas, à cause du contact des matières fécales avec la queue d’un chiot poméranien, la région anale devient douloureuse ce qui empêche une défécation normale.

Diagnostic de la constipation chez le chien

Chez le chien, une constipation qui dure plus de 48 heures doit immédiatement être considérée comme un signe alarmant et une consultation chez le vétérinaire est nécessaire. L’urgence est d’autant plus élevée si cette constipation est accompagnée d’autres symptômes.

Une fois chez le vétérinaire, ce dernier effectuera un examen clinique basé sur une palpation au niveau de la région abdominale et pelvienne pour découvrir une éventuelle douleur et un toucher rectal pour détecter l’existence d’une obstruction ou d’une lésion.

D’autres examens peuvent être envisagés et consistent généralement en :

  • Radiographie : utilisée pour déterminer la cause exacte de la constipation.
  • Echographie : elle permet de détecter la présence de corps étrangers, de tumeurs, d’abcès et vérifier la motricité intestinale
  • Examen biochimique : permet de déterminer les causes lors d’une constipation métabolique.

Dangers de la constipation chez le chien

Sans autres signes cliniques, la constipation chez le chien peut être passagère et due à un stress ou une mauvaise alimentation. Toutefois, dans certains cas, d’autres symptômes accompagnent la constipation et il est nécessaire d’emmener le chien en consultation vétérinaire.

Une constipation non traitée peut entraîner une constipation chronique (on parle de coprostase) qui aura des conséquences plus graves sur la santé du chien.
L’accumulation de matières fécales dans les intestins du chien favorise la formation d’un fécalome, qui est un amas de matières fécales qui obstrue le colon.

Cette obstruction du colon favorise par la suite l’accumulation d’autres matières fécales, ce qui entraîne l’augmentation du diamètre du colon, on parle alors de mégacôlon. Des colites peuvent être remarquées dans ce cas.
Sans traitement, le mégacôlon peut provoquer la rupture de la paroi du colon, on parle alors de péritonite.

Traitement contre la constipation chez le chien

L’objectif du traitement contre la constipation chez le chat est de rétablir le transit intestinal, ramollir les selles et traiter la cause responsable de la constipation. D’autre part, un traitement symptomatique pour soulager le chien est également recommandé.

Les traitements de la constipation chez le chien consistent en :

  • Lubrifiants : l’huile de paraffine par exemple peut être efficace pour le ramollissement des selles chez le chien. Elle peut être directement ajoutée à la nourriture du chien.
  • Laxatifs : administrée par voie orale ou intra-rectale, les laxatifs sont généralement recommandés par le vétérinaire dans le cas de constipation chez le chien.
  • Lavements ou suppositoires : ils ont pour objectif de ramollir les matières fécales et d’améliorer la motricité intestinale. Seul le vétérinaire pourra prescrire ces médicaments.
  • Cholérétiques et sels biliaires : l’administration de cholérétiques et des sels biliaires favorisent à améliorer le transit intestinal par l’augmentation de la sécrétion de la bile.
  • Chirurgie : dans les cas les plus sévères de la constipation, le vétérinaire pourra être amené à retiré les fécalomes par le biais d’une opération chirurgicale.

Mise à part le traitement médicamenteux, le vétérinaire pourra éventuellement suggérer un changement du régime alimentaire de votre chien. Une nourriture riche en fibres pourra être recommandée.

Il est strictement déconseillé d’utiliser des médicaments humains chez le chien sans l’avis d’un vétérinaire. Il est également recommandé d’emmener le chien chez le vétérinaire dés l’apparition des premiers signes d’une constipation.

Prévention contre la constipation chez le chien

Offrir au chien une bonne hygiène de vie est le meilleur moyen pour éviter la constipation chez votre animal de compagnie. Cette hygiène de vie consiste en :

  • Exercices et activité physique : un chien qui ne fait pas d’exercice et touché par la sédentarité est le plus touché par les constipations. Le chien doit être actif, et doit dépenser régulièrement son énergie.
  • Alimentation et eau : une alimentation riche en fibre favorise un bon transit intestinal. Il est également nécessaire de mettre à la disposition de votre chien de grandes quantités d’eau car une bonne hydratation permet de prévenir les constipations. Et enfin, humidifier la nourriture du chien peut également être une bonne idée pour prévenir les troubles du transit.

