Comparez + de 3000
assurances en 2 minutes

à partir de 3,90€ / mois

Comparez les
assurances animaux

100% gratuit & sans engagement

Chien : Sang dans les urines

Sang dans les urines d’un chien

La présence du sang ou un de ses composants dans les urines du chien est systématiquement anormale. En fonction du composant du sang présent dans l’urine, on peut distinguer :

  • L’hématurie : présence du sang en nature dans les urines.
  • Hémoglobinurie : présence de l’hémoglobine qui est le pigment contenu dans les globules rouges. La présence de l’hémoglobine dans les urines signifie une destruction des globules rouges (hémolyse).
  • Myoglobinurie :présence de la myoglobine dans les urines. La myoglobine est une protéine chargée du stockage de l’oxygène dans les muscles.

Le même signe clinique revient dans les trois cas : une urine de coloration anormalement rouge ou marron foncé correspondant donc à la présence du sang ou l’un de ses composants dans les urines du chien.

Ce symptôme n’est en aucun cas normal et il peut être le signe de présence d’une maladie grave sous jacente ou d’une infection.

Différentes causes peuvent être à l’origine de la présence du sang dans les urines du chien. Le sang ou l’un de ses composants peuvent être décelés à l’œil nue ou grâce à des analyses microscopiques.

Comment réagir face à un chien qui a du sang dans les urines

Si vous constatez un changement dans la coloration des urines de votre chien même si le chien semble être en bonne santé, il y a une seule chose à faire : conduire votre chien chez le vétérinaire car il s’agit là d’une urgence vétérinaire.

Il existe plusieurs causes et origines de la présence du sang dans les urines du chien et seul le vétérinaire peut réellement établir un diagnostic. La présence du sang dans les urines est anormale et sans être un signe systématique d’une maladie grave, elle doit alerter sur la présence d’un trouble sous-jacent à soigner en urgence.

Ce que vous devez faire lorsque vous remarquerez la présence du sang dans les urines, c’est d’observer l’ensemble des comportements et des habitudes de votre animal de compagnie en particulier au moment de la miction :

  • Fréquence de miction.
  • Présence de douleurs ou pas.
  • Coloration des urines (rouge, marron foncé, orange foncé).
  • Présence ou pas de caillot de sang.
  • A quel moment le sang apparaît-il ? Au début ou la fin de la miction ?
  • L’état général du chien : depuis quand ce signe apparaît-il ? présence ou pas de fièvre ?

Ces données seront essentielles et bénéfiques au vétérinaire pour l’orienter dans son diagnostic précis.

Les causes du sang dans les urines des chiens

Plusieurs maladies et infections peuvent être à l’origine d’une coloration rouge ou marron foncé des urines chez le chien correspondant à la présence du sang.
La provenance du sang diffère également selon la pathologie responsable la zone du corps atteinte.

Le sang ou un de ses composants dans les urines du chien peuvent avoir pour origine :

  • L’appareil urinaire (reins, uretère, vessie, urètre)
  • Des organes anatomiquement proches de l’appareil urinaire (prostate / utérus, vagin)
  • Les troubles systémiques.

En fonction du composant du sang présent, voici une liste des causes de la présence du sang ou un de ses composants dans les urines du chien :

Les causes de l’hématurie chez le chien

(Présence des globules rouges dans les urines)

  • Infections urinaires.
  • Calculs urinaires (urolithiases).
  • Malformation congénitale.
  • Intoxications ou effet secondaire d’un médicament : l’intoxication du chien par un raticide anticoagulant peut provoquer des hématuries. Il est également constaté que l’administration d’un médicament utilisé dans la chimiothérapie de certains cancers chez le chien (le cyclophosphamide) peut provoquer une cystite hémorragique responsable de la présence du sang dans les urines.
  • Cancer du rein, de la vessie ou des voies urinaires.
  • Infection rénale (pyélonéphrite).
  • Traumatismes, tumeurs ou inflammations au niveau de la région génitale (prépuce, pénis, vagin, prostate).
  • Troubles de la coagulation.
  • Hématome urétral et pyélique.
  • Chaleurs chez la chienne.

Causes de l’hémoglobinurie chez le chien

(Présence de l’hémoglobine dans les urines)

L’hémoglobine résulte de la destruction (hémolyse) des globules rouges dans le sang et son passage dans l’urine. Cette hémolyse est due à :

  • Anémie hémolytique auto-immune (AHIA) : son origine peut être immunitaire ou due à des mycoplasmes transmis par des tiques. Certaines tumeurs peuvent être aussi mises en causes.
  • Malformation génétique des globules rouges qui provoque des anémies hémolytiques.
  • Leptospirose.
  • Infections parasitaires : la piroplasmose ou l’ehrlichiose.
  • Intoxications : paracétamol, zinc, cuivre ou même l’oignon.

