Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Gestation chez le chien

Temps de gestation chez le chien

En général, la gestation chez la chienne dure environ deux mois, entre 60 et 70 jours. La durée de la gestation varie en fonction des races, et peut être plus ou moins longue.

Le repère qui est utilisé pour le début de la gestation et le jour de la saillie, néanmoins, il est difficile de savoir si la fécondation a bien eu lieu après l’accouplement.

La gestation de la chienne peut être décelée à partir du vingtième jour à l’aide d’une échographie, et à partir du 35ème jour avec une palpation abdominale.

Afin de déterminer avec précision la durée de la gestation, il faudra nécessairement consulter un vétérinaire qui sera en mesure de le faire, et ce grâce à une observation des embryons en utilisant une échographie.

Gestation chez le chien semaine par semaine

Il sera nécessaire de prendre des mesures pour garantir le bon déroulement de la gestation chez la chienne en fonction des étapes de son évolution, notamment à partir de la troisième semaine :

Les deux premières semaines 

Ce n’est qu’à partir du 20ème jour qu’il sera possible de confirmer que la fécondation a bel et bien réussi, c’est pourquoi il faudra attendre la troisième semaine après la saillie pour emmener sa chienne en consultation chez le vétérinaire.

La troisième semaine

Au début de la troisième semaine après la saillie, il sera nécessaire d’emmener sa chienne en consultation chez un vétérinaire. Un diagnostic précoce pourra être établi et permettra d’affirmer avec précision que la fécondation a bien eu lieu et que la chienne porte des chiots.

Le diagnostic sera établi grâce à une échographie, car aucun signe extérieur visible ne permet d’affirmer la grossesse de la chienne à cette période-là.

La quatrième semaine

Durant la quatrième semaine, s’il n’y a pas eu lieu de palpation abdominale ou d’échographie, une prise de sang peut être effectuée pour confirmer la gestation.
Des changements sur le plan physique et comportemental seront constatés : la chienne aura tendance à avoir beaucoup plus d’appétit, aussi, sa ceinture abdominale s’arrondit et prend du volume.

Il est important que la chienne soit toujours en bonne forme physique, mais il faudra également la préserver, c’est pourquoi il est conseillé de réduire la durée des promenades et de veiller à la faire sortir fréquemment.

La cinquième semaine

Il faudra opérer un changement de façon progressive dans l’alimentation de la chienne, et ce en favorisant des aliments riches en protéines et en minéraux. On trouve sur le marché des aliments spécialement conçus pour la chienne en gestation.

Il est également possible de demander conseil à son vétérinaire pour établir un régime alimentaire pour sa chienne pour favoriser le bon déroulement de sa gestation.

La sixième semaine

La chienne peut transmettre des parasites à ses chiots durant la gestation, c’est pour cela qu’il est nécessaire de la vermifuger la sixième semaine de gestation, cela permet d’éviter des dangers qui peuvent être graves pour la santé des chiots.

Les vermifuges doivent être adaptés pour la chienne en gestation, il est conseillé de demander conseil à son vétérinaire pour orienter son choix et d’éviter des complications qui pourraient survenir dans le cas d’une utilisation de produits qui ne sont pas adaptés.
L’administration du vermifuge se fera une nouvelle fois après la naissance des chiots.

La septième semaine

Durant la septième semaine de gestation, une radiographie peut être pratiquée sur la chienne afin de savoir combien de chiots elle porte, cela permet également de déceler les éventuelles anomalies qui pourraient créer des complications lors la mise-bas.

La huitième semaine

Lors de la huitième semaine de la gestation, la chienne aura tendance à s’isoler, on constatera aussi que ses mamelles ont gonflé.

Lors de cette période, il faudra songer à commencer la préparation de la caisse de mise-bas pour la chienne, elle devra être installée dans un endroit calme, loin des passages fréquents, il faudra que la caisse soit chauffée, dispose d’un assez grand espace pour faciliter les déplacements de la chienne et doit également être facile à nettoyer.

La neuvième semaine

En général, c’est lors de la neuvième semaine que la chienne met bas, il faudra se tenir prêt pour ce moment.

Les signes de la gestation chez le chien

Les signes de gestation chez la chienne lors des premières semaines ne sont pas nombreux, ce n’est qu’à partir du vingtième jour que le vétérinaire sera en mesure de constater la gestation en procédant à une échographie.

La palpation de l’abdomen à ce stade de la gestation ne permet pas forcément de diagnostiquer la gestation, il est assez difficile de déceler la présence de chiots à ce moment-là.

