Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Obésité chez le chien

Le poids du chien ou du chiot est un paramètre important et à surveiller pour tout propriétaire de chiens. Toute modification de ce paramètre de masse corporelle chez le chien doit alerter le propriétaire et le pousser à connaître sa cause. Le changement, en hausse ou en baisse, du poids d’un chien peut être un signe d’une maladie ou d’un trouble dont la gravité dépend de la cause.

Chez le chien, l’obésité est de plus en plus fréquente et se traduit par une surcharge pondérale de 10 à 15% par rapport à au poids idéal du chien.

D’après des recherches américaines, aujourd’hui, prés de 25% des chiens ramenés en consultation souffrent de l’obésité. Un trouble qui est considéré comme une pathologie en raison de ses conséquences très fâcheuses sur la santé de votre animal de compagnie.

La silhouette du chien

Les chiens appartiennent à une espèce assez unique dans la mesure où c’est la seule espèce animale qui possède d’aussi grandes variations dans la morphologie et la silhouette entre un chien et un autre. Ces variations dépendent de la race du chien.

Il existe plusieurs classifications utilisées pour classer la morphologie d’un chien.

  • Classification en fonction du corps.
  • Classification en fonction de la forme du crâne.
  • Classification en fonction de la forme de la tête
  • Classification de Pierre Mégnin (en fonction de l’ensemble tête-corps)

En fonction du corps du chien, on peut distinguer :

  • Les types brévilignes : la silhouette du chien est trapue, le stop (partie entre l’arrière du museau et le début du front) très marqué. Exemple : Le molosse.
  • Les types médiolignes : la silhouette du chien est équilibrée avec un stop marqué. Exemple : Le berger allemand.
  • Les types longilignes : la silhouette du chien est longiligne et étirée avec un stop minime ou effacé. Exemple : Le lévrier.

La silhouette du chien dépend donc de sa race mais un chien en bonne santé et avec un poids idéal possède une silhouette avec un creux de flanc visible. On peut également voir les dernières côtes se dessiner.

Poids du chien en fonction des âges

Surveiller le poids de votre chien est une étape importante dans son entretien et pour éviter les surpoids et l’obésité qui peut avoir des conséquences fâcheuses sur la santé de votre animal de compagnie.

Le poids du chien varie considérablement en fonction de sa race. Ces variations peuvent aller de 1kg pour des races naines à plus de 80kg pour les grandes races. Les variations du poids varient également en fonction de l’âge et donc de la croissance du chien.

Après sa naissance le chiot a un gain de poids très rapide et exponentiel. Il multiplie son poids par 10/15 fois en 2 mois. En résumé, avant le sevrage, le gain de poids augmente de 6g/jour/kg pour les petites races et de 4g/jour/kg pour les grandes races.

Après le sevrage, à l’âge entre 2 et 3 mois, le chiot prend considérablement du poids quotidien. Ce gain de masse corporelle varie en fonction des races :

  • Les races petites ayant un poids inférieur à 10kg à l’âge adulte : gain de 20g/jour
  • Les races moyennes ayant un poids entre 10 et 30 kg à l’âge adulte : gain de 80g/jour.
  • Les races grandes ayant un poids entre 31 et 40kg à l’âge adulte : gain de 100g/jour
  • Les races géantes ayant un poids supérieur à 40kg à l’âge adulte : gain de 150g/jour.
Tableau du poids du chien en fonction des âges
Race selon la taille Poids moyen Chiot Poids moyen adulte Exemple
Naine 0.9-1.8 kg 3-8 kg Chihuahua, Bouledogue français, yorkshire.
Petite 2.6- 4 kg 8 à 15 kg Fox terrier, Teckel, Beagle
Moyenne 8-11.5 kg 15 à 25 kg Labrador, Bouledogue anglais, Braque.
Grande 12 – 14 kg 25 à 40 kg Berger allemand, Berger belge, dalmatien
Géante 15.5- 19.5 kg 40 à 60 kg Saint Bernard, Terre neuve, Dogue.

Reconnaître un chien obèse

Il est très important de savoir reconnaître si votre chien est en surpoids ou obèse vu les conséquences graves que peut avoir l’obésité sur sa santé.