Causes de la myoglobinurie chez le chien 

(Présence de la myoglobine dans les urines)

La myoglobine est une protéine chargée du stockage de l’oxygène dans les muscles. Sa présence est interprétée comme une atteinte des muscles et elle est due à :

  • Effort physique intense et prolongé.
  • Choc physique brutal.
  • Electrocution.
  • Crise convulsive.
  • Coup de chaleur.

Liste des troubles urinaires chez le chien

 
Les troubles urinaires chez le chien sont assez fréquents et peuvent avoir différentes causes : infections bactériennes, tumeurs, alimentation inadaptée ou le stress.

Voici une liste des troubles urinaires les plus fréquents chez le chien :

  • Infections des voies urinaires : généralement causées par des bactéries, les infections des voies urinaires chez le chien englobent :
  • Les cystites : inflammation de la vessie
  • Les maladies de la prostate : prostatite (inflammation de la prostate), kystes sur la prostate ou hyperplasie diffuse de la prostate.
  • Les néphrites et les pyélonéphrites : inflammation des reins ou inflammation de la partie haute du rein (uretère et rein)
  • Les urétrites : inflammation de l’urètre.

Ces infections peuvent survenir simultanément ou isolées. Les signes cliniques lors des infections urinaires chez le chien sont assez spécifiques et reconnaissables  : des difficultés et des douleurs à la miction, hématurie et incontinence urinaire.

Calculs urinaires (urolithiases) :

Il s’agit de formation et d’agglomération de petits cristaux au niveau des voies urinaires du chien. Assez fréquents chez le chien (environ 20% des motifs de consultations chez le vétérinaire), ces petits cristaux ou pierre peuvent se retrouver au niveau de :

  • La vessie.
  • Les reins.
  • L’urètre.
  • L’uretère.

Ces cristaux bloquent les voies urinaires et provoquent des troubles urinaires chez le chien.

Troubles urinaires émotifs du chien :

Il s’agit d’une miction émotive incontrôlée du chien. Autrement dit, le chien urine involontairement. Elle survient chez les chiens avec des troubles comportementaux : anxiété, phobie, dépression ou hyperkinésie.

Insuffisance rénale chez le chien :

Il s’agit d’un affaiblissement ou d’une perte totale du fonctionnement rénal. Elle peut être aigue ou chronique.

Lorsqu’elle est aiguë, le fonctionnement du rein peut être rétabli si la prise en charge est immédiate. L’insuffisance rénale chronique, cependant, touche les chiens âgés et le rein est progressivement atteint. Le tableau clinique est généralement spécifique, quoique peu visible : douleurs à la miction ou interruption totale, vomissement et diarrhée.

L’incontinence urinaire chez le chien âgé :

Le chien, dans ce cas, ne parvient pas à contrôler sa vessie et ne peut pas se retenir pour uriner. Parmi les causes possibles : troubles de la vessie ou de la prostate ou problèmes neurologiques.

Soigner les troubles urinaires chez le chien

Un chien qui a une posture et une attitude anormales lors de la miction (émission d’urines) est un chien qui n’est pas dans une situation normale : une prise en charge rapide et immédiate du chien doit être envisagée.

Le vétérinaire à partir de son examen clinique déterminera le traitement adéquat en fonction du tableau clinique présenté, des antécédents et des observations faites par le propriétaire.

Dans le cas d’infections des voies urinaires, l’objectif premier est l’élimination de la source d’infection. Autrement dit, un traitement antibiotique et anti-inflammatoire sera prescrit lorsque l’origine de l’infection est bactérienne.

Un traitement symptomatique est également établi lorsque l’état général du chien est dégradé : réhydratation, alimentation adapté pour les chiens anorexiques, amélioration de l’hygiène de vie du chien.

Lorsque les calculs urinaires sont la cause des troubles chez le chien, l’objectif est de dissoudre ou retirer ces calculs. Un traitement médical et chirurgical est envisagé.

Le traitement dépend de la nature et de la taille des calculs :

  • Traitement à base d’antibiotiques : lorsque les calculs sont d’origine infectieuse
  • Chirurgie  : lorsque le calcul urinaire est de grande taille, son retrait par chirurgie est envisagé.

Dans le cas d’insuffisance rénale, un traitement par perfusion et une alimentation adaptée et prescrite par le vétérinaire sont recommandées. L’alimentation prescrite est faible en protéines et en phosphore.

Des diurétiques peuvent être prescrits lors de l’insuffisance rénale aiguë pour aider au fonctionnement du rein dans l’élimination des toxines. Un traitement symptomatique est également prescrit pour lutter contre les vomissements et les diarrhées. Cependant, si la cause est connue, le vétérinaire prescrira un traitement en fonction de l’origine de l’insuffisance rénale aiguë.

