Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

La maladie de carré chez le chien

La maladie de Carré compte parmi les maladies infectieuses, contagieuses et potentiellement mortelles qui guettent la santé et le bien-être de votre chien. La maladie de Carré est une maladie virale due à un virus proche de celui de la rougeole chez les êtres humais et celui de la peste bovine : le paramyxovirus.

Le virus responsable de la maladie de Carré chez le chien est un paramyxovirus qui fait partie de la famille des Morbillivirus. Il a pour cibles principales les carnivores, dont on retrouve les canidés (loup, chien, renard), certains mustélidés (vison, putois, belettes, martres ou le furet), et d’autres espèces comme le tigre, lion ou le raton laveur.

Ce virus est particulièrement peu résistant et assez fragile dans le milieu extérieur, ce qui fait qu’il peut être détruit rapidement par le soleil et éliminé facilement par de nombreux désinfectants et détergents classiques.

Encore appelée la maladie du jeune chiot, le Distemper ou Canine Distemper Disease dans les pays anglo-saxons. Cette maladie manifeste de nombreux symptômes dont il est préférable d’en avoir une idée afin de pouvoir agir au bon moment.

Quels sont ses éventuels signes cliniques ? Comment est-elle transmise ? Y-t-il des traitements pour soigner cette affection ? Et comment faire pour prévenir sa survenue ?
Vous allez tout savoir dans cet article.

Les symptômes de la maladie de carré

À vrai dire, l’évolution de la maladie de Carré chez le chien est assez complexe. La progression de cette pathologie dépend essentiellement de l’efficacité et l’intensité de la réaction du système immunitaire de l’animal, plus il est fragilisé et non protégé par des vaccins, plus le développement et la progression de la maladie vont se faire rapidement.

Cette affection peut s’exprimer par divers symptômes peu marqués au début de la contamination, pour devenir assez caractéristiques par la suite.

Parmi lesquels on peut observer les signes suivants :

  • Les signes respiratoires : toux sèche, pneumonie, écoulement nasal pouvant être parfois clairs ou purulents ainsi que d’éventuelles dyspnées respiratoires.
  • Les signes digestifs : irritation intestinale, gastro-entérite, vomissements, selles liquides, diarrhées aiguës avec présence d’éventuelles traces de sang.
  • Les signes cutanés : l’apparition de vésicules puis qui évoluent en fistules par la suite.
  • Les signes oculaires : jetage oculaire, irritation des yeux qui deviennent rouges (conjonctivite), des larmoiements, atteinte de la rétine et baisse notable de la vision du chien qui peut parfois aboutir à la cécité.
  • Les signes généraux : une fatigue extrême, augmentation de la température, abattement, perte d’appétit et amaigrissement.

D’autre part, dans les cas les plus sévères on peut constater l’atteinte du système nerveux qui peut s’exprimer par des crises convulsives d’épilepsie, une paralysie, une méningite, des tremblements musculaires et des difficultés motrices.

Cependant, face à un tableau clinique très varié et peu spécifique, parfois même d’expression atypique, poser un diagnostic précis ne va pas être une tâche facile. C’est pourquoi votre vétérinaire traitant va vous demander de faire quelques examens complémentaires, des analyses hématologiques et biologiques à la recherche des anticorps ou bien d’inclusions spécifiques appelées corps de Lentz.

Et pourtant le diagnostic reste toujours un diagnostic d’exclusion, c’est-à-dire un diagnostic par élimination des autres hypothèses ayant en commun les mêmes signes et symptômes.

Temps d’incubation de la maladie de carré chez le chien

Comme on l’a précédemment vu, la maladie de Carré peut s’exprimer cliniquement par des symptômes peu spécifiques et peu marqués chez certains canidés, néanmoins elle peut bien être fatale en particulier chez les petits chiots et chiens non vaccinés.

Une fois que l’animal contracte l’agent pathogène de cette affection, ce dernier va passer dans une période dite d’incubation qui peut durer de 3 à 10 jours.
En réalité, si le chien a été déjà vacciné, sa réponse immunitaire va être plus forte et plus rapide ce qui va empêcher la progression du paramyxovirus, et favoriser la guérison de votre animal de compagnie après un bref épisode fiévreux peu spécifique de 24 à 48 heures.

Par contre si le système de défense de l’animal est défaillant et que sa réponse immunitaire s’avère faible et tardive, la forme aiguë de cette maladie va pouvoir s’installer dans les 7 jours qui vont suivre. Le virus se multiplie et infeste tous les tissus épithéliaux du l’organisme à savoir ceux de l’appareil digestif, génital, urinaire, respiratoire et glandulaire. Le virus colonise la rate, le thymus et la moelle osseuse, ainsi les symptômes précédemment décrits vont pouvoir se manifester au concret.

