Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Desquamation chez le chien

Deux fois par an, le chien voit son pelage subir ce qu’on appelle la mue saisonnière. Cette mue s’accompagne de perte de poils considérables et l’apparition de pellicules.

C’est un phénomène tout à fait naturel, qui ne doit pas alarmer. La perte de cellules superficielles de l’épiderme du chien est également un phénomène naturel qui ne doit pas inquiéter.

Cependant, si cette perte est accompagnée de l’apparition de pellicules visibles sur la peau et qui provoquent des démangeaisons, ça peut être pathologique et nécessite une prise en charge chez le vétérinaire.

En effet, il peut s’agir de la desquamation ou squamosis chez le chien qui consiste en l’apparition de squames qui sont de fines lamelles de la couche superficielle de la peau.

Les causes, les symptômes et la prise en charge de la desquamation chez le chien vont être traités dans cet article.

Les causes de la desquamation

La desquamation de la peau chez le chien peut être un simple phénomène physiologique d’élimination de la couche superficielle de l’épiderme dont le but de se régénérer, il s’agit donc du « turn over ».

Toutefois, il est également possible qu’elle soit une expression pathologique d’une certaine maladie ou d’un dysfonctionnement du système de défense immunitaire. Plusieurs facteurs sont incriminés et retenus comme cause favorisant la desquamation de la peau chez le chien, parmi lesquels on cite :

  • La qualité du régime alimentaire du chien joue un rôle prépondérant dans le maintien d’une peau en pleine santé, de ce fait toute déficience en éléments nutritionnels essentiels comme les protéines, les acides gras y compris les oméga-3 et les oméga-6 qui sont très important pour le développement et la protection de la peau, peut provoquer un trouble de l’épiderme du chien. La la vitamine A, qui par ailleurs participe à la régulation et au contrôle de la croissance cellulaire cutanée et la sécrétion du sébum a également un rôle à jouer dans le maintien d’une peau saine. Une desquamation de la peau peut alors signaler un déficit nutritionnel qu’il faut le compenser par des aliments de haute qualité.
  • L’environnement ou le milieu de vie du chien peut également entraîner une altération de l’état dermatologique de l’animal lorsqu’il n’est pas suffisamment protégé.
  • Les changements thermiques à savoir le froid, la chaleur ambiante, l’humidité peuvent endommager la peau et être à l’origine de troubles de synthèse et de sécrétion du sébum protecteur, de sécheresse, et l’apparition des taches squameuses par la suite.
  • Les maladies parasitaires qui touchent la peau peuvent également provoquer la desquamation chez le chien. Il s’agit notamment de la gale (sarcoptique ou démodécique), la leishmaniose,
  • Certaines maladies endocriniennes comme l’hypothyroïdie, l’hypercorticisme et certains déséquilibres des hormones sexuelles sont également mis en cause dans les troubles de l’épiderme. .
  • Les allergies causées par les piqûres des puces ou les dermatoses qui en sont la conséquence peuvent conduire à la formation de zones squameuses irritables.
  • Plusieurs affections et infestations dermatologiques se manifestent par une desquamation de la peau telle que les adénites sébacées, les dermatoses améliorées par le zinc, les séborrhées primaires, les dysplasies folliculaires et les dermatoses auto-immunes.
  • D’autres facteurs sont également à risque, comme l’anxiété, le stress, des états de choc émotionnel ou tous simplement des produits d’entretien du pelage trop agressifs ou allergènes pour l’animal.

Symptômes de la desquamation chez le chien

Tout comme chez l’être humain, la peau est l’organe le plus étendu chez le chien, dont le rôle principal est d’assurer une ultime protection contre toute agression provenant du milieu extérieur.

Cependant cette barrière peut souffrir d’une desquamation dite anormale, plus irritante pour le chien à cause de son pelage.

En règle générale, une desquamation ou squamosis se manifeste cliniquement par :

  • Des taches, croûtes squameuses, fines de couleur blanche,
  • Une peau écaillée, sèche, irritée, aux alentours rougeâtres et tuméfiés,
  • Une perte d’appétit suivi d’un amaigrissement,
  • Perte de poils,
  • Odeur nauséabondes,
  • Démangeaisons qui le poussent à se gratter désespérément.

Liste des maladies de peau du chien

De nombreuses maladies dermatologiques peuvent être source de gêne et de souffrance pour le chien, allant d’une simple irritation prurigineuse à de lourdes conséquences. Cela dit plusieurs facteurs peuvent être incriminés dans la survenue de telles affections.