On estime qu’il y a obésité si la charge pondérale dépasse 10% du poids idéal du chien.

Pour reconnaître si votre chien est obèse, utilisez votre sens de l’observation et palpez votre chien :

  • Observer de profil la silhouette de votre chien, si le chien est en bon état d’embonpoint, le creux du flanc et les dernières côtes sont visibles. Par contre, si le chien est obèse, ce creux et ses côtes sont invisibles et sont recouvertes de couches de graisses.
  • Palpez les côtes de votre chien : si vous n’arriver pas à les toucher, votre chien est en surpoids ou obèse.
  • Palpez également la colonne vertébrale de votre chien, sil vous ne la sentez pas, c’est qu’elle couvert de dépôts de graisses ce qui veut dire que votre chien est en surpoids ou obèse.
  • Absence de pli abdominal : abdomen distendu et tombant.

Par ailleurs, si le chien souffre d’obésité, il aura beaucoup plus de mal à se déplacer et à pratiquer de l’exercice et il aura le souffle coupé à chaque activité physique même la plus simple.

Poids du chien normal

Le poids normal d’un chien correspond plus précisément au poids idéal pour être en bonne santé. Le poids normal d’un chien varie en fonction de sa race et de son âge.
Le poids idéal d’un chien concorde avec les observations suivantes de sa silhouette :

  • La colonne vertébrale et les côtes sont palpables sans être visibles.
  • Le creux du flanc est visible.
  • La taille et le ventre sont bien dessinées et sans dépôts de graisse.

Poids du chien obèse : Calcul de l’IMC

Il est important de reconnaître rapidement si le chien est en surpoids ou obèse pour réagir à temps et prendre en charge le chien dont l’obésité peut avoir des conséquences graves sur sa santé.

Le calcul de l’Indice de la Masse Corporelle est un excellent moyen utilisé pour déterminer si le poids du chien est adapté à son âge et à sa race et ainsi détecter d’éventuelles surpoids ou carrément une obésité.

Contrairement à l’IMC humain, celui du chien est calculé selon le rapport poids/taille et pas de poids en kilogrammes. En effet, en raison des énormes variations de morphologie entre chaque race et le caractère quadrupède du chien, il est difficile de calculer l’IMC en kilogrammes seulement.

Pour le faire, il suffit de peser le chien sur une balance puis mesurer la taille du chien à l’aide d’un ruban. La taille du chien est calculée en mesurant la hauteur du sol vers le torse du chien.
Ensuite, diviser le poids obtenu sur la taille pour obtenir le rapport Poids/Taille.

Comment interpréter les résultats ?

Sur une échelle de 5, si le rapport poids/taille est supérieur à 3.5, le chien est en surpoids et des mesures doivent être prises. Au delà de 3.5, le chien est obèse.

Toutefois, cet indice est juste à titre indicatif, seul le vétérinaire pourra vous dire précisément si votre chien est obèse ou pas et recommandera des mesures adéquates.

Facteurs et causes de l’obésité

L’augmentation de la masse pondérale d’un chien est généralement due à l’excès de calories dans l’organisme et qui sont stockées par le corps car le chien consomme plus d’énergie qu’il n’en dépense.

Toutefois, il existe des prédispositions et des causes qui provoquent cette obésité :

  • Facteurs génétiques : certaines races de chiens sont génétiquement prédisposées à être obèses. C’est le cas du Saint Bernard, du Terre neuve, du Labrador entre autres. Les propriétaires de ces races doivent être plus vigilants face au risque d’obésité.
  • Sédentarité : le manque d’activité, surtout pour les chiens qui vivent en appartement, est l’un des facteurs numéro 1 de l’obésité.
  • Sexe : les femmes sont plus sujettes à l’obésité que le mâle.
  • Age : plus le chien est âgé, plus le risque d’obésité est élevé.
  • Alimentation : le régime alimentaire est également l’un des principaux facteurs d’obésité chez le chien. Une alimentation déséquilibrée, riche en glucides par exemple, favorisera la prise de poids.
  • Maladies : le diabète et l’hyperthyroïdie sont deux maladies qui favorisent un surpoids ou l’obésité chez le chien.
  • Médicaments : la prise de certains médicaments comme les corticoïdes et les antiépileptiques augmentent l’appétit du chien et donc favorise la prise de poids.
  • La stérilisation : après stérilisation, les rations alimentaires doivent être adaptées car les besoins énergétiques diminuent. La prise de poids est donc liée beaucoup plus au régime alimentaire d’individus stérilisés et non la stérilisation en elle-même.