Les signes d’une gestation chez la chienne apparaissent de façon progressive au fil du temps :

  • Un écoulement vaginal peut être constaté au cours du premier mois de gestation.
  • Un durcissement et un gonflement des mamelles de la chienne.
  • Un grossissement progressif de l’abdomen de la chienne, on peut constater une augmentation de la masse corporelle pouvant aller jusqu’à 50%.
  • Le comportement de la chienne change au fil du temps, elle a tendance à être plus câline qu’à son habitude avec ses maîtres, et à ne plus supporter la présence d’autres chiens dans son environnement proche.
  • Vers la fin de la gestation, la chienne aura tendance à s’isoler de plus en plus, et à rester seule.

Le déroulement de la gestation chez la chienne

En prenant le jour de saillie comme repaire, la gestation dure environ deux mois :

  • La fécondation des ovules par les spermatozoïdes se produit dans l’extrémité de l’utérus : l’oviducte.
  • Vers le onzième jour, les embryons pénètrent dans les cornes utérines et baignent dans le lait utérin jusqu’au seizième jour, pour finir par se fixer sur la paroi utérine par le biais du placenta.
  • Les embryons se développent progressivement à l’intérieur de la poche amniotique et le cordon ombilical les relie à leur mère.
  • Vers la fin de la gestation, entre le 45ème et le 60ème jour, les fœtus connaissent un de croissance très important.
  • Des secrétions hormonales se produisent : la progestérone dans les ovaires qui permet de maintenir la gestation, ainsi que la relaxine qui facilite la mise bas.
  • L’ossification du squelette des chiots commence à partir du 40ème jour de la gestation.

Signes de fin de gestation chez la chienne

Il faut savoir que la gestation peut être observée chez la chienne de plusieurs façons : la palpation abdominale, l’échographie, les changements aux niveaux physique et comportemental de la chienne, ainsi que des signes cliniques au cours des premières semaines de gestation(les nausées et les vomissements)

La période de fin de gestation chez la chienne se traduit par plusieurs signes qui sont assez significatifs :

  • Une augmentation du poids et du volume corporel de la chienne.
  • Une augmentation de l’appétit de la chienne, les quantités de nourriture nécessaires pour sa satiété sont beaucoup plus conséquentes.
  • Durcissement et grossissement des mamelles.
  • Des changements comportementaux de la chienne : plus le moment de la mise-bas approche, plus elle a tendance à s’isoler et à beaucoup plus dormir.
  • Le ventre de la chienne s’arrondit de façon nette avec une forte augmentation du volume de la ceinture abdominale.

Contrôle vétérinaire d’une gestion

L’intérêt d’un contrôle vétérinaire d’une gestation pour la chienne réside dans le fait de savoir précisément et de façon précoce si la saillie a réussi, et que la chienne est bien gestante.

Le contrôle vétérinaire permet également d’avoir une estimation sur le nombre de chiots de la portée, d’orienter vers le type d’alimentation nécessaire à la chienne et de déceler les éventuelles complications qui pourraient avoir lieu lors de la gestation ou de la mise bas.

Il faut savoir qu’hormis le vaccin contre l’herpès virus, aucune vaccination ne doit être effectuée sur la chienne lors de sa période de gestation, c’est pourquoi, il sera nécessaire de mettre à jour ses vaccins avant la saillie.

Il est nécessaire de demander conseil à un vétérinaire si la chienne est sous traitement médicamenteux, certains traitements peuvent être dangereux pour les fœtus pouvant même causer une fausse couche.

Lors de la gestation de la chienne, il est nécessaire de porter attention sur tous les symptômes qui pourraient apparaître, certains d’entre eux peuvent être le signe d’une maladie qui représente un réel danger pour les fœtus et dans certains cas peuvent mener au décès de la chienne.

En cas de doute, il est nécessaire de rapidement consulter un vétérinaire pour prendre les mesures nécessaires afin d’éviter les éventuelles complications.

La mise-bas chez la chienne

Pendant la mise bas, il ne faudra pas intervenir dès le début, la chienne sait comment s’y prendre et s’en sortira très bien toute seule. Il faut savoir qu’au moment de la mise bas, la chienne pourrait devenir agressive envers ses maîtres, c’est une réaction naturelle chez elle qu’elle adopte pour protéger ses chiots.

Les chiots devront toujours être près de leur mère, il faudra parfois les déplacer pour les mettre près des mamelles de la chienne.