On parle de lésions cutanées d’origine parasitaire, allergique, héréditaire et congénitale, de maladies acquises depuis l’environnement et le mode de vie de l’animal.

Dans le souci d’apprendre à identifier et décerner les manifestations et signes cliniques des différentes maladies affectant la peau de votre chien de compagnie, pour ensuite pouvoir l’aider à guérir convenablement et s’en débarrasser définitivement, voici une liste non-exhaustive de quelques pathologies dermatologiques les plus fréquentes chez le chien.

La gale canine :

La gale est une affection cutanée assez courante chez les chiens, qu’importe la race, la taille ou l’âge de l’animal. Toutefois, elle est beaucoup plus présente chez les chiens des milieux ruraux ou ceux qui vivent dans des collectivités à cause du manque d’hygiène et d’une alimentation inadaptée.

Sur le plan clinique cette maladie est à l’origine de :

  • Prurit,
  • Irritation intense avec grattage intense,
  • Une alopécie (perte de poils) mais aussi d’odeur fétide.

La gale sarcoptique chez le chien : 

La gale sarcoptique chez le chien est une maladie parasitaire, contagieuse causée par le parasite acarien Sarcoptes scabiei. Cette forme est particulièrement caractérisée par une peau d’aspect rouge, enflammée qui se desquame notamment au niveau des coudes, la région abdominale, les extrémités des oreilles et la partie thoracique.

Les sensations de démangeaisons sont tellement fortes que le chien se gratte violemment, se griffe ou se mord, ce qui aggrave les altérations dermatologique de la gale.

Concernant sa transmission, la gale est transmissible soit par contact direct entre les chiens, soit par contact indirect à travers les jouets, litières, coussins ou tout autre objet ayant été en contact avec l’agent de la gale. Cette maladie est transmissible à l’homme mais l’expression clinique disparaît spontanément après l’apparition de quelques boutons sur les zones de contact et après des démangeaisons assez importantes.

La gale démodécique ou la démodécie chez le chien : 

C’est une forme de gale chez le chien causée par le parasite acarien Demodex folliculorum canis. Cette maladie peut être localisée ou généralisée.

Contrairement à la forme précédente, ce type de gale n’est pas contaminant mais plutôt transmissible de génération à une autre, les chiens qui en souffrent sont préalablement prédisposés génétiquement. Cette forme a principalement la zone entourant les yeux, la tête et les pattes antérieures de l’animal pour siège de prédilection comme il est possible de la voir se propager affectant ainsi le corps de l’animal en entier.

La perte de poils, l’inflammation, apparition de pustules les desquamations, les démangeaisons et les odeurs nauséabondes sont les principaux symptômes.

La teigne chez le chien :

La teigne chez le chien est l’une des maladies infectieuses causées par plusieurs champignons parmi lesquels Microsporum canis. Extrêmement contagieuse, le chien peut la contracter depuis d’autres chiens ou d’autres animaux porteurs de cette affection.

Il est également possible qu’elle soit transmissible aux être humains, c’est la raison pour laquelle il est primordial d’en connaître les symptômes afin de vous protéger en isolant votre chien et l’aider aussi à se remettre.

L’humidité et le manque d’aération favorisent le développement et la progression de cette maladie dermatologique, et qui est à l’origine de réactions inflammatoires, une perte de poils et une peau squameuse.

Les allergies dues aux piqûres des puces :

Il s’agit de l’un des motifs de consultation les plus fréquents chez les vétérinaires et l’une des affections les plus répandues chez le chien. Les piqûres de puces sont forts désagréables pour le chien.

En effet, une fois piqué, il ne peut cesser de se gratter, se mordre et se lécher ce qui endommage davantage la zone irritée par la piqûre, et qui ne va tarder à s’entourer de croûtes sanglantes.
Une consultation chez le vétérinaire est indispensable afin d’aider votre animal à se rétablir.

Le traitement de ce type d’allergie consiste en un traitement anti-puces administré sous forme de comprimés et de savons liquides anti-puces afin d’améliorer son hygiène.

Les allergies :

Tout comme l’être humain, il est probable que le chien développe une allergie à certaines matières synthétiques, des aliments, des substances médicamenteuses ou encore des plantes. Au contact avec ces agents allergènes, la peau de l’animal s’irrite, devient érythémateuse, des papules sur la peau et des taches squameuses peuvent également apparaître.