Le mode de transmission de la maladie de carré entre chien

L’une des caractéristiques du virus de la maladie de Carré chez le chien est sa relative instabilité et fragilité en milieu extérieur. Sa transmission se fait principalement de chien à chien, ce qui fait que cette affection est rencontrée beaucoup plus dans les élevages et les refuges à chiens.

En réalité ces collectivités sont la principale source de ce virus, il suffit qu’un petit chiot infesté soit introduit sans un strict contrôle, pour que le virus se propage et contamine le reste des animaux non protégés par la vaccination. C’est la raison pour laquelle ce virus est tant redouté.

Dès lors la contamination se fait par contact direct, rapproché dit « nez-à-nez » avec des chiens déjà affectés et qui peuvent excréter le virus pendant plusieurs mois.
De même, il se trouve que ce virus peut être transmis à partir des excrétions et sécrétions corporelles comme les jetages nasaux et oculaires (salive, urines et matières fécales) ou par les gouttelettes contaminées suspendues dans l’air, dont l’animal est souvent exposé sans une réelle protection.

D’un autre côté, si la femelle était porteuse du virus, l’infestation par voie placentaire, n’est pas à exclure.

Traitement pour soigner la maladie de Carré : Distemper canine

La maladie de Carré, connue chez les anglo-saxons sous le nom de Canine Distemper disease, n’a malheureusement pas de traitement curatif définitif et efficace puisqu’elle est vite fatale pour l’animal.

Cependant le vétérinaire peut prescrire un traitement symptomatique dont le but est d’apaiser et soulager les symptômes de votre animal, tels que :

  • Les antibiotiques à large spectre de type pénicilline.
  • Les anti-vomitifs et anti-diarrhéiques.
  • Les pansements gastriques à base d’argile.
  • Les compléments alimentaires afin de l’aider à se réhydrater et mieux récupérer.

Dans la plupart des cas, l’hospitalisation est bien souvent nécessaire. Même si l’animal est rapidement pris en charge, son pronostic vital est fortement engagé avec un risque accru de mortalité.

Dans certains cas, les chiens touchés par le virus de la maladie de Carré peuvent se rétablir mais en ayant des séquelles nerveuses comme les crises convulsives épileptique, ou des troubles de locomotions. Ces séquelles peuvent subsister toute sa vie.

Prévention de la maladie de carré (vaccin)

« Mieux vaut prévenir que guérir » dit l’adage.

Bien que cette pathologie n’a pas de traitement curatif efficace qui peut soigner votre animal de façon définitive, il existe certains vaccins capables d’assurer une bonne protection à votre animal de compagnie, qui peuvent perdurer pour une longue période, et qui peuvent surtout prévenir l’infestation par ce virus.

Protocole de vaccination

  • Une injection vers l’âge de 7- 8éme semaine (primo-vaccination). Cette dose est nécessaire surtout chez les petits chiots qui sont jusqu’alors immunisés par les anticorps provenant de leurs mères déjà vaccinées, néanmoins ces anticorps vont disparaître petit à petit, rendant les petits chiots aussi vulnérables et fragiles à cette maladie, c’est pourquoi il est obligatoire de vacciner les petits chiots aux premières semaines de leur vie.
  • Une seconde injection doit être faite 3 à 5 semaines plus tard.
  • Puis un an après, pour qu’ensuite le chien doit recevoir un rappel annuel et régulier pendant toute sa vie.

Il faut savoir qu’au fur et à mesure que le chien vieillit, son système de défense immunitaire s’affaiblit et le rend plus fragile et plus sensible face à toute invasion virale ou bactérienne, d’où l’importance des rappels annuels fait de manière régulière.

Cependant, pour une ultime efficacité, il convient de respecter les règles et précautions suivantes :

  • Les petits chiots en plein période de transition immunitaire doivent être tenus en laisse pendant les petites promenades.
  • Veuillez à restreindre le contact direct avec les autres chiens, notamment les chiens inconnus ou suspectés d’être infestés, aussi les endroits chauds, qui sont très fréquentés par ces animaux.
  • Si votre animal domestique manifeste l’un des symptômes précédemment décrits (perte d’appétit, diarrhée, vomissement), alors il est primordial de contacter immédiatement votre vétérinaire traitant pour une éventuelle consultation.
  • Isoler le canidé et gardez-le loin des autres chiens ou animaux de son entourage.
  • Nettoyer et désinfecter minutieusement, toutes les zones et surfaces, objets, souillés ou susceptibles d’être contaminés, avec des produits détergents classiques comme l’eau de javel.
  • Penser également à nettoyer et désinfecter vos chaussures et vos vêtements du moment qu’ils peuvent servir de véhicule au virus incriminé.
  • Et enfin assurez-vous que la vaccination de votre chien est à jour suivant le protocole proposé.