Il arrive que le chiot ne puisse pas respirer après l’expulsion, il faudra alors désencombrer ses voies respiratoires, et si cela ne fonctionne pas, il faudra lui tirer délicatement la langue.

Nombre de chiots par gestation chez la chienne

En moyenne, une chienne donne naissance à 6 chiots par portée, mais ce nombre de chiots dépend principalement de la race et de la taille de la chienne :

  • Chez les races de chiens de petite taille, les femelles donnent naissance en moyenne à trois ou quatre chiots par portée.
  • Chez les chiens de grade taille, les femelles donnent naissance à sept chiots en moyenne, mais il n’est pas rare qu’elles aient des portées dépassant 10 chiots.

Afin de savoir à combien de chiots la chienne donnera naissance, il est possible de l’emmener chez le vétérinaire, ce dernier pourra avoir recours à une échographie.

L’imagerie médicale ne permet pas toujours de connaître avec exactitude le nombre de chiots, mais elle donne une estimation assez précise.

Le cas de la césarienne chez la chienne

Lorsque la chienne n’est pas en mesure de mettre bas de façon naturelle, le vétérinaire a recours à la césarienne, qui est une intervention chirurgicale opérée afin de faire sortir les chiots après avoir incisé son utérus.

Lorsque la situation ne présente pas de complications, la césarienne est une opération assez rapide. Une fois la chienne anesthésiée, l’opération se déroule assez rapidement, les chiens sont sortis par le vétérinaire, et pendant que ce dernier s’occupe de la mère, et suture ses plaies, une partie du personnel s’occupe des chiots.
.

Mort intra utérine d’un chiot

Lors de la mise bas de la chienne, il arrive assez fréquemment que certains des chiots expulsés soient morts à la naissance, il est important de savoir comment réagir à la mort intra utérine d’un chiot :

  • Il faudra laisser la chienne passer du temps avec le chiot mort : la chienne sait combien de chiots elle a mis au monde, et si le chiot mort est retiré, elle va passer du temps à les chercher, elle sera agitée. Il faudra lui laisser le temps de réaliser qu’ils sont morts.
  • Il faudra retirer le chiot mort quand la chienne ne fera pas attention, cela évitera de la stresser.
  • Il faudra faire examiner le cadavre du chiot par un vétérinaire, cela permettra de déterminer si la chienne et les chiots courent un risque.

Complications diverses à la mise bas

La mise bas chez la chienne comporte des complications et des risques, c’est pourquoi il est nécessaire que la chienne bénéficie des soins adaptés pendant la gestation :

  • La chienne devra être vermifugée et vaccinée : la vermification devra se faire une fois avant les chaleurs et une seconde fois au début de la troisième semaine de gestation. Les vaccins aussi devront être à jour, et idéalement renouvelée avant l’accouplement, ainsi, ses anticorps pourront être transmis aux chiots.
  • Il ne faut donner aucun médicament à la chienne pendant la gestation sans consulter au préalable un vétérinaire, certains médicaments peuvent entraîner une fausse couche.
  • Durant la gestation, des infections bactériennes et parasitaires peuvent survenir, c’est pour cela qu’il est important de veiller à l’hygiène de la maison, et au nettoyage des affaires de la chienne.

La chienne est également exposée à d’autres risques qui la mettent en danger, elle et ses chiots lors de la gestation

Les accidents de la gestation

Ils sont à l’origine du blocage de la gestation, ils peuvent causer le décès des chiots et donner lieu à une infection utérine. La chienne peut courir un grand danger, son pronostic vital pourrait être engagé.

La gestation extra-utérine

Il s’agit du développement des embryons à l’extérieur de l’utérus, ce cas est très rare chez la chienne. Généralement, la gestation extra-utérine est due à la rupture de l’utérus vers la fin de la gestation, faisant que les fœtus se retrouvent dans l’abdomen, privés des conditions nécessaires à leur développement, ils subissent un dessèchement.

Une intervention chirurgicale pour la chienne dans ce cas est nécessaire.

La torsion utérine

Il s’agit d’une torsion de l’une des deux cornes utérines, cette dernière tourne sur elle-même, causant de vives douleurs chez la chienne. Dans ce cas, une prise en charge rapide chez le vétérinaire est nécessaire, la chienne devra subir une intervention chirurgicale.

La supergestation

Il faut savoir que les chaleurs chez la chienne ne s’arrêtent pas après l’accouplement, elle peut être saillie une seconde fois pas un autre mâle. La chienne peut avoir des chiots de deux pères différents lors de la même portée.