Symptômes de l’obésité chez le chien

On parle d’obésité chez le chien, lorsque le poids de ce dernier dépasse de 10 à 15% le poids idéal de sa race. L’augmentation de la masse pondérale d’un chien interfère directement sur le fonctionnement des organes internes mais également sur l’aspect extérieur de sa silhouette.

Les symptômes d’un chien obèse :

  • Creux de flanc invisible.
  • Abdomen distendu et gonflé.
  • Dépôts de graisses sur la région lombaire.
  • Colonne vertébrale et côtes impossibles à toucher à la palpation.

Les symptômes liés aux maladies concomitantes :

  • Boiteries : la charge pondérale surcharge l’ossature du chien et qui provoque différentes arthroses.
  • Signes cardiovasculaires : le chien est essoufflé au moindre effort même le plus simple.
  • Infections cutanées.

En dehors de ses symptômes, le diabète, le cancer et les complications chirurgicales peuvent être dus à l’obésité chez le chien.

Dangers et complication de l’obésité chez le chien

L’obésité chez le chien peut avoir de graves conséquences sur la santé de votre chien notamment sur le long terme.

L’augmentation du poids du chien peut avoir des effets graves sur son ossature. Il pourra développer différents types d’arthroses qui se manifestent par des boiteries. La qualité de vie du chien peut donc être considérablement dégradée.

D’autres complications peuvent survenir si aucune prise en charge n’est réalisée.

  • Troubles cardiovasculaires.
  • Troubles respiratoires.
  • Diabète sucré.
  • Diminution de l’immunité du chien qui devient fragile à plusieurs infections.
  • Difficultés opératoires : les anesthésiques peuvent se dissiper dans les graisses ce qui ralentit leur élimination. Le réveil de l’animal pendant les opérations risque d’être prolongé.

En résumé, l’obésité a de graves conséquences et complications si elle n’est pas prise en charge rapidement. Des complications qui ralentissent l’espérance de vie de votre animal de compagnie.

Régime pour chien obèse

Un régime pour chien obèse, pour qu’il soit efficace, doit être strictement suivi. Chaque calorie en plus compte. L’objectif du régime est de réduire l’apport calorique tout en permettant au chien obèse d’avoir ce sentiment de satiété.

La première chose à faire est d’emmener votre chien obèse chez le vétérinaire. Ce dernier est le seul capable de recommander un régime adapté au cas d’obésité de votre chien.

D’abord, une activité physique régulière sera recommandée pour pousser le chien à dépenser de l’énergie et donc perdre du poids. Une activité quotidienne de 30 minutes sera suffisante. Attention, tous les chiens ne peuvent pas faire une activité physique, c’est le vétérinaire qui vous recommandera cette étape.

Ensuite, un changement du régime alimentaire est souvent nécessaire. Un régime qui a pour objectif de changer les habitudes alimentaires de votre chien mais également de changer qualitativement l’alimentation.

Le vétérinaire recommandera une alimentation diététique adaptée au régime pour perte de poids de votre chien. Il s’agit d’une alimentation beaucoup moins riche en calories qu’une alimentation classique.

Cette nourriture contient des teneurs élevées en protéines, très faibles en glucides et avec des teneurs suffisantes en oligo-éléments, vitamines et minéraux.

Les habitudes alimentaires concernent la répartition en plusieurs portions de la ration alimentaire de chien. Cette pratique permettra au chien de ne pas avoir faim. Une réduction de 25% de la portion est également recommandée pour permettre une perte de poids pour le chien obèse.

Enfin, installer de nouvelles habitudes signifie également supprimer l’apport en friandises même si le chien est capricieux.

