Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

La leptospirose chez le chien

La leptospirose est une maladie régulièrement diagnostiquée chez les chiens. C’est une maladie infectieuse dangereuse et contagieuse qui touche les chiens, notamment ceux qui vivent à l’extérieur. La leptospirose représente un réel danger pour l’espèce canine, avec un risque de contagion à d’autres animaux et même pour l’homme.

La leptospirose canine est causée par une contamination par des leptospires, plus précisément des souches pathogènes de l’espèce bactérienne Leptospira interrogans, bactérie appartenant au genre Leptospira. C’est une bactérie pathogène pour l’homme et d’autres animaux.

Elle est assez résistante en milieu extérieur dans des conditions favorables de température et d’humidité.

La capacité des leptospires à provoquer une leptospirose chez un chien dépend de l’âge du chien et de sa capacité à développer une réponse immunitaire. Par exemple, plus le chien âgé plus le pouvoir pathogène de la bactérie est élevé.

Suite à la contamination du chien par les leptospires, les germes bactériens pénètrent dans le sang et s’y multiplient, le sang étant un milieu favorable à leur multiplication. Ceci s’accompagne par la libération de toxines qui vont provoquer des lésions des parois vasculaires.

Par la suite, les leptospires vont s’introduire principalement dans le foie et les reins et les coloniser. D’autres organes peuvent être ciblés comme le système nerveux, le système génital, les yeux et le tube digestifs. La maladie va se déclencher en prenant différentes formes : suraiguë, aiguë et chronique, accompagnées de divers signes cliniques.

Les symptômes de la leptospirose

La leptospirose chez le chien se caractérise par des signes cliniques variés. Ceci s’explique d’une part par la diversité des organes cibles de la bactérie, d’autre part, par la virulence de la souche pathogène bactérienne.

Généralement, le chien est prostré, fatigué et présente une fièvre. Ces symptômes sont accentués selon la forme que prendra la maladie. En effet, la leptospirose dans sa forme aiguë peut se manifester par une :

Forme gastro-entérite hémorragique :

  • diarrhées hémorragiques ;
  • vomissements ;
  • méléna : présence de sang digéré dans les selles du chien ce qui leur donne une couleur noire.

Forme ictèro-hémorragique :

Lorsque le foie et les reins sont atteints, de la fièvre, une anorexie et un état d’abattement sont observés chez le chien. On note également :

  • des vomissements qui, à court terme, mènent à une déshydratation plus ou moins grave ;
  • une atteinte hépatique qui se manifeste par un ictère (communément appelé jaunisse),
  • une insuffisance rénale aiguë : elle se traduit par une tendance anormale à boire et à uriner. Le chien boit et urine beaucoup.

Dans certains cas, la leptospirose chronique chez le chien est à l’origine des néphrites et d’hépatites chroniques qui s’accompagnent de symptômes spécifiques.

Des inflammations oculaires (uvéite) chez le chien, des troubles pulmonaires (hémorragiques) ainsi qu’une pneumonie peuvent également se manifester.

Ces symptômes devraient vous alerter quant à l’état de santé du chien, ils sont des indicateurs d’une leptospirose chez le chien. Une prise en charge rapide est plus que nécessaire. En effet, dans sa forme ictèro-hémorragique, la maladie peut s’avérer fatale en moins d’une semaine si des soins adéquats ne lui sont pas prodigués.

Lors d’une leptospirose suraiguë, le chien ne décrit quasiment aucun symptôme. C’est une forme asymptomatique de la maladie, elle est fatale pour le chien. La mort de l’animal survient en moins de 48 h.

Temps d’incubation de la leptospirose chez le chien

Les symptômes de la leptospirose chez le chien vont commencer à apparaître environ une semaine après la contamination par la bactérie, ce délai correspond à la durée d’incubation de la leptospirose. Quelle que soit la forme de la maladie ou de son évolution, le temps d’incubation va varier de 3 jours à une semaine

Le mode de transmission de la leptospirose chez les chiens

Les leptospires peuvent contaminer les chiens et divers mammifères domestiques et sauvages. Des dizaines d’espèces animales susceptibles d’être infectés par les leptospires et les transmettre ont été répertoriées : rongeurs, chevaux, porcins…

Après une contamination par les leptospires, l’infection va prendre plusieurs étapes et les bactéries pathogènes vont coloniser les reins et se multiplier dans les tubules rénaux. Par la suite les leptospires sont excrétés (éliminés) dans les urines de l’animal infecté et se retrouver ainsi dans le milieu extérieur. De cette façon, les leptospires se disséminent par exemple dans les eaux (rivières, lacs, mares…).