Questions fréquentes

L’âge à partir duquel la chienne peut être saillie dépend de sa race : pour les chiennes de race de petite taille, il est possible de la faire saillir à partir de 1 an, quant aux chiennes de race de grande taille, la saillie pourra se faire à partir de ses 2 ans.
Il faut savoir que plus la chienne vieillit, plus les risques de complications lors de la gestation augmentent aussi, c’est pourquoi il n’est pas conseillé de faire saillir une chienne à partir de l’âge de 6 ans pour les races de grandes tailles et de 8 ans pour les races de petite taille.

Il est possible de demander conseil à un vétérinaire pour connaître les détails concernant sa chienne afin de lui éviter d’éventuelles complications.

Les contractions utérine chez la chienne se produisent généralement entre 6 et 12 heures avant la mise bas, et cette durée peut aller jusqu’à 36 heures pour la chienne qui met bas pour la première fois.

Les contractions sont le début de la préparation pour la mise bas chez la chienne, elle ne peuvent pas être vues à l’œil nu par les maîtres de la chienne, mais à ce stade de la gestation, des changements dans les habitudes et le comportement de la chienne s’opèrent : elle s’énerve et gratte le sol, elle se déplace dans tous les sens de façon exagérée, elle s’agite et refuse de s’alimenter.

Lorsqu’une chienne n’a pas encore atteint la maturité physique qui lui permet de supporter une gestation, elle peut faire face à des risques et des complications :

- Une gestation précoce chez une chienne peut causer de graves problèmes, notamment lors de la mise bas, elle ne sera pas en mesure d’expulser les chiots, ils resteront coincés, ce qui causera leur décès. Il existe également un risque de décès de la chienne si elle n’est pas prise en charge rapidement par un vétérinaire.

- Si la mise bas se passe bien, et que les chiots sont mis au monde, le problème de la maturité psychologique de la chienne subsistera, il arrive que les chiennes trop jeunes ne soient pas en mesure de s’occuper de leurs chiots, elles les délaissent complétement, et sans l’intervention des maîtres, ils ne pourront pas survivre.

Lorsqu’une chienne trop jeune se fait saillir, il est impératif de consulter un vétérinaire, il sera en mesure de déterminer si la chienne est assez mature pour une gestation, dans le cas contraire, l’avortement sera conseillé.

La période des chaleurs chez la chienne est le moment indiqué pour la reproduction, elle survient la première fois vers l’âge de 6 mois chez les races de chiens de petite taille, et aux environs de 18 mois pour les races de chiens de grande taille.

Les chaleurs se produisent en général deux fois par an chez la chienne : au printemps et en automne, mais il faut savoir que les chiennes peuvent être en chaleur à n’importe quelle période de l’année.

La mise bas de la chienne se déroule généralement de façon normale, sans complications, mais il arrive qu’elle se déroule de façon anormale, on parle alors de mise bas dystocique, dans ce genre de cas, une bonne préparation peut s’avérer nécessaire.

La préparation de la mise bas de la chienne se fait pour s’assurer de son bon déroulement, et que les conditions soient propices à la naissance des chiots et d’éviter les différentes complications qui pourraient survenir.

Certains produits peuvent être nécessaires pour réduire les risques de mortalité chez les chiots, c’est pourquoi il faudra penser à les commander une dizaine de jours avant la mise bas, ils pourraient s’avérer très utiles le moment venu.

Pour bien préparer la naissance des chiots il faudra :

1-Préparer le lieu de la mise bas

Préparer le lieu où la mise bas se produire : il faudra choisir un lieu calme à l’écart des passages fréquents et doit également répondre à des conditions de température. Une fois que l’emplacement sera désigné, on devra procéder à un nettoyage et une désinfection de ce dernier en utilisant des produits adaptés.

2-Préparation des produits et du matériel nécessaire pour la mise bas

Il est possible que la chienne ne puisse pas s’occuper de ses chiots après la mise bas, c’est pour cela qu’il est important de bien se préparer :

- Lors de la mise bas, ou après la naissance des chiots, il est possible que la mère écrase ses chiots, pour éviter cette éventualité, il est conseillé d’utiliser un box de mise bas pour chiens.

- La température du box ou de la pièce dans laquelle se produit la mise bas devra être adaptée pour que les chiots survivent et se développent de façon normale, ils ont besoin de chaleur. Il est recommandé de chauffer la pièce et d’éviter la baisse de température ainsi que les courants d’air.

