Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

L’otite du chien

Les affections de l’oreille du chien sont des motifs de consultations relativement fréquents chez les vétérinaires.

Un chien qui secoue fréquemment la tête ou qui se frotte souvent l’oreille, pourrait signifier la présente d’un trouble de l’oreille suite à des inflammations ou la présence de corps étrangers.

L’oreille d’un chien a une fonction auditive, elle joue également un rôle dans l’orientation du chien dans son environnement. Sur le plan anatomique, on distingue principalement trois parties dans l’oreille du chien :

  • l’oreille externe : constituée du pavillon et du conduit auditif externe. Elle prend des formes diverses qui varient d’une race de chien à une autre ;
  • l’oreille moyenne : cette partie comprend le tympan, la caisse du tympan et les trois osselets (marteau, enclume et étrier) ;
  • l’oreille interne : elle est constituée de la cochlée (l’organe de l’audition) et du système vestibulaire. Elle joue un rôle dans l’audition et l’équilibre.

Lorsqu’une inflammation survient au niveau de l’une des trois parties anatomiques de l’oreille du chien, alors on parle d’otite. Ainsi on distingue trois formes d’otites : l’otite externe, l’otite moyenne et enfin l’otite interne. Les deux premières otites sont les plus fréquentes chez les chiens.

Les otites chez le chien sont une source de douleurs et de gènes auditifs pour l’animal. Lorsque l’inflammation persiste et survient de manière régulière, on parle d’otite chronique.

Ce sont des affections auriculaires, parfois récidivantes, qui pourraient avoir des complications et nécessiter des traitements spécifiques. Il est primordial d’avoir connaissance des symptômes et de les identifier afin d’intervenir à temps. Alors, comment reconnaître une otite chez le chien ?

Symptômes de l’otite chez le chien

Une otite chez le chien présente généralement des signes cliniques visibles, reconnaissables à travers son comportement et les signes apparents au niveau de son oreille.

  • La gêne occasionnée par l’otite au niveau de l’oreille mène le chien à pencher fréquemment la tète.
  • Un prurit ou des démangeaisons : le chien a une tendance à secouer la tête, à se gratter les oreilles ou à les frotter contre les murs ou le sol ;
  • Présence d’un érythème qui se caractérise par une rougeur visible de l’oreille au niveau du pavillon ;
  • Hypersécrétion de cérumen : le cérumen un liquide sécrété par les glandes cérumineuses et joue principalement un rôle dans la protection de l’oreille. Lors d’une otite, il est produit en abondance, il a une couleur brune ;
  • Des mauvaises odeurs, parfois nauséabondes, sont caractéristiques des otites chez le chien.

Diagnostic de l’otite chez le chien

Lors de la consultation chez le vétérinaire, le diagnostic de l’otite commence tout d’abord par une anamnèse approfondie. C’est-à-dire que le vétérinaire va recueillir auprès du propriétaire du chien toutes les informations concernant les symptômes observés, ainsi que les antécédents de santé du chien ainsi que les traitements qu’il a déjà eu à prendre. Ensuite, le vétérinaire procèdera à un examen clinique et dermatologique.

Enfin, un examen approfondi de l’oreille est effectué à l’aide d’un otoscope.

En fonction des différentes observations et informations recueillies, il est possible de déterminer de quel type d’otite il s’agit. Toutefois, en cas de doute, des examens complémentaires seront effectués, tels que l’examen de cérumen, les tests bactériologiques et l’imagerie médicale.

Les différentes otites chez le chien

L’inflammation dans l’oreille du chien commence au niveau de l’oreille externe, elle peut se développer et toucher l’oreille moyenne et interne. Ainsi, selon la partie touchée par l’inflammation, on distingue trois types d’otites chez le chien :

Otite externe :

C’est la forme d’otite la plus rencontrée chez les chiens. L’inflammation survient au niveau du pavillon auriculaire et se développe le long du conduit auditif externe jusqu’au tympan.