Lorsque le chien se baigne dans ces eaux ou en cours d’une ballade se retrouve en contact avec une source souillée par les urines chargées d’excrétions bactériennes, il se contamine à son tour. C’est un mode de transmission indirect, il est très fréquent.
La contamination peut aussi se produire directement au cours d’un contact direct avec un animal infecté.

Pour ce mode de transmission, les rongeurs constituent le principal vecteur de la maladie. Souris et rats représentent un risque épidémiologique important, ce qui a donné à cette maladie l’appellation de ‘’maladie des égoutiers’’.

Il faut savoir que les animaux vecteurs de la maladie peuvent être des animaux malades ou seulement porteurs du pathogène. En effet, certains animaux, sauvages en particulier, peuvent être infectés par les leptospires sans pour autant développer des symptômes, ce sont des porteurs asymptomatiques. Parfois, même après guérison, l’excrétion de la bactérie dans les urines peut persister quelques semaines ou quelques mois.

Comment diagnostiquer la leptospirose chez le chien ?

La leptospirose touche généralement les chiens de l’extérieur, qui se baladent fréquemment dehors et en pleine nature. Certaines formes de la maladie, s’accompagnent de symptômes parfois fulgurants, de manière brutale.

Si le chien présente des signes caractéristiques d’une infection par les leptospires, il est nécessaire de prendre rendez-vous chez le vétérinaire afin d’établir un diagnostic et de prévoir les traitements adéquats.

Le diagnostic de la leptospirose chez le chien se base sur des analyses du sang : NFS (Numération Formule Sanguine). Des tests biochimiques et des échographies abdominales seront également nécessaires.

Un test sérologique (analyse du sérum du chien) est un examen très utilisé pour le diagnostic final de la leptospirose. Ce test a pour but de déterminer le taux des anticorps produit dans l’organisme du chien lors de la contamination par les leptospires.

Confirmer la présence des leptospires dans le sang ou les urines peut se faire également en cherchant de l’ADN des bactéries par méthode PCR ou (Polymerase Chain Reaction). Cette méthode est appliquée quand il s’agit de chiens qui n’ont pas été sous antibiothérapie.

Traitement pour soigner la leptospirose

Le traitement de la leptospirose chez le chien se base essentiellement sur l’usage des antibiotiques, un traitement symptomatique est également nécessaire pour soulager des symptômes qui accompagnent la maladie.

Les leptospires présentent une certaine sensibilité à des antibiotiques, notamment l’amoxycilline et la doxocycline. Le traitement antibiotique est administré par étapes, deux semaines chacune. Il a pour but de :

  • détruire les leptospires présents dans la circulation sanguine et dans les différents tissus et organes ;
  • éviter l’évolution de la maladie vers des atteintes hépatiques ou rénales chroniques.

Dans la plupart des cas de leptospirose chez le chien, une hospitalisation est nécessaire afin d’administrer les antibiotiques. De plus, différents actes médicaux lui seront prodigués pour traiter les symptômes provoqués par les atteintes des organes et leur sévérité. Il peut s’agir notamment de perfusions, dialyses, alimenter le chien par voie entérale ou parentérale.

La leptospirose chez le chien est une maladie grave, parfois fatale. Les chances de guérison du chien sont variables et le pronostic de la maladie est imprévisible. Ceci dépendra en particulier de la sévérité de la souche bactérienne et de la capacité de l’organisme du chien à développer une réaction efficace.

Prévention de la leptospirose

Prévenir de la contamination du chien par les souches pathogènes de leptospire se base essentiellement sur la vaccination. Le vaccin contre la leptospirose constitue la meilleure prévention qui soit indiquée pour protéger le chien contre toute infection bactérienne par les leptospires.

Des mesures préventives d’ordre sanitaire peuvent être prises afin de limiter le risque de contamination des chiens. Ceci concerne en particulier les dératisations des habitats et des locaux accueillant des chiens, les rongeurs sont des vecteurs importants de la maladie.

Veiller à adopter des mesures d’hygiène stricte de sa niche ou de son environnement en général : le nettoyage régulier et la désinfection.

Vaccin contre la leptospirose et son prix

Le vaccin contre la leptospirose chez le chien fait partie des vaccinations classiques du chien. Une primo-vaccination est effectuée dès l’âge de 3 mois. Elle est pratiquée en deux injections.

Des rappels annuels seront nécessaires pour renforcer l’efficacité de la protection. Chez certaines catégories de chiens à risque, comme les chiens de chasse, un rappel tous les 6 mois est fortement recommandé.