- Pendant la mise bas, il faut s’attendre à ce qu’il y ait beaucoup de liquide qui coule dans la pièce, et il ne sera pas possible de la nettoyer dans l’immédiat, c’est pourquoi il est conseillé de préparer des alèses et de les disposer le moment venu.

- Après la naissance des chiots, leurs voies respiratoires peuvent être obstruées, si la chienne ne s’en occupe pas, il faudra utiliser un mouche bébé pour les vider afin que le chiot puisse respirer.

- Clamper le cordon ombilical et désinfecter la zone avec un désinfectant adapté, cela permettra d’éviter d’éventuelles infections qui pourraient survenir par la suite.

- Il se peut que la montée de lait ne soit pas suffisante ou que le nombre de chiots soit beaucoup trop grand. Dans ce genre de cas, il est conseillé d’utiliser du lait maternisé, cela permet de compenser le manque de lait de la chienne. Le lait maternisé est administré aux chiots à l’aide d’un biberon ou d’une sonde alimentaire.

- Les chiots peuvent avoir besoin d’être frictionnés avec une serviette, cela permet de les réchauffer les premiers jours suivant la naissance.

- Lorsque l’on doit toucher les chiots, il faudra nécessairement se désinfecter les mains en utilisant un produit adapté, notamment les premiers jours après la naissance.

- Il faudra procéder à une désinfection régulière de la pièce ou du box, il faudra s’y prendre quand la chienne sort pour faire ses besoins.

- Il faudra observer les chiots et suivre leur prise de poids pour s’assurer qu’ils ont un développement normal et de déceler tout problème pour les prendre en charge rapidement.

Plusieurs facteurs vont influencer le poids du chiot à la naissance :

- La race du chien.
- Le nombre de chiots dans la portée.
- L’état de santé de la chienne et son alimentation.
- L’âge de la chienne lors de la gestation.

Au vu du grand nombre de facteurs qui entrent en jeu et qui influencent le poids du chiot à la naissance, il est difficile de le déterminer avec précision.
En moyenne, pour les races chiens de petite taille, ne dépassant pas 10 kg, les chiots auront un poids se situant entre 70 et 100 gr à la naissance.

Quant aux races de chiens de grande taille, si la mère pèse 40 kg, ses chiots auront un poids de 500 gr en moyenne à la naissance.

Il faut savoir que la mise bas peut durer entre 4 et 8 heures en moyenne chez la chienne, c’est pourquoi il faudra attendre pendant ce délai pour que tous les chiots soient expulsés.

Pour savoir s’il reste des chiots dans le ventre de la chienne, il faudra procéder à une palpation de son abdomen, mais il est impératif de veiller à le faire délicatement, ainsi, il sera possible de sentir s’il reste un chiot dans son ventre.

Le temps entre l’expulsion de chaque chiot est très variable, il peut être d’une vingtaine de minutes ou peut s’étaler à deux heures.

La mise bas chez la chienne dure en moyenne entre quatre et huit heures, mais peut durer jusqu’à 24 heures dans certains cas.

Après la mise bas, les chiots pourraient avoir besoin de certains soins si la chienne ne s’en occupe pas correctement. Il faudra les frictionner avec une serviette pour les réchauffer, mais aussi dans certains cas, il se peut que leurs voies respiratoires soient obstruées, il faudra alors les vider en utilisant un mouche bébé ou tirer la langue du chien en cas de besoin pour qu’il puisse respirer.

Le nombre de chiots par portée varie en fonction de la taille de la chienne, de son âge et de différents autres facteurs. Ainsi, les races de chiens de grande taille peuvent avoir des portées allant de 10 à 14 chiots en moyenne, pour ce qui est des races plus petites, en général elles sont de 5 chiots par portée en moyenne.

La perte ou la fonte du bouchon muqueux est l’équivalent de la perte des eaux chez la chienne, elle se produit généralement environ 24 heures avant la mise bas.

Il s’agit d’un écoulement vulvaire qui se produit chez la chienne avant que les premières contractions. Le bouchon muqueux fond pour prendre une forme liquide, ce phénomène peut être observé chez la chienne par ses maîtres, c’est le signe que le col est ouvert et que la mise bas est sur le point de se produire.

Le plus souvent, la perte du bouchon muqueux n’est pas remarquée chez la chienne, elle a tendance à se nettoyer quand elle se produit.