Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Polydipsie chez le chien

Les maladies chez les chiens s’accompagnent de signes visibles sur son état général : fièvre, diarrhées, vomissements…

Parfois, elles provoquent des changements dans son comportement et ses habitudes alimentaires : le chien est irrité, se gratte fréquemment, mange peu ou beaucoup, boit énormément et urine beaucoup… Parfois, les propriétaires de chiens trouvent ces changements anodins, transitoires et ne suscitent pas autant d’inquiétudes que les signes classiques de maladies.

Pourtant, certains changements, notamment dans les habitudes alimentaires du chien, sont assez évocateurs de la présence d’un problème de santé. Ce sont des paramètres dont il faudra tenir compte très au sérieux.

Définition de la polydipsie

Une alimentation équilibrée et de bonne qualité est importante pour le chien, un apport en eau potable est également essentiel et vital pour un assurer une hydratation optimale du chien et un fonctionnement normal de ses organes.

Les besoins en eau pour un chien se situent entre 50 et 70 ml par kilogramme par jour. Cette valeur peut s’élever jusqu’à 100 ml/kg/jour lors des périodes de fortes températures ou d’un changement d’une alimentation avec un apport faible en eau. Au-delà de 100 ml/kg/jour on peut considérer que le chien boit beaucoup, un symptôme appelé polydipsie.

La polydipsie correspond à une soif excessive qui induit une augmentation de la prise de boisson chez le chien. Elle est causée par différents facteurs, le plus souvent elle est secondaire à une polyurie : c’est-à-dire l’émission excessive d’urines.

Polydipsie et polyurie font partie d’un syndrome, relativement fréquent chez les chiens, connu sous l’abréviation PU-PD (polyurie-polydipsie).

Mon chien boit beaucoup : Les causes

Une stimulation excessive de la soif chez le chien le pousse à boire beaucoup. Elle est favorisée par certains facteurs :

  • L’alimentation du chien : des aliments avec une teneur faible en eau ou avec une teneur élevée en sel provoque une augmentation de la prise de boisson par le chien.
  • La fièvre : elle augmente la sensation de soif chez le chien.
  • Les diarrhées chez le chien entraînent des pertes importantes en eau, ainsi la surconsommation de l’eau par le chien est une réaction de son organisme pour compenser les pertes hydriques survenues.
  • Les médicaments : certains médicaments, notamment les corticoïdes, stimulent davantage la soif chez le chien.
  • Les maladies : maladie de Cushing, l’insuffisance rénale chronique, le diabète sucré, le diabète insipide.
  • Trouble comportemental chez le chien : appelé potomanie, ce trouble provoque une polydipsie psychogénique qui se manifeste par un besoin compulsif de boire de l’eau.

Urine transparente chez le chien : Conséquences de la polydipsie

L’urine d’un chien en bonne santé prend une couleur jaunâtre ou jaune transparent. Elle résulte du métabolisme et de l’élimination des déchets dans l’organisme, sa coloration jaunâtre est due à une molécule excrétée par les reins : l’urochrome.

La couleur des urines du chien peut avoir quelques légères variations en fonction de son régime alimentaire ou de ce qu’il a bu. Toutefois, lorsque ces variations persistent durant quelques jours et qu’elles deviennent trop foncées ou trop claires, ceci est le signe d’un problème de santé.

Des urines transparentes sont la conséquence d’une polydipsie chez le chien. Cette coloration résulte suite à un dysfonctionnement dans le mécanisme de concentration des urines par les reins, et suite à la prise d’eau importante par le chien et son non réabsorption dans l’organisme.

Ainsi, une grande quantité d’eau est éliminée dans les urines. De plus, le processus de concentration n’a pas eu lieu convenablement. Par conséquent, les urines du chien sont claires, parfois même incolores.

Liste des maladies provoquant la polydipsie chez le chien

La maladie de Cushing

C’est une maladie hormonale assez fréquente chez les chiens. Le syndrome de Cushing chez le chien, ou hyperadrénocorticisme, se caractérise principalement par une hypersécrétion de cortisol par les glandes surrénales. Cette affection hormonale se présente sous deux formes : hypophysaire ou sous forme d’une tumeur touchant les glandes surrénales.

La maladie de Cushing chez le chien présente des signes cliniques dont les principaux sont : le syndrome de Polydipsie-Polyurie, distension de l’abdomen et la perte de poils.