Une vaccination du chien contre la leptospirose coûte en moyenne 60,00 €. Elle fait partie de la vaccination dite CHPPILR (Maladie de Carré, Hépatite de Rubarth, Parvovirose, Parainfluenza, Leptospirose, Rage).

Prise en charge de l’assurance chien en cas de leptospirose

La leptospirose est une maladie dangereuse chez les chiens. Dans la plupart des cas, une prise en charge immédiate avec la mise en place des différents traitements augmentera ses chances de guérison et lui fera éviter des complications souvent graves.

Ainsi, une consultation d’urgence, une hospitalisation pour des soins intensifs, une antibiothérapie qui s’étale sur plusieurs semaines constituent quelques-uns des éléments de prise en charge d’un cas de leptospirose chez le chien. Ces différents actes vétérinaires, médicaux et hospitaliers risquent d’engendrer des couts qui pèsent lourd sur votre budget.

Pour vous éviter des frais de soins faramineux ou imprévus, une assurance chien représente la solution idéale. En souscrivant à une assurance santé chien, vous avez la possibilité de vous faire rembourser une partie ou la totalité des frais engagés.

Certaines mutuelles chien commencent à 3,90€ par mois. Les assurances santé animaux disposent de différentes offres et formules, Une mutuelle chien vous permettra même de rembourser l’intégralité des frais de vétérinaires engagés.

De diverses formules sont proposées par les plus grands acteurs d’assurance en France. N’hésitez pas à comparer les meilleures assurances chiens et chats sur animaux-relax.com, et offrez à votre chien les soins nécessaires en cas de maladies et des soins préventifs également. Certaines formules couvrent notamment la vaccination, un acte préventif primordial dans la prévention contre la leptospirose chez le chien.

Les risques pour l’homme de la leptospirose

L’homme est susceptible d’être contaminé par les souches bactériennes de leptospires, le chien est la principale origine de la contamination. Cette contamination se produit lors du contact direct avec les sécrétions de l’animal infecté. Elles sont transmises à l’homme via les plaies ouvertes sur la peau ou à travers le nez, la bouche ou les yeux.

Elle peut également survenir suite à un contact indirect avec les éléments contaminés, par les urines notamment. Ceci se produit souvent lors de baignades dans les eaux douces, ou l’ingestion d’aliments souillés par les sécrétions.

Le risque de contamination est très élevé pour les éleveurs, le personnel travaillant dans le domaine vétérinaire ainsi que les pêcheurs ou les baigneurs en eaux douces contaminées. Chez l’homme, la durée d’incubation varie généralement entre une semaine et deux semaines.

La leptospirose est aussi dangereuse pour l’homme, c’est une zoonose à répartition mondiale qui constitue un souci majeur de santé publique. Communément appelée ‘’maladie des rats’’ ou ‘’maladie des égoutiers’’, la leptospirose est reconnue comme maladie professionnelle à travers le monde.

En France métropolitaine, d’après un rapport du Centre National de Référence de la leptospirose, cette maladie représente une incidence de 1 pour 100.000 habitants en 2017. Un taux qui ne cesse de croître, non seulement en France, mais en Europe aussi.

Questions fréquentes

La transmission des germes responsables de la leptospirose aux chiens se fait principalement par contact avec les urines des animaux infectés ainsi que les eaux et les différentes matières souillées par les urines. Les morsures des rongeurs ne constituent pas véritablement un moyen fréquent qui permet de transmettre la maladie au chien.

Ceci s’explique par le fait que les germes bactériens sont très peu présents dans la salive de l’animal infecté. Certes, le risque de transmission est minime mais il ne faut pas le négliger.

Lorsque votre chien est mordu par un rongeur, vous devez réagir immédiatement en procédant au nettoyage de la plaie, la désinfecter puis placer un bandage. Par la suite, vous devez obligatoirement faire consulter votre chien par un vétérinaire dans les heures qui suivent la morsure.

Les rats, rats noirs notamment, sont des vecteurs importants de diverses maladies dont la leptospirose. En cas de présence de rats dans votre habitat, Il faudra penser à faire appel à des spécialistes en extermination des rats afin de procéder à une dératisation.

Les rats font partie des principaux réservoirs de la leptospirose. Les bactéries sont éliminées dans leurs urines, ainsi quand un chien entre en contact avec l’urine souillée par les germes.

Les crottes de rats peuvent parfois se retrouver mélangées avec ces urines, et constituer ainsi une source de contamination.