Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

La gingivite chez le chien

Chez les chiens et comme chez la plupart des carnivores, l’hygiène bucco-dentaire est un paramètre très important pour prévenir les troubles bucco-dentaires qui constituent des motifs assez fréquents de consultation chez le vétérinaire et qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur le chien. Parmi ces troubles dentaires chez le chien, on trouve la gingivite.

La gingivite chez le chien est l’inflammation de la gencive et qui est considérée comme la première phase de la maladie parodontale (gingivite + parodontite) qui est une maladie qui touche environ 66% des chiens et peut avoir de graves conséquences si elle n’est pas traitée.
Contrairement à la gingivite qui est une affection réversible, la maladie parodontale entraîne la destruction irréversible des tissus de soutien des dents.

Cette première étape de la maladie parodontale chez le chien est due à un dépôt de la plaque dentaire sur les dents du chien. Cette plaque dentaire est formée à la suite d’accumulation de débris alimentaires, source de nourriture et de prolifération pour les bactéries.

A ce stade de gingivite, la maladie parodontale est encore réversible si le chien est rapidement pris en charge.

La gingivite est une inflammation qui peut toucher les chiens de n’importe quel âge même si elle est fréquente chez les chiens âgés.

Symptômes de la gingivite chez le chien

Les maladies bucco-dentaires chez le chien peuvent passer inaperçues lorsqu’elles se déclenchent, raison pour laquelle, il est recommandé de vérifier la bouche du chien pour détecter toute modification de la cavité buccale.

Les symptômes de la gingivite chez le chien consistent en des symptômes locaux qui touchent la cavité buccale et les symptômes généraux qui se manifestent par une dégradation de l’état général du chien.

Au niveau local, le premier signe d’une gingivite chez le chien est le gonflement des gencives qui deviennent rouges, on parle d’une hyperplasie gingivale. Une ligne de couleur rouge traversant le long de la gencive se forme également.

Lors de l’inflammation de la gencive chez le chien, celle-ci saigne facilement au contact d’un aliment dur ou lorsque le chien croque un bâton à mâcher. Ce saignement est suivi de douleurs ce qui peut entraîner le refus du chien à s’alimenter. Dans certains cas, on peut également constater la présence d’abcès dentaires chez le chien qui contiennent du pus ou du sang.

Une gencive malade est un lieu propice à la prolifération bactérienne. Les bactéries produisent alors des composés volatiles malodorants responsables d’une mauvaise haleine, appelée halitose, lors d’une gingivite chez le chien. L’halitose est généralement le motif de consultation qui about à un diagnostic de gingivite chez le chien.

Sur le plan général, le chien manifeste des changements de comportement en relation avec l’état de la cavité buccale :

  • Perte d’appétit ;
  • Douleurs à la mastication ;
  • Perte de poids ;
  • Tendance à se gratter la mâchoire ;
  • Une hypersalivation ;
  • Le chien devient déprimé, triste et agressif.

Comme la gingivite est la première phase de la maladie parodontale, si elle n’est pas traitée, on peut également constater d’autres symptômes plus graves :

  • Le chien a des dents pourries et à qui il lui manque quelques dents.
  • Dissémination bactérienne dans tout l’organisme.

Que faire en cas de gingivite chez le chien

Une gingivite chez le chien altère considérablement sa qualité de vie, il est donc nécessaire d’agir immédiatement dés l’apparition des premiers signes de l’inflammation de la gencive : douleurs lorsque le chien mange, gencive gonflée et de coloration rouge foncée.

D’abord, il faut instaurer des mesures d’hygiène bucco-dentaire qui ont pour objectif de lutter contre la plaque dentaire. Dans ce sens, un brossage dentaire est nécessaire. En effet, à l’aide d’un dentifrice et une brosse à dents spécialement conçus pour chiens, il faut lui brosser régulièrement les dents.
Il existe également de la propolis en poudre, connue pour ses vertus antibactériennes, qui peut être utilisée pour brosser les dents du chien.

En parallèle à ces mesures hygiéniques, des substances et des produits anti-plaque dentaire peuvent être rajoutées à l’eau de boisson. Il existe des solutions naturelles qui peuvent remplacer ces produits anti-plaque et consistent en : eaux aromatiques (hydrolats) de sauge ou de laurier noble à vaporiser sur les dents du chien. Ces solutions naturelles ont des vertus antibactériennes contre les bactéries responsables de la formation de tartre.

Il est également conseillé d’encourager l’activité masticatoire du chien à l’aide d’os ou de bâtons à mâcher, si le chien ne ressent pas de douleurs. Dans certains cas, si les dents du chien sont entartées, des séances de détartrages peuvent être envisagées chez le vétérinaire. Le détartrage se fait sous anesthésie générale.

Causes entraînant des gingivites chez le chien

La gingivite chez le chien est causée principalement par l’accumulation de plaque dentaire et de tartre. Ceux-ci sont le plus souvent causés par une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

La plaque dentaire est formée par l’accumulation de bactéries (streptocoques et actinomyces) présentes dans la salive et qui produisent des substances avant de former une pellicule de coloration orangée sur les dents. Cette pellicule, lorsqu’il n’y a pas de brossage des dents, devient épaisse et formée ensuite par des couches de glycoprotéines et de polysaccharides et d’autres germes bactériens.

C’est cette plaque dentaire qui libère des toxines responsables de l’irritation de la gencive entraînant une gingivite.

D’un autre côté, la minéralisation de la plaque dentaire entraîne la formation du tartre qui cause également un processus inflammatoire de la gencive et aggrave la situation.

Si elle n’est pas rapidement traitée, la gingivite peut entraîner de graves complications sur la santé du chien.