Prix pour faire soigner un chien constipé

Le prix pour faire soigner un chien constipé varie en fonction de la cause et du degré de constipation. Dans certains cas, une constipation passagère ne nécessite pas de traitements ni une prise en charge chez le vétérinaire.
Les frais d’une consultation chez le vétérinaire coûtent en moyenne 30 euros.

Un traitement laxatif qui permet d’accélérer le transit et de ramollir les matières fécales coûte entre 10 à 15 euros. Un lavement intestinal coûte environ une cinquantaine d’euros.

Dans certains cas, le vétérinaire est amené à pratiquer des examens radiographiques, ceux-ci coûtent environ 40 euros.
Dans les cas les plus sévères de constipation chez le chien, une opération chirurgicale peut être envisagée. Celle-ci coûte en moyenne entre 300 à 400 euros.

Questions fréquentes

Si votre chien souffre de constipation, vous pouvez envisager de l’aider à se soulager à l’aide de produits et de remèdes naturels. Parmi ces remèdes naturels de la constipation chez le chien, on peut citer :

- L’eau : il faut toujours penser à mettre en disposition du chien, de grandes quantités d’eau. Il est également utile d’humidifier la nourriture, ça aidera le transit intestinal de votre chien.

- Citrouille et les dérivés des cucurbitacées : il s’agit là d’aliments très riches en fibres et en eau, adéquats pour améliorer le transit intestinal et soigner un chien constipé.

- Betteraves et carottes : pas seulement riches en fibres et en eau mais contiennent également des nutriments nécessaires à la santé du chien.

- Le son d’avoine : il est l’un des aliments les plus recommandés pour soigner un chien constipé en raison des teneurs élevés en fibres, vitamines et minéraux qu’il contient.

- Le yaourt naturel : source de probiotiques, il favorise la flore intestinale du chien et donc adapté pour soigner et soulager un chien constipé.

- Légumes à feuilles vertes : il s’agit notamment de salade, haricots ou épinards. Ils contiennent des fibres insolubles, des fibres idéales car elles augmentent le volume des matières fécales et facilement digérés. Elles peuvent être cuite à l’eau bouillante et les donner avec du riz pendant le repas du chien.

- L’huile d’olive : grâce à son effet laxatif, l’huile d’olive peut être utilisée lors de la constipation chez le chien. Toutefois, elle doit être utilisée de façon modérée en respectant les doses. (une demi-cuillère à une cuillère à café d’huile par jour pour, respectivement les petits chiens et les chiens moyens).

Dans sa forme liquide, l’huile de paraffine est à éviter car il y a un risque de fausse route lorsque le chien l’avale. Toutefois, sous forme de pâte, l’huile de paraffine est un excellent lubrifiant et peut donc être donné à un chien lors d’un épisode de constipation.

L’huile de paraffine, ajoutée à la nourriture, améliore en effet le transit intestinal du chien constipé.

Un chien constipé à besoin d’une alimentation riche en fibres et en eau. Le but étant de ramollir les matières fécales et favoriser un bon transit via une bonne motilité intestinale.

Parmi les aliments qui remplissent ces objectifs : la citrouille et les cucurbitacées, la betterave et les carottes, les légumes verts (haricots, épinards et salade). Il faut également mettre à disposition du chien de grandes quantités d’eau.

Oui, il existe des laxatifs pour chien constipé. En effet, généralement il s’agit de pate à base de paraffine et aromatisée pour faciliter l’ingestion.
D’autres formes de laxatifs sont administrées par voie rectale par le vétérinaire qui réalise auparavant un lavement intestinal sous anesthésie.


La constipation chez le chien peut être passagère à la suite d’une mauvaise alimentation et elle est généralement, dans ce cas, non accompagnée d’autres symptômes.

Toutefois, il est primordial de consulter un vétérinaire si :
- L’état du chien se dégrade, avec des symptômes digestifs ou pas (douleurs, vomissements, perte d’appétit).
- La constipation touche un chiot de moins de six mois ou un chien âgé.
- La constipation dure plus de 48 heures.
- Il y a suspicion d’ingestion d’un corps étranger.