L’insuffisance rénale chronique

Une pathologie fréquente chez les chiens âgés. Il s’agit d’une atteinte rénale irréversible qui se caractérise par un dysfonctionnement du rein du chien.

Le rein ne parvient pas à assurer l’élimination des toxines produites par l’organisme. Les principaux symptômes observés sont une polydipsie et une polyurie.

Le diabète sucré

Le diabète chez le chien, ou diabète sucré, est une maladie qui se caractérise par un taux élevé de glucose dans le sang suite à un déficit en insuline. Un chien atteint de diabète sucré présente principalement un syndrome de Polyurie-Polydipsie.

En effet, le diabète sucré chez le chien s’accompagne toujours d’une soif intense, le chien urine fréquemment ce qui le pousse à boire beaucoup pour contrer la déshydratation.

Le diabète insipide chez le chien

Cette maladie est principalement due à un dysfonctionnement hormonal lié à l’hormone diurétique ou ADH. Cette hormone a une fonction importante dans la régulation du métabolisme de l’eau, en particulier la réabsorption de l’eau par l’organisme du chien.

Lorsqu’il y a un déficit de la sécrétion de l’ADH ou lorsque cette hormone est inefficace, on parle de diabète insipide. Dans les deux formes, le chien urine beaucoup et l’organisme réagit à l’élimination excessive de l’eau dans les urines par une soif excessive et une prise d’eau importante, c’est-à-dire une polydipsie.

Le diabète insipide est d’une fréquence rare chez les chiens. On distingue deux formes de cette maladie : diabète insipide central et diabète insipide néphrogénique.

Traitement des maladies entraînant un chien à boire beaucoup

Soigner la polydipsie chez le chien consiste en un traitement des maladies et des causes sous-jacentes à ce symptôme. Afin de déterminer l’origine de cette prise d’eau excessive par le chien, il est essentiel d’établir un diagnostic pour poser le traitement adéquat.

Le diagnostic se base en premier lieu sur le recueil d’informations, il s’agit notamment de l’âge du chien ainsi que les observations faites par son propriétaire au cours des derniers jours et semaines. Par la suite, le vétérinaire va procéder à un examen clinique complet.

Des examens complémentaires seront nécessaires, on cite par exemple : les analyses de laboratoire (Analyses de sangs et analyses d’urines). Une fois que l’origine de la polydipsie est déterminée, le traitement à envisager va dépendre de cette cause.

Soigner la maladie de Cushing chez le chien

Le traitement du syndrome de Cushing chez le chien vise à contrôler l’évolution de la maladie. Le mode de traitement à envisager dépend de la forme de la maladie et de sa cause. Ainsi, il est possible de recourir à un traitement médicamenteux à base de trilostane.

C’est un traitement à vie, il est indiqué pour diminuer la sécrétion de cortisol. Par ailleurs, le recours à la chirurgie est envisageable, il consiste à retirer la tumeur surrénalienne ou le retrait de l’hypophyse.

Traitement de l’insuffisance rénale chronique

Soigner l’insuffisance rénale chronique chez le chien repose essentiellement sur un volet alimentaire qui consiste en un régime alimentaire adapté avec moins d’apports en protéines et en phosphore.

Il est également envisageable de procéder à des traitements de soutiens ainsi que des perfusions qui ont pour but de réhydrater le chien et permettre d’éliminer les toxines de son organisme. Certes, les dommages subis par le rein sont irréversibles, mais ces traitements vont lui permettre de vivre longtemps dans de bonnes conditions.

Traitement du diabète sucré

Le traitement du diabète sucré chez le chien consiste en un traitement médicamenteux et un régime alimentaire. Il s’agit d’une part, d’injections d’insuline, d’autre part un régime alimentaire, pauvre en glucides et riche en protéines, adapté au chien diabétique.

Traitement du diabète insipide chez le chien

Le traitement du diabète insipide central est basé sur l’utilisation d’un analogue de l’ADH (hormone antidiurétique), par voie nasale ou conjonctivale. Ce traitement médicamenteux contribue à soigner la polyurie chez le chien.

Quantité d’urine normale chez un chien

Chez les chiens, le comportement urinaire consiste, d’une part en l’élimination proprement dite des urines qui s’accumulent dans la vessie : la miction, d’autre part lorsque le chien asperge des urines dans des endroits précis, cela traduit un comportement social dans un but de marquer son territoire.

La fréquence quotidienne des mictions est plus élevée chez les chiens mâles que chez les femelles.