Selon l’apparence du cérumen et l’observation du conduit auditif, on peut distinguer deux types principaux de cette forme d’otite :

  • les otites erythémato-cérumineuse : elles se caractérisent par une hypersécrétion de cérumen de couleur brune ou noire, épais et sec. On observe également un érythème (une rougeur) au niveau du conduit auditif externe.
  • les otites purulentes ou suppurées : le cérumen est produit en grande quantité, il se caractérise par une très mauvaise odeur, une couleur verte à blanc-jaunâtre. La présence de pus mélangé au cérumen donne aux sécrétions un aspect crémeux. On observe également un érythème et des ulcérations au niveau du conduit auditif.

Il existe une prédisposition à l’otite externe chez certaines races de chiens, il s’agit des chiens à oreilles tombantes, les chiens présentant une abondance de poils dans le conduit auditif, un conduit auditif étroit ou une surproduction de cérumen.

Otite moyenne :

Elle correspond à l’inflammation de l’oreille moyenne : tympan et cavité tympanique. L’inflammation localisée à ce niveau survient généralement lorsqu’une otite extérieure se développe jusqu’au tympan et induit la rupture de ce dernier.

Cette rupture peut également être d’origine bactérienne, suite au développement de bactéries au niveau de l’oreille moyenne après une cicatrisation antérieure du tympan.
Cette forme d’otite peut également être causée par la présence de corps étrangers ou par des tumeurs qui affectent l’oreille moyenne.

Selon les sécrétions induites par l’inflammation, une otite moyenne chez le chien peut prendre une forme séreuse, muqueuse ou suppurée.

Cette forme d’otite constitue la principale cause de l’otite chronique chez les chiens. Une prédisposition à l’otite moyenne a été décrite chez les races de chiens à visage aplati.

Otite interne :

Les otites internes chez le chien sont rares, elles se caractérisent par la perte d’audition et des signes cliniques neurologiques tels que la perte d’équilibre.
Les inflammations initiales qui surviennent à l’oreille chez le chien peuvent être causées par :

  • la présence d’un corps étranger : en particulier les épillets, ils s’accrochent à la peau du conduit auditif. Ils sont une cause fréquente d’otite externe unilatérale chez le chien. Elle s’accompagne d’une douleur aiguë et des démangeaisons qui poussent le chien à pousser des gémissements et à se gratter l’oreille intensément.
  • les parasites externes : principalement l’acarien Otodectes cynotis, responsable de la gale des oreilles chez le chien. Cette affection parasitaire déclenche une otite externe qui se caractérise par la sécrétion d’un cérumen d’une couleur noirâtre.
  • les allergies :la peau de l’oreille externe du chien peut être sujette à une dermatite atopique, maladie inflammatoire de la peau. C’est une cause sous-jacente fréquente de l’otite erythémato-cérumineuse chez le chien.
  • des tumeurs : des tumeurs localisées au niveau du conduit auditif sont à l’origine d’otites unilatérales, notamment chez les chiens âgés.

Certains facteurs sont à l’origine des complications, de récidive et d’otite chronique chez le chien. Il s’agit notamment de croissance anormale de la flore bactérienne naturellement présente dans les conduits auditifs.

En effet, lors d’une inflammation l’équilibre de ces bactéries se retrouve perturbé, ce qui favorise la multiplication d’une bactérie au détriment des autres et induire ainsi une infection bactérienne. Des levures et des champignons sont également considérés comme des facteurs entretenant une otite chez le chien.

Remède contre l’otite du chien

Dès l’apparition des symptômes, une prise en charge rapide est nécessaire pour afin de la traiter à temps et éviter ainsi de futures complications.

Les soins à indiquer vont dépendre de son emplacement et de sa cause, ils consistent en un nettoyage du conduit auditif et des traitements locaux en fonction des causes sous-jacentes à l’otite.