Pour y remédier, une thérapie de désensibilisation sera instaurée, une fois que l’agent allergène a été isolé, cela se fait évidemment chez votre vétérinaire traitant par le biais d’un certains nombre de tests spécifiques.

La pyodermite des plis :

Appelée également l’intertrigo chez le chien, cette affection est une maladie bactérienne de la peau située dans un pli qui se caractérise par l’apparition d’épisodes infectieux suite à la stagnation des salissures et des impuretés au niveau des plis en particulier chez les chiens dits à face écrasée.

Ces salissures et ces impuretés sont des milieux propices à la prolifération bactérienne. Ces épisodes infectieux sont accompagnés par la présence de pus. Elle touche les chiens obèses ou les chiens de race plissée comme les Sharpei.

Parmi les signes cliniques, on peut constater :

  • Odeur nauséabonde.
  • Décoloration de la peau touchée.
  • Démangeaisons et prurit.

Cette maladie peut évoluer vers une pyodermite superficielle.
Le traitement de cette maladie passe par un traitement hygiénique et médicamenteux. Un nettoyage biquotidien avec des solutions vétérinaires antiseptiques associé à un traitement antibiotique local peut être efficace dans le traitement de la pyodermite des plis.

Dans les formes sévères, un traitement antibiotique par voie orale est nécessaire.

La séborrhée :

Le sébum est l’un des moyens employés dans la protection de la barrière épidermique contre les différentes agressions provenant du milieu extérieur. En fait tout trouble dans la production et sécrétion du sébum, qui résulte généralement d’une carence vitaminique ou d’une mauvaise régulation hormonale, peut se répercuter directement sur la peau. Dès lors la peau de l’animal devient très sensible et vulnérable face aux infections et aux actions bactériennes.

On parle de séborrhée quand la sécrétion du sébum est excessive, la peau aura tendance à se desquamer, une alopécie est observée et la robe de l’animal se voit changée. On distingue alors deux formes de séborrhée, une forme grasse dont la peau de l’animal ainsi que son pelage sont huileux et gluants mais surtout source de mauvaise odeur très forte. Tandis que la forme sèche est particulièrement caractérisée par une peau irritée, une desquamation et une fine couche de pellicules blanches visibles à l’œil nu.

Certaines races de chiens sont prédisposés à cette maladie de la peau, c’est notamment le cas pour les races : le Westie, le Berger allemand, les Cockers, le Shar Pei ou le Setter irlandais.

Face à une telle circonstance n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire, et faire profiter votre chien des différents soins dermatologiques.

Comprendre la pyodermite des plis

Il existe de nombreuses infections bactériennes qui peuvent menacer la santé dermatologique de votre chien de compagnie.

La pyodermite des plis chez le chien appelée également l’intertrigo du chien est l’une des infections les plus courantes, dont l’agent causal est une bactérie du genre Staphylocoque, à savoir Staphylococcus pseudintermedius, un type presque semblable au staphylocoque doré.

Cette bactérie devient particulièrement agressive et virulente une fois qu’elle pénètre la barrière externe épidermique. Elle cible préférentiellement les zones humides propices à sa prolifération telles que les muqueuses buccales, nasales et anales.

Les zones peu aérées comme les plis sont aussi des zones de prédilection d’une pyodermite chez le chien. Par ailleurs les irritations cutanées, démangeaisons, grattage excessif, les piqûres, les réactions allergiques ou encore les maladies auto-immunes liées au troubles du système immunitaire peuvent significativement aggraver les séquelles de la pyodermite notamment si elle n’est prise en charge par un vétérinaire.

On peut également observer d’autres signes cliniques de la pyodermite des pis chez le chien parmi lesquels l’anorexie et la perte de poids.
Cette affection peut survenir chez toutes les races canines mais avec une certaines affinité pour les canidés qui sont préalablement prédisposés génétiquement à développer la pyodermite. C’est notamment le cas pour les races « plissées » comme le Bouledogue, le Sharpei ou le Pékinois.
Cependant en vue d’apaiser votre animal de compagnie, il suffit de l’amener chez votre vétérinaire traitant afin de lui prodiguer des sois adaptés.