Vaccin contre la maladie de carré et son prix

La vaccination reste votre meilleure option afin d’assurer la protection de votre animal de compagnie contre la maladie de Carré. Recommandée dès les premières semaines de la vie de votre animal, cette pratique se base simplement sur l’injection d’un agent antigénique (dans ce cas il s’agit du paramyxovirus responsable de la maladie de Carré) dans le but de stimuler le système de défense immunitaire d’un organisme vivant afin d’y développer une immunité adaptative contre un agent infectieux connu.

En règle générale, le prix du vaccin contre la maladie de Carré, que ce soit pour une primo vaccination ou un simple rappel annuel, peut varier entre 50 et 65 euros.

Alors n’attendez surtout pas qu’il soit trop tard, faites vacciner dès maintenant votre doudou avant qu’il ne tombe malade.

Prise en charge de l’assurance chien en cas de maladie de carré

La prise en charge de la maladie de Carré chez le chien englobe l’ensemble des frais de la vaccination et de leurs rappels annuels, les frais vétérinaires, entre consultation et hospitalisation de votre ami à quatre pattes.

Cette prise en charge nécessite donc un budget supplémentaire afin de pouvoir assurer la protection et le maintien du bien être de votre animal de compagnie. Un budget qui peut être onéreux et peser lourd sur votre portefeuille.

Raison pour laquelle il est conseillé de souscrire à une assurance santé pour chien qui va vous permettre de réduire vos dépenses. En effet, il existe des assurances santé chien qui peuvent rembourser jusqu’à l’intégralité des frais vétérinaires.

Il est donc important de bien choisir une assurance santé pour votre chien car les services et les prix varient en fonction des offres. Nous vous conseillons pour cela d’utiliser notre comparateur d’assurance : animaux-relax.com pour faire votre choix.

Questions fréquentes

La maladie de Carré est une pathologie virale contagieuse, reconnue pour être dangereuse, qui affecte préférentiellement les petits chiots encore démunis d’une solide protection immunitaire.

Cette maladie une fois déclarée est mortelle pour le chien. Son organisme est presque complètement détruit et affaibli par l’infection. Le virus se propage rapidement, ne laissant pas suffisamment de temps pour intervenir et soigner à temps l’animal, ce qui finit par être fatal pour le chien. Cependant il peut arriver que certains chiens peuvent surmonter la maladie et survivre mais avec des séquelles de types neurologiques irréversibles.

La vaccination ne peut traiter la maladie de Carré, néanmoins elle prévient sa survenue.

Comme toutes les épidémies virales, dès que l’agent infectieux réussit à trouver une faille dans le système de défense pour pénétrer un organisme vivant, il passe dans une période d’incubation qui correspond au temps écoulé entre l’infection par le virus et l’apparition des premiers symptômes de la maladie.

Il est clairement établi de nos jours, que l’incubation du virus de la maladie de Carré dépend de l’intensité de la réponse immunitaire du chien. Généralement elle se déroule dans une période de 3 à 10 jours. C’est vers le deuxième jour que l’animal exprime de la fièvre. D’autre part, s’il succombe à l’infection, le virus continue à se multiplier et se disséminer dans tout son organisme, ainsi c’est jusqu’au 7ème jour que les premiers signes vont apparaître.

La maladie de Carré a pour cibles principales les chiens non vaccinés et en particulier les petits chiots. La vaccination va permettre ainsi de lutter contre cette affection, et jouer le rôle d’un bouclier de protection. Cette protection demeure efficace si elle est annuellement renouvelée.

Ce qui veut dire, que oui votre animal de compagnie même vacciné peut contracter le virus, et développer la maladie de Carré si vous ne n’avez pas pris l’attention de lui renouveler son vaccin de façon régulière, sachez que ces vaccins procurent une protection qui dure que pour une seule année. Il est donc recommandé de vérifier le calendrier de vaccination de votre animal de compagnie.


La maladie de Carré est une maladie supposée être une maladie mortelle pour le chien, elle n’a spécifiquement pas de traitement curatif pour pouvoir soigner l’animal atteint. Cependant, il existe des cas rarissimes où les chiens peuvent survivre pour une raison ou une autre, mais qui ne sont toujours pas bien élucidées.

Autrement dit, après que le chien ait été touché par l’agent viral, on ne peut pas prédire exactement ce qui va suivre, de même pour la période de récupération après cette maladie.

Souvent l’animal est mis sous observation intense en milieu hospitalier, son état peut s’améliorer dans 2 ou 3 jours, mais l’animal va poursuivre l’excrétion du virus, retrouvé dans ses selles pour encore plusieurs mois après sa maladie.