Il est important de souligner que la formation de la plaque dentaire et du tartre, responsables de la gingivite chez le chien, est favorisée par des facteurs aggravants qui sont :

  • Le régime alimentaire.
  • Manque d’entretien de l’hygiène buccale et dentaire.
  • Prédisposition génétique des petites races de chiens.
  • Une insuffisance rénale aiguë.
  • Stomatite ulcérative.

En résumé, la principale cause d’une gingivite chez le chien est une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui favorise la formation de la plaque dentaire et du tartre.

Remède gingivite pour les chiens

Reconnaître les premiers signes d’une gingivite chez le chien est une étape très importante pour mettre en œuvre une stratégie thérapeutique rapide qui a pour but de déterminer rapidement la cause de l’inflammation de la gencive et éviter le risque de complications.

La première chose à faire est donc d’emmener le chien malade chez le vétérinaire. Ce dernier, après examen clinique par inspection de l’état de la gencive et de la cavité buccale, vérifiera s’il y a présence ou pas de lésions gingivales, de plaies ou d’abcès.

Généralement, le vétérinaire recommandera deux types de traitements :

  • Un traitement hygiénique : il s’agit d’un nettoyage des dents qui peut consister en un brossage de dents ou en administration de substances anti-plaques dentaires. Le vétérinaire recommandera également des mesures qui favorisent la mastication : os ou bâtons à mâcher, ou une alimentation spéciale destinée à réduire la production calcique et qui a également un effet abrasif pour empêcher la formation de la plaque dentaire et du tartre.
  • Traitement antibiotique : l’utilisation de certains antibiotiques permet l’élimination de bactéries présentes dans la cavité buccale et qui participent à la formation de la plaque dentaire.
  • Détartrage : lorsque la plaque dentaire se minéralise, elle se transforme en tartre. Il est impossible d’éliminer le tartre par simple brossage des dents du chien, raison pour laquelle, le vétérinaire recommandera un détartrage qui sera effectué sous anesthésie générale et à l’aide d’appareils de dentisterie et d’ultra-sons.
  • Chirurgie : dans certains cas, des opérations chirurgicales sont nécessaires pour l’extraction de dents pourries.

Il est donc nécessaire d’emmener rapidement le chien malade chez le vétérinaire qui déterminera la cause principale de la gingivite et mettra en œuvre une stratégie thérapeutique adéquate.

Quand la gingivite du chien devient chronique

En fonction des lésions qui se forment à l’intérieur de la cavité buccale lors de la gingivite, celle-ci peut évoluer en différentes formes :

  • La gingivite érythémateuse.
  • La gingivite ulcéro-nécrotique.
  • La gingivite hyperplasique chronique.

Dans cette forme chronique, la gingivite persiste jusqu’à la mort de l’animal avec généralement des lésions localisées au niveau de 10% du tissu gingival. Des études ont montré que la bactérie responsable de la chronicité de la gingivite chez le chien est la Prevotella.

Il est donc important de rapidement soigner la gingivite pour éviter une évolution chronique qui pourra entraîner des conséquences graves sur la santé du chien.

Prévention hygiène dentaire du chien

La gingivite chez le chien est causée par une mauvaise hygiène bucco-dentaire qui conduit à l’apparition de la plaque dentaire et du tartre.

Des mesures hygiéniques et préventives existent pour prévenir l’apparition des gingivites et leurs complications vers la maladie parodontale.
Voici quelques conseils de prévention de la gingivite chez le chien :

Il faut savoir qu’il est très important d’habituer votre chien à lui brosser les dents dés son jeune âge. Des dentifrices et des brosses à dents spécialement conçus pour chiens sont disponibles et sont le meilleur moyen d’éviter l’installation de plaques dentaires et du tartre.

Ensuite, il faut encourager l’activité masticatoire de votre chien dans le but d’user la plaque dentaire. Il existe pour cela plusieurs aliments : croquettes, bâtons à mâcher, les os récréatifs ou les plaquettes enzymatiques.

Questions fréquentes

Il existe en effet plusieurs traitements naturels pour la gingivite du chien. Parmi ces traitements, il existe ceux qui sont destinés à soulager le chien victime de l’inflammation. Un spray de propolis qu’on peut fabriquer en y ajoutant une goutte de l’huile essentielle de la menthe poivrée qu’on pulvérise dans la cavité buccale deux fois par jour.

Une autre astuce consiste à tamponner doucement la gencive malade de votre chien avec du silicium organique. Cette application en compagnie du spray propolis permet de décongestionner la gencive.

Par ailleurs, il est important d’emmener le chien malade chez le vétérinaire car seul ce dernier est capable d’établir un diagnostic précis et ainsi mettre en œuvre le traitement adéquat.

Toutefois, il est nécessaire de déterminer la cause de l’inflammation pour mettre en œuvre la conduite à tenir dans ce cas.


Le traitement curatif de la gingivite chez le chien est un traitement généralement hygiénique recommandé par le vétérinaire. Autrement dit, il consiste en un nettoyage des dents soit par le brossage, le détartrage ou par une opération chirurgicale.

L’utilisation des antibiotiques dans le traitement des gingivites est déconseillée. Sauf dans le cas de gingivite ulcéreuse ou ulcéro-nécrotique.


La gingivite chez le chien est une affection bucco-dentaire qui touche les chiens de n’importe quel âge. Toutefois, les chiens âgés de plus de 7 ans sont plus disposés, en particulier si leur hygiène bucco-dentaire n’est pas bonne.

Il est donc important d’installer une habitude de brossage des dents de votre chien dés son jeune âge.