Un traitement à base d’une alimentation adaptée (faibles teneurs en protéines et en phosphore) est prescrit lors d’une insuffisance rénale chronique. Des médicaments pour soigner les symptômes de diarrhée, vomissements et remontées acides sont également administrés.

Lorsqu’il s’agit de troubles urinaires émotifs du chien, une thérapie comportementaliste est nécessaire. Une rééducation du chien peut être également envisagée.

Prévention des calculs urinaires chez le chien

La présence de calculs urinaires est fréquente chez le chien. Ces calculs sont composés de minéraux naturellement présents dans les urines. C’est la concentration de ces calculs qui devient anormale. Elle est causée par une alimentation déséquilibrée, une consommation insuffisante d’eau, modification du Ph urinaire, des infections ou troubles métaboliques.

Il existe plusieurs types de calculs qui diffèrent selon leurs natures. Les plus fréquents sont :

  • Les Calculs de struvite : liée à une alimentation déséquilibrée riche en minéraux (magnésium en particulier) qui n’acidifie pas suffisamment les urines.
  • Les Calculs d’oxalate de calcium : liée à un excès d’apport en calcium et un apport insuffisant en eau.

Pour éviter l’apparition de calculs urinaires chez votre chien, il est primordial de prendre des mesures préventives ayant pour objectif :

  • D’améliorer la qualité de l’alimentation apportée : l’alimentation doit être de qualité et conseillée par le vétérinaire. Il existe des alimentations adaptées à chaque type de calcul urinaire.
  • Choisir une alimentation riche en eau (pâtée par exemple au lieu de croquettes)
  • D’encourager le chien à boire beaucoup : pour éviter une grande concentration de l’urine et donc éviter la formation de calculs.
  • Fractionner les rations alimentaires en plusieurs repas.
  • Eviter les compléments alimentaires à base de calcium, Vitamine C et D.

Alimentation adaptée après l’apparition de calculs chez le chien

Après le diagnostic de la présence de calculs urinaires, le vétérinaire déterminera l’origine et la nature de ces urolithiases chez votre chien.

Les deux types de calculs les plus fréquemment trouvés chez les chiens atteints sont les calculs de struvite et les calculs d’oxalate de calcium. Le vétérinaire déterminera la conduite à tenir en établissant un traitement médicamenteux ou chirurgical en fonction du cas.

Il recommandera également des mesures préventives pour éviter les récidives. Dans ce sens, il existe une alimentation adaptée pour chaque type de calculs :

  • Calculs de struvite : l’alimentation dans ce cas est une alimentation hydratée, c’est-à-dire riche en eau (croquettes hydratée, pâtée), avec des teneurs faibles en magnésium et en phosphore. Cette alimentation permettra de maintenir un PH acide des urines.
  • Calculs d’oxalate de calcium : l’alimentation a pour but d’alcaliser les urines. Elle doit être faible en calcium, cystine et urate.

Cette alimentation est considérée comme une médication et ne doit être utilisée et administrée qu’en cas de prescription vétérinaire.

Il faut également noter qu’une alimentation adaptée dans le cas des calculs urinaires est offerte à un chien qui présente un autre type de calculs peut aggraver la situation. Chaque alimentation est donc destinée à un type d’urolithiase.

Questions fréquentes

En fonction du type du calcul, le vétérinaire déterminera la conduite à tenir. Dans le cas de calculs struvite, une alimentation riche en eau et faible en minéraux (notamment en magnésium et phosphore) peut dissoudre ces calculs, donc une opération peut être évitée.

Cependant, les calculs d’oxalate de calcium, étant impossible à dissoudre une fois formés, leur retrait par une opération chirurgicale est inévitable.

Les termes calculs rénaux et calculs urinaires désignent l’emplacement des calculs. Un calcul rénal se situe au niveau de l’uretère et un calcul urinaire se situe généralement au niveau de la vessie.

Toutefois, le terme calculs urinaires englobe tous les calculs y compris rénaux.

L’apparition des calculs urinaires chez le chien est causée par l’accumulation et la concentration des minéraux naturellement présents. Cette concentration est causée par une alimentation déséquilibrée et une déshydratation.

Prévenir l’apparition des calculs urinaires chez le chien se résume à entretenir une bonne hygiène de vie chez le chien : avec une alimentation équilibrée, riche en eau, faible en magnésium, phosphore et calcium généralement les plus fréquemment responsables des urolithiases chez le chien.

Chez le chien, comme chez l’être humain, le mâle est plus exposé aux calculs urinaires que la femelle. Il faut donc être encore plus vigilant quant à son alimentation et son hydratation si vous avez un chien mâle.

Oui, le stress est un des facteurs d’apparition des calculs urinaires chez le chien. En effet, plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition des calculs urinaires : l’alimentation, le surpoids, le stress, les infections, l’âge et le sexe.