  • Un nettoyage de l’oreille du chien est effectué à l’aide solutions de nettoyage appropriées, afin d’éliminer le cérumen et le pus qui encombrent le conduit auditif.
  • Extraction du corps étranger.
  • Dans le cas d’otite externe, un traitement local à base d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires ou d’antifongiques est indiqué. Ces traitements sont administrés par voie générale lorsqu’il s’agit d’otites chroniques ou moyennes.
  • Le recours à un traitement chirurgical est envisageable dans des cas rares, tel que la présence d’une tumeur.

Soulager une otite chez le chien

L’otite chez le chien est à l’origine de douleurs et d’une gêne intense pour le chien. Il est possible de le soulager de cela en procédant à des premiers soins qui consistent principalement à nettoyer ses oreilles.

Des solutions de nettoyages aux propriétés calmantes sont indiquées pour cet usage, en attendant qu’il soit consulté par le vétérinaire.

  • Le nettoyage des oreilles du chien doit se faire méticuleusement et doucement, avec des solutions auriculaires pour chiens, sans utiliser de coton-tige.
  • Tout d’abord, il faudra se laver les mains afin de ne pas contaminer le conduit auditif et compliquer l’irritation déjà en place.
  • Relever le pavillon et tendre légèrement l’oreille.
  • Instiller quelques gouttes de la solution auriculaire dans le conduit auditif.
  • Effectuer un massage de la base du conduit auditif afin de détacher le cérumen et les saletés qui s’accumulent le long du conduit.
  • Pour les faire remonter et évacuer hors du conduit, il faudra laisser le chien secouer la tête.
  • Essuyer le pavillon de l’oreille à l’aide d’un mouchoir ou de compresses.

Le nettoyage des oreilles est recommandé avant chaque utilisation d’un traitement local, comme les anti-inflammatoires. L’état de l’animal va s’améliorer et il sera soulagé en quelques jours, il faudra veiller à respecter les consignes du vétérinaire quant à durée et la fréquence d’utilisation des traitements.

L’automédication est strictement déconseillée car au lieu de soulager le chien, tout médicament ou solution administré sans avis du vétérinaire risque d’accentuer les symptômes et de les aggraver.

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire à propos des produits de nettoyage à utiliser et de la démarche à suivre.

Prévention et hygiène auditive du chien

La meilleure prévention contre les otites chez le chien consiste en une hygiène auditive régulière. Un nettoyage avec produits auriculaires pour chien est conseillé, avec une fréquence qui va dépendre de la race du chien et des saisons.

Chez certaines races de chiens, le conduit externe est tapissé de poils en abondance. Il faudra penser à procéder à une épilation avant le nettoyage. L’entretien des oreilles du chien avec des solutions adaptées va également permettre d’éviter les récidives suite à une otite.

Il faut savoir que les chiens ne se laissent pas manipuler les oreilles facilement, ils ont tendance à secouer la tête, ce qui rend parfois délicate cette opération d’entretien. Ainsi, il est recommandé d’habituer votre chien à ce qu’on lui touche les oreilles dès son jeune âge.

Cela va faciliter l’entretien et le nettoyage de ses oreilles dans l’avenir.
Une autre façon de prémunir votre chien des risques d’otites est de prévenir et de traiter toutes les causes sous-jacentes à une otite, les affections de la peau en particulier.

Prix pour soigner l’otite chez le chien

Ces dernières années, les progrès scientifiques et le perfectionnement des méthodes de soins permettent de procurer aux animaux des soins de qualité. Ceci s’est accompagné d’une augmentation des tarifs des différents actes vétérinaires.
Dans le cas d’une otite du chien, le prix des soins se situe entre 70 € et 90 € en moyenne.

Ces soins font partie des soins courants chez les chiens. Le tarif inclut la consultation chez le vétérinaire et les traitements locaux. Il est donné à titre indicatif, chaque cabinet ou clinique vétérinaire applique des tarifs propres à eux.

Il est utile de se renseigner et de demander un devis auprès du vétérinaire avant de vous engager dans les procédures de traitement de votre chien.