Généralement, le chien produit en moyenne 20 à 30 ml d’urines par kilogramme de son poids par jour.

Lorsque l’émission des urines augmente au-delà de cette moyenne, cela signifie qu’il y a une polyurie. Il n’est pas assez facile de mesurer la quantité d’urines produites par le chien, toutefois il peut manifester quelques signes qui indiquent à son propriétaire qu’il urine beaucoup. Il s’agit principalement de malpropreté du chien ainsi qu’une augmentation inhabituelle de la fréquence des mictions au cours d’une journée.

Un chien qui urine beaucoup, c’est un signe qui doit vous alerter et suspecter de la présence d’un trouble de santé à l’origine de ce symptôme. Ainsi, une consultation chez le vétérinaire est nécessaire afin de diagnostiquer les origines ou la cause de ce trouble de comportement urinaire chez le chien.

Quantité d’eau normale chez un chien

Les besoins quotidiens en eau pour un chien dépendent de certains facteurs tels que son poids, son âge, sa nourriture ainsi que les conditions climatiques (forte chaleur par exemple). De plus, la quantité d’eau nécessaire au quotidien sera plus élevée chez la femelle en gestation ou durant la période d’allaitement.

En moyenne, les besoins en eau d’un chien varient entre 50 et 70 ml par kilogramme de son poids et par jour. Cette quantité peut s’élever jusqu’à 100ml par kilogramme et par jour lorsqu’il fait chaud. Par exemple, dans des conditions de vie normales, un chien qui pèse 20 kg aura besoin de 1,4 litre d’eau par jour.

La consommation en eau chez le chien est un paramètre important à surveiller. Lorsqu’un chien boit beaucoup ou boit moins, de manière récurrente ou durant des jours, c’est un signe évocateur d’un problème de santé, une consultation chez le vétérinaire est recommandée dans ce cas.

Questions fréquentes


Afin d’évaluer la quantité d’eau bue quotidiennement par votre chien quotidiennement, nous vous proposons un test simple à réaliser. Pour cela, vous n’aurez besoin que d’un verre mesureur et de sa gamelle à eau.

- Mettre dans sa gamelle à eau une certaine quantité d’eau : mesurez cette quantité et notez-la.

- Renouveler cette eau toutes les 12 h, n’oubliez pas de toujours noter la quantité d’eau mise dans sa gamelle et la quantité retirée.

- À chaque renouvellement de son eau, il faut soustraire la quantité retirée de la quantité d’eau initiale et noter le résultat.

- Renouvelez ces opérations durant 3 à 4 jours durant lesquels il faut mettre l’eau à disposition de votre chien : il ne faut pas l’en priver.

- À la fin, calculez la quantité totale bue durant du test.

- La moyenne obtenue au final tiendra compte de la durée du test (3 ou 4 jours) et du poids corporel de votre chien. En général, elle doit être située entre 50 et 70 ml d’eau par kg du poids du chien par jour. Si votre chien est actif ou si le test est réalisé dans une période de fortes chaleurs par exemple, la moyenne peut aller jusqu’à 100 ml/kg/jour.

- Au-delà de ces moyennes, cela signifie que votre chien boit beaucoup. Il est préférable dans ce cas de se référer à un vétérinaire pour déceler tout problème de santé ou tout dysfonctionnement qui a mené le chien à boire beaucoup.

Note : la difficulté à réaliser ce test peut se présenter quand il s’agit de chiens qui sortent souvent, ou dans le cas où le propriétaire possède d’autres chiens ou animaux de compagnie à la maison. Les résultats risquent d’être faussés, donc pas ils ne seront pas crédibles.

Généralement, les chiens ont un comportement urinaire spécifique, avec certaines différences entre les chiens mâles et les femelles. Il faut savoir qu’un chien n’urine jamais dans l’endroit où il vit. Lorsque le chien urine beaucoup, il s’agit d’un comportement urinaire indésirable et signifie la présence d’un trouble de santé. Cela se manifeste principalement par :

- La malpropreté du chien : le chien a tendance à uriner plusieurs fois par jour, plus que d’habitude, à l’endroit où il a l’habitude de faire ses besoins. Ainsi, vous constaterez qu’il s’y rend fréquemment pour uriner, à une fréquence excessive.

- Tout trouble de comportement urinaire doit être pris au sérieux car ceci peut signifier la présence d’un trouble de santé, il est primordial de consulter un vétérinaire en cas où une tendance à uriner beaucoup apparaît chez votre chien.