Ration journalière pour un chien obèse

L’objectif principal d’un régime pour chien obèse est la perte de poids. Parmi les stratégies recommandées par le vétérinaire, la réduction de la ration journalière.
Il faut distinguer deux types d’obésité : l’obésité pathologique, pour laquelle un traitement médical est envisagé, et l’obésité banale causée par une suralimentation et dont la solution est essentiellement un traitement alimentaire.

Les apports caloriques de la ration alimentaire pour chien obèse doit être diminuée de 25% puis les diminuer 10% de réduction chaque 3 jours jusqu’à ce que le chien perde 1% de son poids par semaine.

Il est également nécessaire de fractionner les repas en 2 à 3 prises alimentaires.

Toutefois, la ration alimentaire pour chien obèse dépend de son degré d’obésité et de son état physique. Seul le vétérinaire pourra déterminer avec exactitude la ration journalière qui permettra au chien de perdre du poids.

Questions fréquentes

La boulimie chez le chien est un excès de faim qui peut être pathologique, c’est-à-dire du à une maladie ou à un stress ou anxiété. La boulimie appelée également la polyphagie est un trouble qui caractérise le chien anxieux, stressé. Il s’agit d’un trouble de comportement.

Par contre l’obésité est un état physique d’un chien dont la surcharge pondérale dépasse de 15 à 20% le poids idéal de sa race et dont les causes peuvent être une suralimentation ou une maladie sous jacente.

Oui, l’obésité morbide existe aussi chez le chien. On parle d’obésité morbide chez le chien lorsque la surcharge pondérale est supérieure à 40% le poids idéal pour la race de ce chien.

La morbidité est due essentiellement aux complications de cette obésité qui, à terme, provoque le décès. Toutefois, une bonne prise en charge et un suivi régulier peuvent sauver la vie du chien.

L’obésité peut avoir des conséquences graves chez le chien. En particulier si elle n’est pas prise en charge et traitée rapidement. Les complications qu’elles provoquent peuvent être mortelles, en particulier à cause des troubles cardiovasculaires, les troubles respiratoires, les insuffisances hépatiques ou le diabète sucré.

Il faut savoir également qu’un chien obèse peut avoir plus de complications lors d’opérations chirurgicales.
D’un autre côté, un chien obèse vit 2 ans de moins qu’un chien bien portant.

Chez le chiot on parle surtout de surpoids. En effet, il existe des chiots qui sont trop gros. Il faut noter qu’un chiot en surpoids est plus prédisposé à devenir obèse à la fin de sa croissance.

Il est primordial d’être plus vigilant face à un surpoids de votre chiot, car il est plus simple de faire perdre du poids à un chiot avant la fin de sa croissance, qu’à un chien adulte.

La durée de vie d’un chien dépend généralement de sa race. Des études ont montré que la durée de vie d’un chien est en moyenne de 13 ans.

En ce qui concerne un chien obèse, des chercheurs ont affirmé que la durée de vie d’un chien souffrant d’obésité peut être réduite entre une année et demi et deux ans en fonction des complications de l’obésité.

Le sentiment de faim permanent chez le chien peut avoir plusieurs causes :

- Mauvaise habitude alimentaire.
- Parasites intestinaux.
- Maladies.

La première chose à faire est d’emmener le chien chez le vétérinaire pour consultation. Il déterminera la cause et établira une stratégie pour la prise en charge de ce cas de figure.

Concernant la gestion de la nourriture pour un chien qui a tout le temps faim, il existe des aliments adaptés à chaque chien.
Une autre astuce consiste à répartir la ration alimentaire en 2 à 3 repas pour permettre au chien de ne pas ressentir ce sentiment de faim.

Et enfin, il faut penser à changer les habitudes alimentaires de votre chien. Autrement dit, si vous cédez à chaque fois que votre chien réclame de la nourriture, il ne va pas s’arrêter.

Pour faire maigrir un chien en surpoids, il faut en discuter avec votre vétérinaire. C’est lui seul qui peut établir une stratégie efficace pour la perte de poids.
Un régime alimentaire peut être établi à base d’une alimentation allégée et faible en calories.

Une activité physique est également nécessaire pour permettre à votre chien de dépenser de l’énergie au lieu de la stocker.