Assurance chien et prise en charge de l’otite

Les otites chez les chiens, en particulier les otites externes, représente un motif de consultation chez le vétérinaire. La consultation, les analyses et les soins pour soigner une otite ont un coût qui pourrait s’avérer élevé.

Ajoutés à d’autres frais de santé pour le chien au cours de l’année ou à des imprévus, les dépenses santé de votre chien risquent de devenir faramineuses. Une assurance santé chien intervient dans ce sens comme une alternative intéressante afin de soulager votre budget du poids de ses différentes dépenses.

Cette assurance santé chien a le même fonctionnement que votre assurance, elle vous permettra de vous faire rembourser les dépenses engagées pour les soins de votre chien, à des taux variables. Une mutuelle pour chien peut rembourser l’intégralité des frais de vétérinaires.

Souscrire à une cette assurance chien est possible à partir de 3,90 € par mois. Les tarifs vont varier selon le palier d’assurance choisi et les garanties auxquelles vous avez opté. Les plus grands acteurs d’assurance en France proposent des formules qui correspondent aux attentes de chaque propriétaire d’animal.

Pour avoir une idée sur toutes les couvertures santé chien et leurs tarifs, comparez les meilleures assurances chiens et chats sur animaux-relax.com. En quelques minutes, vous aurez une idée sur les avantages qu’une assurance santé pour votre chien pourrait apporter sur le plan santé, budget et sérénité.

Questions fréquentes

L’otite du chien n’est pas contagieuse, elle peut être provoquée par une maladie parasitaire connue sous le nom de gale des oreilles. C’est une maladie très contagieuse entre chiens.

Il existe une large gamme de traitements naturels pour les otites chez le chien. Des remèdes maison, dits de grand-mère, et des produits à base de plantes sont disponibles. Ils ont pour but de soulager des douleurs et des démangeaisons, ils sont utilisés pour le nettoyage des oreilles aussi.

Parmi ces différents traitements on cite : l’eau salée, les vinaigres de pommes et de cidre, l’huile d’amande douce et les huiles essentielles à base de plantes spécifiques. Il faut savoir qu’il ne faut pas administrer un remède sans avoir eu connaissance du mode d’emploi et ce à quoi il est destiné.

Par exemple, en cas de présence de plaies, certains d’entre eux ne doivent pas être utilisés. Donc, il est très recommandé de demander conseil à votre vétérinaire avant de recourir à leur usage.

Le temps de guérison d’un chien atteint d’otite varie la fréquence et la durée du traitement indiqué par le vétérinaire. Par exemple, les antibiotiques sont administrés durant une semaine.

Dans le cas d’otites chroniques, les traitements seront adaptés selon l’évolution constatée de la maladie au cours des visites chez le vétérinaire.

La gale des oreilles est l’une des principales causes des otites chez le chien. C’est une infection d’origine parasitaire au niveau des conduits des oreilles du chien.

Elle se caractérise par des symptômes similaires à ceux observés dans le cas d’une otite. Le chien est très agité, il se gratte beaucoup les oreilles, une surproduction de cérumen d’un aspect noir.

L’oreille qui tombe pourrait être due à un problème dans le cartilage au niveau de l’oreille. Lors d’une otite, l’inflammation n’affecte pas le cartilage mais la ‘’peau’’ de l’oreille externe.

Un chien qui l’oreille qui tombe pourrait indiquer d’autres problèmes de santés, une carence alimentaire par exemple.

Un chien qui se gratte souvent l’oreille peut indiquer qu’il est atteint d’une otite ou d’une autre maladie ou cause à l’origine des otites du chien, comme la gale des oreilles.

Ce comportement inhabituel chez le chien peut être un indicateur de la présence d’un autre problème comme les piqûres d’insectes, des allergies, inflammation des vaisseaux sanguins ou des traumatismes.

Dans tous les cas, c’est un signe qui devrait vous alerter. Une consultation chez le vétérinaire s’impose afin de déterminer la cause et indiquer le meilleur moyen d’y remédier.