Le traitement d’une pyodermite chez le chien consiste généralement en une application topique d’un antibactérien, d’un antiseptique pour une période d’environ 3 à 4 semaines, et également la mise en place d’une collerette afin d’empêcher l’animal de se gratter et se griffer.

La desquamation de l’oreille chez le chien

La desquamation de la peau chez le chien peut toucher l’ensemble du corps. En effet, en fonction de la cause incriminée, la desquamation peut toucher les oreilles du chien. C’est notamment le cas lors d’une gale auriculaire.

La gale des oreilles ou la gale auriculaire du chien est une forme de gale causée par le parasite acarien Otodectes cynotis dont le cycle évolutif a lieu généralement dans le conduit auditif externe du chien.

Cette forme de gale peut entraîner une dermatite miliaire qui provoque une desquamation des oreilles du chien.

Conséquences de la desquamation chez le chien

Les conséquences de la desquamation chez le chien dépendent généralement de la cause incriminée. En effet, l’apparition de pellicules sur le pelage des chiens s’accompagnent souvent de démangeaisons. Ces démangeaisons peuvent provoquer des lésions.

Lorsque les causes sont parasitaires, les lésions causées par les grattages intenses peuvent devenir la cible d’infections bactériennes.

Toutefois, dans l’ensemble, la desquamation chez le chien ne s’accompagne pas de graves complications si elle est prise en charge par des mesures hygiéniques, alimentaires et médicamenteuses.

Prévention pour protéger la peau du chien

Entretenir constamment le pelage et la peau du chien est d’une importance capitale dans le maintien de sa santé, bien-être et son esthétique.

Dans ce but il est essentiel de suivre les gestes suivants :

  • Le brossage régulier et les séances de toilettages doivent être rigoureusement respectées et surtout adaptés au type du pelage de l’animal, s’il est court, mi-court ou long.
  • Évitez d’user des désinfectants et nettoyants agressifs pour les sols et surfaces ou tout autre abject susceptible d’être en contact direct avec votre chien de compagnie. Pensez à utiliser des produits plus au moins naturels dans vos nettoyages.
  • Faites en sorte d’adapter l’alimentation de votre animal en qualité et en quantité afin de couvrir tous ses besoins nutritionnels, bien équilibrée en apports glucidiques, vitaminiques, en acides gras, protéines nécessaires pour une peau saine, hydratée et sans aucun problème dermatologique.
  • Pensez à traiter régulièrement votre chien avec des soins anti-puces, antiparasites.
  • Adapter le milieu de vie de votre chien, en évitant de trop l’exposer à des endroits humides, trop chauds, ou trop froids.

Solution pour soigner la desquamation du chien

La desquamation ou squamosis peut être remarquée dans un cadre temporaire sans gravité comme elle peut faire partie d’un cadre pathologique nécessitant une bonne prise en charge vétérinaire.

Dans le cas où la desquamation est passagère, voici quelques petites astuces à appliquer pour soulager votre animal domestique, et l’aider à retrouver une peau et un pelage en bonne santé :

  • Un brossage régulier de la robe de votre chien assure l’élimination des cellules mortes en surface et l’aération de la peau. En fonction de la langueur des poils, le brossage sera effectué quotidiennement s’il est long, sinon à raison d’une fois par semaine s’il est court et rare.
  • Choisissez des produits de soins et de toilettage doux et adaptés à la peau de votre canidé. Pour cela, vous pouvez consulter votre vétérinaire traitant.
  • Une fois vous constatez la présence de pellicules et de tâches squameuses, pensez à réadapter le régime alimentaire de votre chien en demandant conseil auprès de votre vétérinaire. D’un autre côté, l’usage de traitements anti puces, et des produits hydratants peut être d’une très grande aide.

En revanche, s’il n’y a aucune amélioration n’est constatée et que le chien souffre toujours de desquamation, il est nécessaire d’emmener le chien chez le vétérinaire car lui seul peut identifier la cause réelle de ce problème cutané à travers une consultation approfondie et des examens complémentaires, et mettre en œuvre par la suite un plan de traitement adéquat pour soigner votre animal.

En général le traitement d’une desquamation chez le chien consiste à :

  • L’utilisation des antibiotiques pour lutter et limiter le risque infectieux.
  • L’application soigneuse des lotions, crèmes hydratantes, des shampoings doux antiparasites.

Cela dit il est possible de réaliser des points de sutures en cas de blessures franches suite au grattage violent ou une éventuelle évacuation de pus en cas d’abcès.